Search

Faut-il renier sa culture et ses origines parce qu’on est chrétien ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

La culture est un ensemble de coutumes, d’habitus, de croyances, de mœurs, de valeurs, de comportements et de lois qui identifient un groupe social. Ainsi, chaque peuple a une culture qui lui est particulière. Et même si très souvent les cultures des Hommes s’opposent à la pensée de Christ, il peut néanmoins y avoir dans celles-ci, des aspects qui honorent Dieu. D’où l’importance de cette question à laquelle nous répondrons dans cet article : faut-il renier sa culture et ses origines parce qu’on est chrétien ?

Le Seigneur Jésus a-t-Il rejeté Sa culture ?

En toute chose, Jésus-Christ demeure notre modèle parfait, notre exemple. Or, dans ce cadre, nous constatons en lisant la Parole de Dieu, qu’Il n’a jamais cherché à renier Ses origines humaines ou à dénigrer la culture de Son peuple, quoiqu’Il fût différent dans Sa manière de voir, de juger et d’enseigner. Quand Il enseignait par exemple, de ne pas divorcer sauf pour cause d’infidélité ou d’aimer ses ennemis, ce n’était point une opposition à la loi mais plutôt une manière de conduire le peuple dans la volonté parfaite du Père. Evidemment, le Seigneur Jésus n’a pas tenté une seule fois d’abolir les lois, la culture établie par Ses « prédécesseurs « . C’est ainsi qu’à Sa naissance, tout se fit selon la loi de Moise ; Ses parents l’emmenèrent au temple et offrirent le sacrifice prescrit dans la Loi (Luc 2 : 21-24). Mais peut-être me diras-tu que les lois dans la culture juive étaient instituées par Dieu Lui-même, ce qui n’a pas été le cas pour toutes nos autres cultures. Oh que oui ! D’où l’intérêt d’analyser nos cultures pour identifier ce qui est conforme à la Parole du Seigneur et ce qui ne l’est pas.

Les aspects culturels conformes aux valeurs divines

Il y a dans les cultures (ou dans certaines cultures) des valeurs qui sont vraiment en conformité avec la Bible. Ce genre de valeurs n’est pas du tout à rejeter. Dans plusieurs cultures traditionnelles africaines par exemple, la pudeur et la décence chez la femme, occupent une place de taille. Et la Bible nous dit à ce sujet dans 1 Timothée 2 : 9 (LSG) « Je veux aussi que les femmes, vêtues d’une manière décente, avec pudeur et modestie… ».

D’autres cultures prônent le respect et l’obéissance aux parents, qui sont aussi des vertus bibliques capitales. Se conformer à de telles cultures, ne peut être qu’avantageux pour le chrétien. C’est pourquoi tu ne dois pas rejeter la totalité de ta culture et oublier tes origines sous prétexte que tu es enfant de Dieu. Tu dois plutôt prendre ce qui, dans cette culture, honore ton Dieu et t’en approprier pour Sa gloire. Car tout ce qui est bon est utile.

Les cultures ou traditions anti-Bibliques

Matthieu 15 : 3 (LSG) « Il leur répondit : Et vous, pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu au profit de votre tradition ? »

Il est des choses dans nos origines dont il faut nécessairement se défaire lorsque nous devenons enfants de Dieu. Car, en essayant de les garder, nous anéantissons le commandement du Seigneur. En effet, même s’il y a une bonne part dans nos cultures, il n’en demeure pas moins que certaines pratiques et croyances, demeurent totalement en désaccord avec la Parole de Christ. En fait, tu ne peux pas être chrétien et participer à des cérémonies culturelles dans lesquelles on célèbre des faux-dieux ou des morts. De même, tu ne peux pas être chrétien et craindre de te rendre à tel ou tel autre endroit à cause d’une fausse croyance culturelle alors que la terre toute entière appartient à ton Dieu. En faisant de toi un enfant de Dieu, Christ te libère de tous les soi-disant interdits culturels.

Nous trouvons aussi dans ces pratiques anti-bibliques, des idées qui vont ressembler à la Parole de Dieu sans être vraiment en accord avec Elle. C’est ainsi que certaines cultures enseigneront que la femme mariée doit être soumise à son mari mais d’une manière différente de l’enseignement biblique. En effet, pour ces cultures, la soumission est souvent assimilée à de la servitude, de l’esclavage. Or, la soumission dont parle la Bible n’est rien d’autre qu’une manifestation de l’amour, une marque de respect, d’affection et de douceur.

Être chrétien ne veut donc pas dire renier sa culture et ses origines. Cela implique plutôt de savoir faire la part des choses en séparant ce qui est vil dans la culture, de ce qui est précieux. Retenons tout de même que, le commandement du Seigneur est au-dessus de toute culture ou tradition humaine. Alors, ne l’anéantis pas au profit de ta culture et de tes origines.


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close