Search

Je veux sortir du piège de la prochaine augmentation de salaire

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Le salariat nous fait sentir en sécurité. Nul besoin de prendre des risques, tu es tranquille, car à chaque fin du mois, un salaire t’attend. Pourtant, tu es conscient(e) que tes entrées mensuelles ne peuvent plus subvenir suffisamment à tes besoins. Tu as des projets à réaliser, tu dois financer les études de tes enfants. Plus le temps passe, plus tes besoins augmentent. Le salaire, par contre, demeure le même !

Tu entres ainsi dans le piège de « la prochaine augmentation de salaire ». Tu attends que l’employeur se décide finalement à t’accorder cette faveur. Tu perds du temps et de l’énergie pour, au final, ne bénéficier que d’une faible augmentation. La bonne nouvelle, c’est que tu n’es pas obligé(e) de rester coincé dans ce cercle vicieux. Tu peux en sortir !

Cette attitude te rend passif

Le fait d’attendre la « prochaine augmentation de salaire » est peut-être une option confortable. Tu fais le même boulot et ta rémunération augmente un petit peu chaque année. Cependant, cela te rend passif et paresseux !

Proverbes 21 :25 (LSG) « Les désirs du paresseux le tuent, parce que ses mains refusent de travailler. »

Ta vie (professionnelle) commence à entrer dans une sorte de routine. Tu ne te lances plus de nouveaux défis. Tu veux travailler moins et gagner toujours plus. Et quand l’augmentation tarde à arriver, tu te fâches contre ton employeur en pensant qu’il est égoïste et qu’il t’exploite ! Mon ami(e), au lieu d’accuser les autres pour ta situation dérisoire, remets-toi plutôt en question. Tu es un enfant de Dieu, tu n’es pas fait pour vivre dans la passivité et dans l’oisiveté !

Une seule source de revenus ne suffit pas

Proverbes 13 :4 (LSG) « L’âme du paresseux a des désirs qu’il ne peut satisfaire ; mais l’âme des hommes diligents sera rassasiée. »

Tu ne peux pas te contenter d’une seule source de revenus, jusqu’à la retraite. Imaginons que tu entres dans la vie active à l’âge de 25 ans. Tu perçois un salaire de 1500 € au début. Puis, tu te maries, tu as des enfants, tu as une famille à nourrir, un loyer et l’électricité à payer. Tu devras financer les études de tes enfants, tu peux aussi avoir d’autres projets qui te tiennent à cœur.

En attendant éternellement « la prochaine augmentation de salaire », tu risques de rencontrer de sérieux problèmes financiers, au bout de plusieurs années. Tes dépenses quotidiennes vont s’accroître et ton salaire risque de ne plus suivre le rythme. Résultat, tu renonceras à tes projets.

Tu ne pourras, malheureusement pas, vivre épanoui, comme Dieu l’aurait voulu pour toi.  

Décide d’investir

Ecclésiaste 11 :6 (LSG) « Dès le matin sème ta semence, et le soir ne laisse pas reposer ta main ; car tu ne sais point ce qui réussira, ceci ou cela, ou si l’un et l’autre sont également bons. »

Quel que soit le montant de tes revenus mensuels, il est important d’investir même si cela entraîne de prendre certains risques. De cette façon, tu n’attends plus passivement que ton employeur augmente ton salaire. Tu fais travailler ton argent pour le faire fructifier. Les supports d’investissement sont nombreux : immobiliers, bancaires ou financiers, etc. Laisse-toi conduire par le Saint-Esprit pour faire le bon choix ! Et si Dieu a mis en toi d’autres talents, n’hésite pas à les mettre à profit, pour en faire une autre source de revenus.

N’oublie pas que tu es un investisseur spécial

« Oui, mais investir son argent n’est pas risqué ? »

Quand on décide d’investir son argent dans quelque chose, il est vrai qu’on n’est jamais à l’abri des pertes. Mais la bonne nouvelle, c’est que tu n’es pas un investisseur comme tous les autres.

Deutéronome 31 : 8 (LSG) « L’Éternel marchera Lui-même devant toi, Il sera Lui-même avec toi, Il ne te délaissera point, Il ne t’abandonnera point ; ne crains point, et ne t’effraie point. »

Tu as un mentor très spécial, qui te guidera et t’accompagnera. Le Saint-Esprit t’aidera à dépasser tes peurs, à franchir tes limites, à éviter les pièges de l’ennemi, et à marcher dans la droiture.

Proverbes 10 :4-5 (LSG) « Celui qui agit d’une main lâche s’appauvrit, mais la main des diligents enrichit. Celui qui amasse pendant l’été est un fils prudent, celui qui dort pendant la moisson est un fils qui fait honte. »

Dieu ne t’a pas créé pour vivre dans la misère ou pour te contenter d’une situation financière qui te permette à peine de vivre. Les projets de Dieu pour toi sont bien plus grands. Cette situation est peut-être plutôt confortable et te procure une certaine sécurité, mais elle t’empêche de t’épanouir véritablement. Désormais, ose sortir de ta zone de confort et prends des risques. Dieu est avec toi !


PARTAGER L'ARTICLE SUR

1 comment

  1. Votre texte contredit totalement le texte d’un de vos confrères qui stipule qu’il ne faut ni placer son argent, ni faire confiance au système du monde, mais le confier son argent et faire confiance au royaume de Dieu.
    Dans le système du monde, vous donnez ou placez votre argent, et l’on vous le redonne avec un pourcentage en plus,- et si vous le placez en bourse, vous êtes face à l’inconnu, même en diversifiant le choix des actions (ne pas placer tous les oeufs dans le même panier) vous risquez de tous perdre ou d’en perdre un gros partie. Mais en aucun cas, un revenu ne vous est garanti.
    Dans le Royaume de Dieu, vous donnez, vous faites un don, (sans en attendre un retour) , et l’on vous le rendra en appliquant un coefficient multiplicateur de nombre entier, et pas en pourcentage. Vous donnez 100, l’on vous redonne, 300, 800 ou 1200, voire même 10000.
    Et si par la suite, vous continuez de donner en augmentant vos sommes, Dieu augmentera également les siennes. car Dieu veut que la personne qui donne soit une bénédiction pour les autres. Au début, Dieu vous teste, et au fur et à mesure que vous donnez plus; Dieu ouvrira les écluses du Ciel de plus en plus.
    Dans le royaume de Dieu, la règle est la suivante : je donne,(donner dans le sens de donner à fonds perdu, sans en attendre un retour – pas dans le sens de prêter) et je reçois par la suite; et non : donne-moi d’abord et je redistribuerai une partie par la suite.
    Pourquoi ne conseillez-vous pas aux gens de jouer au loto – les sommes sont bien plus conséquentes.
    Donnez aux pauvres, et Dieu pourvoira pour que vous ne soyez pas dans le besoin, car il veut que vous continuiez à être des bénédictions pour les pauvres…. qui incarnent Jésus en personne.
    car chaque fois que vous faites quelque chose pour un pauvre, c’est à Jésus que vous le faites.
    NON, je ne suis pas du tout d’accord avec votre conseil.- je voulais vous le dire. Je prétends même que vous êtes dans l’erreur..
    Malachie 3:10 – « »…….. Mettez-moi ainsi à l’épreuve, dit l’Eternel, le Maitre de l’univers, et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses du ciel, si je ne déverse pas sur vous la bénédiction en abondance. » »
    Eugène.

Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close