Search

Je connais mon appel mais je ne me sens pas à la hauteur !

PARTAGER L'ARTICLE SUR

D’entrée de jeu, il est très important de savoir que tout le monde a une mission à accomplir sur terre, Dieu ne t’a pas envoyé sur terre juste pour te balader ou contempler la nature; il y a un but pour lequel Il t’a établi sur Terre. Il est dit dans Ephésiens 2 :10 (LSG) « Car nous sommes Son ouvrage, ayant été créés en Jésus Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions. » Cela veut dire que déjà dans l’Eternité, Dieu préparait ce que tu devais faire sur Terre et dans un temps particulier, Il vient t’appeler afin de te faire savoir ce que tu dois faire. Mais trop souvent, face à ce que Dieu nous révèle comme mission, et en regardant à la taille de cet appel, nous nous sentons incapables, au point de trouver des excuses pour ne pas le faire comme ce fut le cas de quelques personnages de la Bible (Moïse, Gédéon, etc.). Dans cet article, nous verrons d’abord quelques éléments qui contribuent à ce que les gens ne se sentent pas à la hauteur de leur appel et nous verrons ensuite ce qu’il faut faire quand tu reçois un appel de Dieu.  

Qu’est-ce qui fait que les gens ne se sentent pas à la hauteur de leur appel ?

  • Quand tu veux faire l’œuvre de Dieu de ta propre manière

C’est une chose de connaître son appel, mais c’en est une autre de travailler selon les exigences de Dieu par rapport à cet appel. Il est important de retenir que, quand Dieu appelle, Il donne aussi un certain nombre d’instructions que tu dois suivre pour être en mesure de bien faire ce travail. Ainsi, le non-respect de ces instructions ou l’incapacité à œuvrer selon le modèle fixé par Dieu, fait que les gens finissent par conclure qu’ils ne sont pas à la hauteur de cet appel. L’œuvre de Dieu se fait à la manière de Dieu et non pas à la manière humaine. Juste parce que tu connais ton appel ne suffit pas pour être efficace. Il faut par dessus-tout, agir à la manière de Dieu. Voilà pourquoi, quand Dieu vient appeler quelqu’un, Il donne, non seulement la description de la tâche mais aussi ce qu’on appelle les interdits. Et chaque personne aura ses propres interdits.

  • La précipitation

Quand je parle de la précipitation, je fais allusion à la notion du temps d’action. Écoute, le Dieu qui te fait savoir ton appel, fixe aussi ton temps d’action, le moment de ta visibilité ; le temps où tu seras en plein dans ton appel. Alors, vouloir agir avant le temps fixé par Dieu, peut aussi faire que tu ne te sentes pas à la hauteur de ta mission. Parce que tu ne t’es pas laissé assez préparé avant d’être exposé. Ce n’est pas parce que Dieu t’a fait savoir que tu seras par exemple pasteur, que tu dois déjà te précipiter à implanter une église ou à vite prêcher du haut de la chaire. Il y a un temps pour tout, dit-on. L’échec, c’est aussi faire une chose convenable au moment inconvenable.

  • Quand tu regardes à ton handicap

Un handicap peut être vu comme un désavantage physique, mental ou social, qu’une personne peut avoir. Trop souvent face à l’appel de Dieu, nous nous comportons comme Moïse et Gédéon. La Bible dit que quand Dieu a fait savoir à Moïse son appel (libérer les enfants d’Israël de leur esclavage en Égypte), ce dernier a commencé à présenter à Dieu son handicap physique (Exode 4 :10). Une manière de dire à Dieu, à cause de mon handicap, je ne me sens pas à la hauteur de cette mission. Dans le livre des Juges, lorsque Dieu fait connaître à Gédéon sa mission (délivrer Israël de la main de Madian), ce dernier commence aussi à présenter son handicap social à Dieu (Juges 6 :15). Pour indirectement Lui dire que, je ne me sens pas à la hauteur de cet appel à cause de ma condition sociale. Tu dois savoir que ton handicap n’est pas une information pour Dieu. Il est Le Créateur et l’Omniscient (Exode 4 :11, Juges 6 :16), donc quand Il t’appelle malgré ton état physique ou social, c’est parce qu’Il sait que c’est à travers cet handicap que Sa Gloire sera manifestée ; à travers cela qu’Il fera de toi un gagneur d’âmes. En procédant ainsi, Dieu veut aussi nous montrer qu’Il n’est jamais limité par les limites humaines et qu’Il veut nous amener à surpasser nos limites.

De là, je peux même redéfinir un handicapé comme étant toute personne qui refuse d’aller au-delà de ses limites. Et par moment, Dieu te mettra dans une situation où ton handicap (faiblesse) sera exposé, pour te permettre de le vaincre car rester dans ta zone de confort, n’apportera aucun changement. Dieu veut faire de grandes choses pour toi et par toi, ne Lui présente pas ton handicap comme excuse. Du reste, Dieu ne peut pas te demander de faire une chose sans qu’Il ne soit avec toi. J’ai toujours aimé ce dicton : « Dieu n’appelle pas les qualifiés mais Il qualifie ceux qu’Il appelle ».

  • Quand tu comptes sur tes habiletés au lieu de compter sur la grâce de Dieu

Il est très important de retenir que dans l’œuvre de Dieu, ce n’est pas une question de méritocratie, c’est plutôt une affaire de grâce, cette faveur imméritée que Dieu nous accorde pour faire Son œuvre. Ainsi, penser que tu vas réussir cet appel parce que tu es beau/belle, que tu parles bien, que tu es bien instruit(e) ou que tu as beaucoup d’argent est une grosse erreur. Ces éléments peuvent même être une source de frustration quand tu n’obtiendras pas les résultats attendus par Dieu ; tu finiras par dire que tu n’es pas à la hauteur malgré ton instruction, ton argent, etc. Voilà pourquoi l’Apôtre Paul pouvait dire : « Par la grâce de Dieu je suis ce que je suis, et sa grâce envers moi n’a pas été vaine ; loin de là, j’ai travaillé plus qu’eux tous, non pas moi toutefois, mais la grâce de Dieu qui est avec moi. » 1 Corinthiens 15 :10 (LSG).  Et dans Psaumes 20 :8 (LSG), la Bible dit : « Ceux-ci s’appuient sur leurs chars, ceux-là sur leurs chevaux ; Nous, nous invoquons le nom de l’Eternel, notre Dieu. ».

Qu’est-ce qu’il faut faire pour ne plus se sentir incapable ?

La réponse est simple: après avoir eu connaissance de ton appel, tu dois maintenant t’abandonner entre les mains de Dieu, Lui dire que sans Lui, tu ne peux rien, selon ce qui est écrit dans Jean 15 :5. Tu dois ardemment chercher l’instruction du Saint-Esprit, par rapport à la manière dont tu dois accomplir ta mission, plutôt que de t’y engager à ta manière. Car Il dit dans Sa Parole, qu’Il nous instruira et nous montrera la voie à suivre (Psaumes 32 :8). Tu dois comprendre que Dieu n’est pas impressionné par tes habilités, ni intéressé par ta condition physique ou sociale pour Se servir de toi, Il a juste besoin que tu sois disponible et que tu comptes sur Sa grâce. Il est bien d’avoir certaines habiletés mais pour être à la hauteur dans l’œuvre de Dieu, il ne faut compter que sur la grâce de Dieu, tout en agissant en Son temps. En faisant cela, tu seras capable de dire comme dans Philippiens 4 :13 (PDV) « Je suis capable de tout cela grâce au Christ qui me rend fort ».


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close