Search

Flirt VS fréquentations : quelles différences ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Toute relation amoureuse destinée à aboutir au mariage commence nécessairement par une rencontre, puis s’en suivent les fréquentations qui continuent jusqu’aux fiançailles et enfin il y aura le mariage. Les fréquentations constituent le temps de découverte de l’un et l’autre ; une période où les futurs partenaires apprennent à devenir de bons amis et de meilleurs complices. Quant au temps des fiançailles, il est une préparation au mariage. Il va sans dire qu’il y a donc une saison spécifique pour les fréquentations, une autre pour les fiançailles puis celle du mariage. Les amoureux qui ne font pas la part des choses entre ces trois saisons, risquent de les vivre de travers, au point de passer à côté des promesses du Seigneur.

Comprendre la fréquentation amoureuse ou amitié

On ne se marie pas avec un(e) inconnu(e) ; c’est pourquoi l’étape de la fréquentation s’impose à tout couple chrétien. En effet, elle offre une occasion aux amoureux de se connaître, de fraterniser et d’échanger. Par ailleurs, les fréquentations aident à aborder progressivement les grands thèmes de la vie, en plus d’aider à confronter les idées ainsi que les vues du monde et de l’actualité des partenaires. Elles permettent aussi de développer une amitié dans une réelle connaissance de l’autre. Quand cette étape est bien vécue, la plupart des futurs conjoints verront leur amitié s’épanouir et leurs sentiments s’approfondir. Bientôt, viendra le jour où la pensée du mariage sera donc naturellement et sérieusement abordée et, avec elle, le moment de parler des fiançailles.

Toutefois, au cours des fréquentations, certains s’abandonnent facilement à beaucoup de pratiques « par amour » tels que les flirts.

C’est quoi un flirt ?

En français, le terme flirt se définit comme des relations affectives entre personnes de sexe opposé, dénuées de sentiment profond et pouvant servir, mais pas nécessairement, de prélude (préliminaire) aux relations sexuelles. Le terme anglais, quant à lui, est plus large et désigne notamment une conversation informelle qui peut précéder des rapports sexuels. Il prend en compte des caresses, des baisers, des attouchements, « des mots doux » ou autres stimulations à caractère sexuel. Ainsi, chaque geste ou parole qui favorise l’excitation sexuelle peut être considéré comme un flirt.

De ce fait, lorsque les flirts sont pratiqués dans le cadre des fiançailles et des fréquentations, ils deviennent dévastateurs pour les couples chrétiens qui s’y adonnent. C’est comme si on activait un feu étranger dans cette phase d’amitié, et cela ne sera pas sans conséquence : Lévitique 10 :1-2 (LSG) « Les fils d’Aaron, Nadab et Abihu, prirent chacun un brasier, y mirent du feu, et posèrent du parfum dessus ; ils apportèrent devant l’Éternel du feu étranger, ce qu’Il ne leur avait point ordonné. Alors le feu sortit de devant l’Éternel, et les consuma : ils moururent devant l’Éternel… » 

Les flirts dans les fréquentations visent généralement à assouvir un plaisir égoïste. Or la Bible nous exhorte en ces termes : 1 Corinthiens 10 : 24 (LSG) « Que personne ne cherche son propre intérêt, mais que chacun cherche celui d’autrui ». C’est pourquoi, une relation basée sur le respect de l’autre, l’affection, l’amour et non le sexe deviendra plus tard un havre de paix, de confiance réciproque et de fidélité. C’est justement ce que la fréquentation vise car il est écrit en 1 Pierre 1:15-16 (LSG) : « Mais, puisque Celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, selon qu’il est écrit : Vous serez saints, car Je suis saint ».

Le piège dans les fréquentations, c’est lorsque les amoureux se considèrent déjà comme un couple et se disent : « Nous nous aimons et de toute façon nous allons nous marier. » Ils se disent alors que la meilleure manière de prouver leur amour l’un à l’autre, serait de s’adonner aux attouchements, caresses et autres jeux sexuels qu’ils estiment sans danger. Or les flirts sont une préparation au rapport sexuel, le flirt est une ruse du diable destinée à pousser les futurs conjoints vers le péché. Généralement, les préliminaires disposent les partenaires à la relation sexuelle. Et lorsque les fiancés s’adonnent à ces pratiques, ils s’induisent eux-mêmes en tentation. C’est ainsi qu’un jour, ils se surprendront en train de succomber à l’objet de leur convoitise, sans l’avoir prémédité au préalable, en ayant joué avec la tentation (Jacques 1:14-15). Voilà comment plusieurs chrétiens en viennent à succomber à l’impudicité, avec leurs partenaires, avant le mariage.

Éphésiens 6 :11 (LSG) « Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable. »

Honorer Dieu dans les fréquentations

Nous sommes appelés à manifester la gloire de Dieu dans tous les aspects de notre vie, y compris dans le cheminement avec notre futur conjoint. De ce fait, voici quelques attitudes à adopter pour une amitié qui honore Dieu.

  • Mettre Dieu au centre de notre relation et trouver notre plaisir en l’Éternel :

Cela nous permettra de développer ensemble une vie de prière, de sanctification et de consécration à Dieu. Par ailleurs, nous comprendrons que nous ne pouvons pas nous aimer et cheminer jusqu’au mariage par nos propres forces, mais uniquement par le Saint-Esprit.

Psaumes 127:1 (LSG) « … Si l’Éternel ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent travaillent en vain ; si l’Éternel ne garde la ville, Celui qui la garde veille en vain ».

  • Définir des limites à notre fréquentation :

Ces limites doivent prendre en compte nos heures de visites, les thèmes à aborder lors des échanges (nourrir nos échanges de paroles saines et productives) et nos lieux de rencontre (éviter les endroits qui favorisent les contacts physiques malsains). Il est dit que le meilleur cadeau que nous puissions donner à notre futur(e) partenaire est celui d’un cœur pur et un corps pur. Travaillons donc à cela, en nous imposant un sens de discipline.

Romains 6:12 (LSG) « Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, et n’obéissez pas à ses convoitises. »

  • Fuir toutes les situations qui pourraient conduire à l’impudicité :

1 Corinthiens 6:18 (LSG) : « Fuyez l’impudicité. Quelque autre péché qu’un homme commette, ce péché est hors du corps ; mais celui qui se livre à l’impudicité pèche contre son propre corps. »

On peut et on doit se connaître, pour pouvoir se fréquenter sans aucun contact sexuel, ni pratique tendant à nous conduire vers les désirs sexuels. Car rappelons-le, la pratique du sexe n’est autorisée que dans le mariage, bien que le monde nous pousse à croire le contraire prétextant « Qu’il faut goûter avant d’acheter ». Pourtant le sexe peut donner l’illusion à un couple d’être compatible et heureux, alors qu’en réalité il n’en est rien. Il y aura de nombreux moments durant le mariage, pendant lesquels les relations sexuelles ne seront pas possibles ; alors si le sexe est la seule chose qui nous unit, notre union va droit à l’échec. C’est pourquoi, le temps des fréquentations est donné pour démontrer que nous sommes heureux de vivre ensemble, même sans avoir des rapports sexuels.

  • Éviter d’être une occasion de chute et de scandale pour l’autre :

Luc 17 :1 (LSG) « … Il est impossible qu’il n’arrive pas des scandales ; mais malheur à celui par qui ils arrivent ! »

Notre motivation doit être de vouloir le bonheur de l’autre. En effet, notre plus grand bonheur c’est d’avoir la vie éternelle et obtenir le Royaume des Cieux. La plus grande preuve d’amour est donc d’aider l’autre à avoir ce salut éternel, en plus d’expérimenter l’amour de notre Père Céleste. Si chacun des partenaires recherche le bonheur de l’autre lors des fréquentations, la relation sera alors bâtie sur Jésus-Christ, le Roc, et cela favorisera la future vie à deux du couple, à savoir le mariage. Ce qui conduira tout naturellement les futurs conjoints jusque dans la vie éternelle.

  • Se faire encadrer et suivre par une autorité spirituelle :

Il est important d’écouter les conseils afin d’éviter les pièges et ruses du diable dans notre relation. En effet, un regard extérieur peut voir des choses que nous n’avons peut-être pas perçues.

Proverbes 19 :20 (LSG) : « Écoute les conseils, et reçois l’instruction, Afin que tu sois sage dans la suite de ta vie ».


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close