Search

Faire du bien sans rien attendre en retour : comment on y parvient ?

Matthieu 5 : 46 (LSG) « Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains aussi n’agissent-ils pas de même ? »

Beaucoup peuvent donner de leur temps, de leur argent, aider et mettre à disposition leurs talents, mais combien savent réellement faire ces choses sans rien attendre en retour ? Faire du bien sans rien attendre en retour est un sacrifice ! Car nous nous dépouillons sans attendre quoique ce soit de celui qui reçoit.

Nous comptons le plus souvent nos bienfaits envers les autres et nous espérons que cela nous soit rendu un jour. Cette attitude ne révèle pas un amour véritable car nos intentions ne sont pas complètement saines et nous cherchons un intérêt. Or, l’amour ne cherche pas son intérêt nous dit 1 Corinthiens 13 : 5. Comment donc arriver à faire du bien sans rien attendre en retour ?

Fais le de bon cœur

Colossiens 3 : 23-24 (LSG) « Tout ce que vous faites, faites-le de bon cœur, comme pour le Seigneur et non pour des hommes, sachant que vous recevrez du Seigneur l’héritage pour récompense. Servez Christ, le Seigneur. »

Faire du bien de tout cœur est une dimension que l’on peut atteindre dans notre relation avec le Seigneur. Quand nous apprenons à ne plus attendre ou dépendre des autres mais à mettre toute notre confiance dans le Seigneur, nous n’aurons plus un cœur lourd quand nous faisons du bien à quelqu’un. Le défaut que nous avons le plus souvent, c’est que nous considérons nos biens comme le résultat de nos durs labeurs, or même le temps et nos talents sont une grâce que nous recevons de l’Eternel.

Ainsi, face à une situation où nous pouvons venir en aide, nous commençons déjà à estimer le temps et l’argent à donner, et la valeur du service que l’on s’apprête à rendre à l’autre. Par contre, si toutes nos actions sont motivées par l’amour, nos yeux ne seront pas orientés vers le gain mais plutôt vers le bien que l’on peut apporter. Notre cœur se rassasiera donc du bienfait rendu et non de l’intérêt que l’on pourrait en tirer par la suite.

Tes dons sont pour servir les autres

Il est très important de reconnaître que ce que le Seigneur nous a donné (dons) est pour le service des autres et l’édification du corps de Christ. En d’autres termes, cela n’est pas pour nous. Si nous n’arrivons pas à la connaissance de cette vérité, à chaque fois que nous sommes en mesure de faire du bien, nous risquerons d’attendre en retour un bienfait.

Même dans la pauvreté, accomplis avec joie ce que tu peux faire. Car il est écrit : 2 Corinthiens 8 :12 (Semeur) « Lorsqu’on donne de bon cœur, Dieu accepte ce don, en tenant compte de ce que l’on a, et non de ce que l’on n’a pas. » Dans leur pauvreté, les chrétiens de Macédoine ont contribué favorablement aux besoins de ceux de Jérusalem et leur acte a été salué positivement par l’apôtre Paul car ils se sont dépouillés complétement pour soutenir leurs bien-aimés dans la foi. Ils ont donné avec un cœur plein d’amour.

Le Seigneur regarde avant tout le cœur pour voir s’il y a de la bonne volonté dans nos actions, ce n’est pas l’ingratitude des autres qui L’intéresse mais notre cœur. Et comme le disait Tolstoï, « un grand cœur, aucune ingratitude ne le referme, aucune indifférence ne le fatigue ». En cherchant un retour avant d’agir, nous tombons dans le piège de ne pas faire valoir ce que le Seigneur a mis comme talent à notre disposition. Notre obéissance à la Parole de Dieu ne doit pas dépendre de l’attitude des autres à notre égard.

Ta récompense viendra du Seigneur

Galates 6 : 9 (LSG) « Ne nous lassons pas de faire le bien ; car nous moissonnerons au temps convenable, si nous ne nous relâchons pas. »

N’attends pas une récompense venant des hommes après un bienfait, car ta récompense vient du Seigneur. Si notre geste est motivé par l’amour, nous n’aurons plus à souffrir car en voulant attendre un retour des autres, nous ne recevrons qu’ingratitude et déception.

En tant qu’enfant de Dieu, nous devons comprendre que notre vie, nos bénédictions ne doivent pas venir d’un homme. Quand nous semons, attendons que le Seigneur arrose notre champ. Le moment de la récolte viendra quelle que soit la durée. Il y a des semences qui mettent du temps avant de germer et venir à maturité ; il en va de même pour un bienfait rendu. C’est pourquoi la Bible nous encourage à faire ceci : Ecclésiaste 11:1 (LSG) « Jette ton pain sur la face des eaux, car avec le temps tu le retrouveras ». Car un bienfait n’est jamais perdu. N’attends pas forcément des autres mais attends-toi au Seigneur qui est notre rémunérateur.

Proverbes 11:25 (LSG) « L’âme bienfaisante sera rassasiée, et celui qui arrose sera lui-même arrosé »

1 comment

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close