Search

J’ai perdu la foi, je me suis éloigné de Dieu: comment revenir ?

Jérémie 8 : 4 (SECOND 1910) «  Ainsi parle l’Éternel : Est-ce que l’on tombe sans se relever ? Ou se détourne- t-on sans revenir ? »

La marche à la suite de notre Seigneur Jésus n’est pas une marche toujours paisible où nous chantons sans cesse les louanges de notre Dieu et contemplons Ses merveilles. C’est une marche dans le désert durant laquelle nous faisons face au manque,  aux mirages,  aux scorpions,  aux chaleurs extrêmes et grandes soifs, etc. Et il arrive que face à ces épreuves et défis qui minent notre chemin vers la terre promise, plusieurs  abandonnent la foi pour retourner vers les saveurs d’antan, croyant y trouver une certaine sécurité.

Mais la plupart, tôt ou tard se rend compte que c’était la pire décision de leur vie et désire revenir au Seigneur mais ne sait pas comment s’y prendre. Alors comment retourner au Seigneur quand la culpabilité nous terrasse sur place et nous donne l’impression que nous sommes impardonnables ?

Reconnaître son tort, demander pardon !

1Jean 1 :9 (Second 1910) « si nous confessons nos péchés, Il est fidèle et juste pour nous pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité »

Le simple fait d’être torturé dans notre for intérieur quand nous nous sommes éloignés de Dieu est un signe que le Saint-Esprit qui vit en nous, désire que nous abandonnions nos mauvaises voies et retournions vers notre Seigneur. Le Dieu que nous servons est un Dieu plein de compassion et de miséricorde, lent à la colère et prêt à pardonner si nous venons de tout notre cœur nous confesser à Lui.

En effet, nous pouvons voir Sa main tendue vers les pécheurs en  Esaïe 1.18 qui dit « Venez et plaidons ! dit l’Éternel. Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige, s’ils sont rouges comme la pourpre, ils deviendront comme la laine ». Dieu est ce père aimant qui se tient à l’entrée de sa maison, jette son regard au loin espérant que son fils rebelle revienne repentant vers lui (Cf. Luc15). Mieux, il est cet homme qui a cent brebis, et dont l’une s’égare, qui laisse les quatre- vingt- dix -neuf autres sur les montagnes, pour aller chercher celle qui s’est égarée (Cf. Matthieu 18.12).

N’ayons donc point de crainte de revenir au seigneur lui demander pardon quand nous n’avons pas assuré, dans notre marche chrétienne. Son désir c’est de nous pardonner, nous restaurer et nous donner un avenir en Lui.

Rechercher à nouveau la communion des frères

Psaume 133 :1 (SEGOND 1910) « Oh !qu’il est agréable, qu’il est doux pour des frères de demeurer ensemble »

Pour une âme qui a fait naufrage dans la foi, revenir vers ses frères, leur demander pardon pour le trouble et l’objet de scandale dont on a été l’objet en retournant dans le monde, est une preuve d’une  sincère repentance et d’humilité. Ce pas est capital pour un rétablissement de la communion, entre l’âme repentante et le reste de l’assemblée.

Aussi, le fait d’être avec les frères nous préserve des rechutes, parce que nous pouvons nous confier en toute liberté aux frères affermis dans la foi, qui pourront nous donner des conseils, nous fortifier par la Parole et porter notre cause au trône du Père.

Et enfin, la communion avec les frères nous protège des mauvaises fréquentations que nous avons contractées lors de notre séjour en « Égypte ». Si la mauvaise compagnie corrompt les bonnes mœurs, (1Corinthiens :15.33), l’affection fraternelle quant à elle nous préserve des convoitises de ce monde et nous amène davantage dans la présence du Père.

Rechercher constamment la présence de Dieu

Psaume 119 :11(SEGOND 1910) « Je serre Ta Parole dans mon cœur, afin de ne pas pécher contre Toi »

Revenir dans la maison de la foi est un grand pas vers la victoire contre l’ennemi de nos âmes et contre le monde. Mais pour éviter des rechutes, nous devons prendre le temps de connaître Dieu et Son plan pour notre vie, en lisant quotidiennement la Parole. C’est en la lisant, en dépendant du Saint-Esprit et en recherchant continuellement la face du Seigneur au travers de  la prière, que nous pourrons être transformés par le   renouvellement de l’intelligence, afin de discerner la volonté de Dieu qui est bonne, agréable et parfaite(Cf. Romains : 12.2).

Je ne saurai achever mon propos sans encourager une âme qui s’est égarée et qui désire de tout son cœur revenir au Seigneur. Ne crains point, viens à Lui tel que tu es, Il t’attend. Qu’importe ce que tu as fait de mal, ton péché n’est pas plus grand que Sa grâce. Fais le pas de foi de venir à Lui; Il t’attend les bras ouverts.S

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close