Search

Faut-il rester avec un conjoint qui me bat ?

Je suis sûre que comme moi beaucoup sont surpris par le nombre record de féminicides signalés de par le monde. Phénomène nouveau ou exposition de l’information grâce aux médias sociaux, il est clair que les violences faites sur les femmes de la part de leur conjoint est un fait triste qui malheureusement touche des chrétiennes aussi.

Aujourd’hui ma sœur, c’est à toi que je m’adresse. Sache que tu as comme ton conjoint le mandat de dominer sur la terre. Quand le Seigneur disait que tes désirs seront tournés vers ton mari et qu’il dominera sur toi, il s’agissait d’une malédiction non le plan parfait de Dieu pour toi.

Et je viens t’annoncer que si tu es née de nouveau, tu es à Christ et n’es plus sous le coup de cette malédiction.

Voici quelques questions à se poser si tu subis ce genre de situation :

  • Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, soit que vous fassiez quelque autre chose, faites tout pour la gloire de Dieu. 1 Corinthiens 12:31 LSG

Cette situation glorifie-t-elle le Seigneur ? Mes blessures et douleurs physiques et morales glorifient-elles le Seigneur ? Quel est le dépôt que reçoivent tes enfants ? Est-ce que cette situation répand la gloire du Seigneur ?

  • Car Je connais les projets que J’ai formés sur vous, dit l’Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance. Jérémie 29 :11 LSG

Dans quelle catégorie les coups physiques tombent-ils, paix ou malheur ?

  • Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit, cet Esprit qui est en vous et que Dieu vous a donné ? Vous ne vous appartenez pas : Dieu vous a acquis, Il a payé le prix pour cela. 1 Corinthiens 6:19-20a BFC

Notre corps ne nous appartient pas. Si tu as donné ta vie à Jésus, tu sais que tout de toi Lui appartient désormais. Alors tu n’es qu’un intendant de ton corps que tu dois préserver soigneusement. Ma sœur, faire subir des coups à ce corps même venant de ton époux est une aberration devant Dieu. Imagine seulement comment en tant que parent, l’on se sent quand nos enfants nous rapportent qu’ils ont été battus à l’école par un camarade ou même par une personne plus âgée. Je ne connais aucun parent sensé qui puisse s’en réjouir. Alors imagine la peine de Notre Seigneur quand Il te voit battue. Non, ce n’est pas ce pourquoi Il s’est donné sur la Croix. Pourquoi dois-tu donc le subir ? Comment se sent le Saint-Esprit ?

Que faire ? Diras-tu peut-être ? Le Seigneur n’autorise pas le divorce.

C’est vrai. Le Seigneur hait le divorce. Ton couple est attaqué et tu veux lutter dans la prière ? Evidemment, nous ne luttons par contre la chair et le sang. Si tu es mariée, je t’invite donc à prier contre cet esprit qui menace ton couple et ta santé. Mais cela tu peux le faire de loin, très loin. Tu ne dois pas rester avec un conjoint violent. Il n’y a pas de distance dans le monde spirituel et c’est bien là que se mène le combat, non dans l’intimité de votre domicile conjugal.

Attention, il ne s’agit pas de t’éloigner pour te mettre en couple avec autrui ou te comporter de manière à rompre votre alliance. Tu reste mariée mais avant tout soumise à Dieu. Il t’aime plus que ton conjoint et même plus que tu ne peux t’aimer toi-même.

La Parole de Dieu nous avertit en Jean 10 :10 (LSG) : Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; Moi, Je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance.

L’ennemi en a après ton couple mais surtout après ta vie. Ne lui donne pas l’opportunité de vaincre. Ne te laisse pas voler. N’aie pas peur des regards ou de ce que les gens diront. Tu ne leur appartiens pas mais à Dieu.

Il peut être nécessaire d’accompagner tes prières de foi et ton déplacement géographique d’autres dispositions pratiques ; telles qu’informer tes autorités spirituelles et administratives de la situation. Tu pourrais également en parler à des personnes de confiance qui pourront se tenir à la brèche avec toi. Non, en le faisant tu ne détestes pas ton mari mais tu préserves votre couple.

Ce sera plus que jamais le moment de t’accrocher au Seigneur. Il veut te restaurer toi et aussi ton couple. Il veut non seulement te donner des paroles de réconfort mais aussi de révélation pour déjouer les pièges de l’ennemi. Ce n’est pas simple mais prends courage ; notre Seigneur nous a acquis la victoire !

Si tu n’es pas encore mariée et qu’il s’agit d’un fiancé, ma sœur STOP ! Demi-tour, cours ! Ce n’est pas un projet de Papa. En tout cas pas à ce moment-là ! Est-il en Christ ? Si oui, il a besoin de grandir. Il est encore un enfant (spirituel). Il a besoin de grandir non de se marier !

Dans cet article nous avons parlé de cas de femmes battues mais il peut aussi s’agir d’hommes. Les mêmes principes s’appliquent.

Sois fortifié ma sœur, mon frère. Je t’encourage tandis que tu choisis le bon combat ; celui où tu combat avec le Seigneur à tes côtés.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close