Search

La constance et la persévérance dans l’œuvre de Dieu

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Servir Dieu, nous le voulons tous ! Nous sommes remplis de joie et d’enthousiasme au début de notre foi, et la flamme du premier amour brûle dans notre cœur. Quand nous prenons un engagement de servir Dieu dans telle activité, nous sommes zélés et nous nous donnons corps et âme. Les débuts sont souvent si beaux en effet.

Mais quand le temps passe, que l’ennemi nous attaque, que nous échouons une ou deux fois, quand nos émotions sont au plus bas, comment réagissons-nous ? Nous cherchons rapidement une porte de sortie, nous voulons fuir, abandonner. Ce n’était peut-être pas fait pour nous finalement. Mais cela n’est pas la vision de Dieu. Dieu n’abandonne pas ! Nous sommes Ses enfants. Et c’est à Lui que nous devons ressembler !

Tu ne pourras pas accomplir grand-chose avec Dieu si tu n’apprends pas à persévérer dans ton engagement à Le servir. Parce que nous ne sommes pas sur un chemin paisible et tranquille. Les oppositions font partie du parcours et le découragement viendra. Mais Il faudra rester fort et ferme jusqu’à la fin.

Ne quitte jamais une position où Dieu au travers d’une autorité t’a placé

Il est courant de ne pas se sentir capable devant une responsabilité à nous confiée par une autorité spirituelle établie sur nous. On peut même essuyer des échecs au cours du parcours, mais cela ne constitue pas une raison de tout lâcher. Dieu est Celui qui qualifie et quand Il dit que tu dois être à cette place, reste là et continue !

Jérémie 1 : 6-7 (S21) « J’ai répondu : « Ah ! Seigneur Eternel, je ne sais pas parler, car je suis trop jeune » L’Eternel m’a dit : «  Ne prétends pas que tu es trop jeune, car tu iras trouver tous ceux vers qui je t’enverrai et tu diras tout ce que je t’ordonnerai »

Ce que Dieu dit que tu peux faire, tu le peux ! Tu as peur et tu veux fuir parce que tu comptes sur tes propres forces. Tu as peur de l’inconnu et tu ne veux pas quitter ton confort , ou tout simplement tu as peur de faire des erreurs. Mais rassures-toi, Dieu est avec toi. Sa force et Sa puissance t’accompagnent. Ne fais pas l’erreur de quitter cette position où tu as été placé par Dieu. Au fond de toi, tu le sais certainement que c’est bien ta place. Alors restes-y et persévère !

De nouvelles responsabilités entraînent de nouveaux sacrifices, une nouvelle organisation, parfois même un chamboulement total de notre emploi du temps et de notre vie. Tu commences à expérimenter concrètement combien ta vie ne t’appartient plus. Mais accepte de laisser ta vie sur l’autel de Dieu. Il ne t’abandonnera pas !

Ne quitte pas à cause de circonstances défavorables

On ne sert pas Dieu seulement dans les bons jours, où tout va très bien. Ton engagement pour Dieu sera éprouvé dans les mauvais jours et il faudra continuer à Le servir. Dieu n’a jamais promis que notre vie serait toujours rose. Il nous a au contraire promis des tribulations et des persécutions.  Mais que nous a-t-Il recommandé de faire en pareilles circonstances ? Abandonner ? Non ! Mais prendre courage !

Luc 8 : 13 (S21) « Ceux qui sont sur le sol pierreux, ce sont ceux qui, lorsqu’ils entendent la parole, l’acceptent avec joie ; mais ils n’ont pas de racine, ils croient pour un temps et abandonnent au moment de l’épreuve. »

Les épreuves font partie de notre chemin. Nous ne pouvons les éviter. Elles servent à épurer notre foi. Mais si tu abandonnes au moment de l’épreuve, c’est que ta foi n’a pas de racines. Elle est superficielle, et tu ne sais pas en qui tu as cru. Parce que si tu Le connaissais, tu tiendrais ferme et tu n’abandonnerais pas. 

La plupart des épitres du nouveau testament ont été écrites par l’apôtre Paul que nous connaissons tous. Mais sais-tu qu’il écrivait même étant en prison ? Relis dans la bible tout ce que cet apôtre a dû endurer, les épreuves qu’il a dû traverser. Mais malgré cela, il a continué l’œuvre à laquelle il a été appelé. Et s’il avait abandonné, aurions-nous ses écrits aujourd’hui ?

Luc 8 : 13- 14 (S21) « Ce qui est tombé parmi les ronces, ce sont ceux qui ont entendu la Parole, mais en cours de route ils la laissent étouffer par les préoccupations, les richesses et les plaisirs de la vie, et ils ne parviennent pas à maturité »

Ce sont peut-être plutôt les plaisirs de la vie qui t’empêchent d’avancer. Tu recherches ton propre plaisir plutôt que la volonté de Dieu. Entre Dieu et tes moments de plaisir, le choix est vite fait. Tu as laissé ton cœur s’attacher aux richesses et aux plaisirs de la vie plutôt qu’à Dieu.

Pour d’autres aussi, ce sont les préoccupations de la vie, les soucis et toutes sortes d’inquiétudes. La vie ne deviendra pas plus facile, même la bible le dit. Mais elle dit également que nous n’avons pas à nous inquiéter. Le Seigneur est le meilleur employeur que nous puissions avoir. Et Il est notre Père. Il veille sur nous et nous ne manquerons de rien. 

Ne quitte pas à cause de choses si éphémères. Salomon a eu toutes les richesses et les plaisirs du monde et voici sa conclusion après toutes ces choses : Ecclésiaste 1 : 14 (LSG) « J’ai vu tout ce qui se fait sous le soleil ; et voici, tout est vanité et poursuite du vent ». Ne cours pas après du vent mais cours pour le Royaume de Dieu. Des richesses éternelles te sont réservées, une joie et une félicité éternelles, si tu continues et persévères jusqu’au bout.

Ne quitte pas par manque d’enthousiasme

Personne ne décide de rester à la maison un jour de travail, parce qu’il n’est pas de bonne humeur, ou ne se sent pas enthousiaste à propos.  Alors pourquoi pensons-nous que nous avons le droit de le faire avec l’œuvre de Dieu ? Dieu est-Il si moins important que notre employeur qui est un humain comme nous ? 

2 Corinthiens 5 : 7 (LSG) « car nous marchons par la foi et non par la vue »

Un enfant de Dieu ne marche pas par ses émotions. Qu’il le sente ou ne le sente pas, il continue dans l’œuvre du Seigneur. Il avance, qu’importe les humeurs. Il veille même sur ses humeurs et résiste à la tristesse et au découragement. Nous ne serons pas débordants de joie tous les jours. Nos émotions ne seront pas au beau fixe en toutes saisons. Mais nous savons ce que nous devons faire, et cela ne change pas. Nous devons servir Dieu et l’œuvre de Dieu doit avancer !

Aujourd’hui nous pouvons admirer les grands hommes de Dieu qui ont marqué l’histoire tels que Billy Graham, Smith Wigglesworth, Charles Finney, ou Reinhard Bonnke. Mais ces hommes sont de la même nature que nous. Ce sont simplement des gens qui ont cru en Dieu et ont persévéré. Ils sont restés constants et ont continué de servir leur Seigneur, qu’importent toutes les adversités qu’ils ont pu affronter. Tu es peut-être le prochain Yonggi Cho, mais pour cela, il faudra rester constant et persévérer jusqu’au bout.

« Un serviteur constant est un serviteur digne de confiance. Dieu confiera toujours le gouvernail de Son royaume à ceux qui ne quitteront jamais le navire. »


Maïsha Siméon


PARTAGER L'ARTICLE SUR

1 comment

Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close