Search

Je suis chrétien ; puis-je boire de l’alcool ?

Beaucoup de personnes s’interrogent sur l’usage de l’alcool par le chrétien. Tandis que certains proposent que l’on s’en abstienne, d’autres prônent qu’il n’y a aucun mal que le chrétien prenne de l’alcool. Devant ces points de vue, la confusion s’installe et l’on se demande que faire concrètement.

Cet article va nous éclairer sur quelques points afin qu’ensemble sous la conduite de l’Esprit Saint, nous prenions des décisions comme le Seigneur Le voudrait.

La vie à laquelle Dieu nous a appelés dans le Seigneur Jésus-Christ est une vie glorieuse et de liberté. Dieu ne veut qu’il y ait une zone d’ombre en nous, voilà pourquoi Il nous dit de Lui demander de la sagesse quand nous en manquons, quand nous ne savons plus quoi faire (Jacques 1 :5).

Nous allons donc faire une petite analyse sur l’alcool et comment nous en servir.

1 Timothée 5 :23 (Louis Segond révisé) Cesse de boire uniquement de l’eau, mais fais usage d’un peu de vin, à cause de ton estomac et de tes fréquentes indispositions.

Dans cette lettre de l’apôtre Paul à Timothée, il lui recommande de faire d’usage d’un peu de vin pour ses problèmes d’estomac. Et par là nous pourrons dire que l’alcool a des effets thérapeutiques sur la santé de l’homme. Et pour ceux qui font de la médecine traditionnelle, l’alcool est utilisé pour guérir plusieurs maux. L’alcool n’est donc pas mauvais en soi puisque cela nous sert même pour la guérison.

Dans sa recommandation, l’apôtre Paul utilise le mot «d’un peu de vin »; ce qui nous pousse à dire qu’une quantité exagérée d’alcool est nuisible. De plus, un dicton populaire ne dit-il pas : « L’abus de toute chose est nuisible » ?

Parlant de l’alcool, nous n’allons pas faire une décomposition chimique aussi détaillée mais nous devons retenir que l’alcool contient des substances qui agissent sur notre cerveau et qui détruit son bon fonctionnement. Il nous empêche nous-mêmes d’être dans notre état propre et à cause de ces substances qu’il contient, nous n’avons plus le contrôle sur notre personne.

Cette petite analyse nous a permis de voir les bons comme les mauvais côtés de l’alcool, alors comment l’appliquer à la marche chrétienne ?

Éphésiens 5 :18 (Parole Vivante) Ne buvez pas trop de vin, la boisson pousse les gens à se détruire. Mais soyez remplis de l’Esprit-Saint.

La boisson pousse les gens à se détruire, notamment l’alcool nous détruit. Une autre version nous parlera de débauche (Louis Segond); et pour expliquer ce mot nous dirons c’est un ensemble complet de désordre rassemblant la corruption, les excès de table… Et la suite du passage nous exhorte à être remplis de l’Esprit-Saint.

En effet, l’alcool pris en excès nous enlève tout sens de raisonnement ; il nous empêche de bien percevoir ce que nous vivons alors que Dieu désire vivement que nous vivions par l’Esprit et que nous portions du fruit. Nous devons noter que la maitrise de soi fait partie du fruit de l’Esprit ; et comment se maitriser quand on est dans une situation qui nous ôte tout notre bon sens ?

Dans le livre de la Genèse, on nous parle de Noé qui s’est mis à cultiver la terre ; il planta une vigne et il s’enivra en buvant du vin (Genèse 9 :20-21) et il s’est retrouvé totalement nu dans sa tente. Ça part d’une simple réjouissance à une perte totale de nos sens.

Lorsque nous nous enivrons de vin comment pourrions-nous prendre conscience de la présence du Seigneur dans nos vies ? Comment distinguerions-nous Sa volonté des désirs de notre chair ? L’alcool nous pousse à agir dans la chair ; la débauche n’est qu’une œuvre de la chair, une œuvre des ténèbres (1 Thessaloniciens 5 : 6-8).

Que pouvons-nous donc retenir ?

Romains 14 : 17-18 (Louis Segond révisé) Car le royaume de Dieu, c’est non pas le manger ni le boire, mais la justice, la paix et la joie par le Saint-Esprit. Celui qui sert le Christ de cette manière est agréable à Dieu et approuvé des hommes.

Bien aimés, nous sommes exhortés à marcher par l’Esprit et non par nos propres désirs ; nous sommes sauvés pour accomplir uniquement la volonté du Seigneur et cette volonté à notre égard est que nous sachions aussi faire bon usage de la liberté que nous donne le Christ.

Nous avons posé les avantages et les inconvénients de l’alcool et nous avons vu que pris en quantité raisonnable, l’alcool nous est utile mais attention! Pris même en petite quantité, il cause des dégâts à long terme (cancer). Chrétien, l’alcool ne résout pas les problèmes ; bien au contraire tu t’exposes à pratiquer une œuvre de la chair et tu t’achètes gratuitement des maladies.

Comme des enfants de lumière, recherchons ce qui est juste devant le Seigneur, en sachant faire usage de tout ce qu’Il nous a donné.

1 Pierre 5 : 8 (Louis Segond révisé) Soyez sobres, Veillez ! Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui dévorer.

Tenons fermes !

2 comments

  1. Merci beaucoup pour ce partage ça m’a vraiment encore édifié
    J’ai une question celle de savoir si l’on peut offrir de l’alcool notamment du vin, whisky etc à une personne sachant que la personne aime bien boire mais qui sait se tenir comme vous l’avez partager, donc il ne s’en ivre pas car c’est n’est que le weekend on dire qu’il se permet de boire
    Merci beaucoup
    Soyez infiniment béni

  2. Bonjour et merci pour vos articles, que Dieu bénisse cette oeuvre
    Cela dis, j’aimerais apporter quelques versets supplémentaires à savoir :
    Lv 10:9 : Tu ne boiras ni vin, ni boisson enivrante, toi et tes fils avec toi, lorsque vous entrerez dans la tente d’assignation, de peur que vous ne mouriez: ce sera une loi perpétuelle parmi vos descendants,
    On s’aperçoit que l’alcool est formellement interdit aux sacrificateurs
    Apo 1:6 : et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs

    Pv 31:4-7 : Ce n’est point aux rois de boire du vin, Ni aux princes de rechercher des liqueurs fortes,
    5 De peur qu’en buvant ils n’oublient la loi, Et ne méconnaissent les droits de tous les malheureux.
    6 Donnez des liqueurs fortes à celui qui périt, Et du vin à celui qui a l’amertume dans l’âme;
    7 Qu’il boive et oublie sa pauvreté, Et qu’il ne se souvienne plus de ses peines.

    1 Corinthiens 8:9
    Prenez garde, toutefois, que votre liberté ne devienne une pierre d’achoppement pour les faibles.
    Si cela égare une âme alors abstient toi de dire que l’alcool est autorisé et sois un modèle de sobriété
    Car tout est permis, mais tout n’édifie pas

    Merci, soyez bénis

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close