Search

La meilleure réponse à la haine c’est l’amour !

Spread the love

Matthieu 5 : 44 (LSG) « Mais moi, Je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent. »

Ces paroles de Jésus dans la Bible sont connues de plusieurs chrétiens. Elles semblent vraiment difficiles à appliquer sans l’aide du Saint-Esprit. Longtemps les hommes ont vécu dans le « œil pour œil, dent pour dent ». La première réaction de l’homme face aux insultes, à la violence, au mal c’est de rendre la monnaie de la pièce. Bien que connaissant bien les recommandations de Jésus, certains enfants de Dieu ne comprennent pas toujours la bénédiction qui s’attache au pardon et ce qui en découle. Là où le grain de la haine, de la violence et de l’hostilité a été semé, la seule solution et réponse à cela c’est l’amour. L’amour est puissant pour restaurer, rapprocher les cœurs distants à cause des mauvaises circonstances de la vie.

Quelle est ta réaction face à la haine ?

La haine est une violente répulsion, une aversion et une hostilité envers quelqu’un. Les hommes peuvent te haïr sans cause. Ils te haïront à cause de ta peau, ou parce que tu as accepté Jésus comme Seigneur et Sauveur, ou parce que tu réussi dans tes projets et que tu avances plus qu’eux à cause de la grâce de Dieu dans ta vie, etc. N’est-ce pas vrai que nous jugeons qu’une personne qui a une telle attitude à notre égard ne mérite pas notre amour ?

La réponse de Joseph face à ses frères qui l’ont vendu comme esclave peut nous aider à mieux cerner la volonté de Dieu dans notre vie. Joseph est une image de Christ. Son attitude incarne celle de Jésus-Christ à la croix où Il a dit : Père pardonne leur car ils ne savent pas ce quils font. Tes persécuteurs, tes ennemis peuvent prétendre savoir ce qu’ils font, mais en réalité ils n’auraient pas agi ainsi s’ils connaissaient Dieu. Joseph était le plus jeune et le plus aimé de son père. Ses frères l’on vendu à cause de ses rêves, les plans que Dieu avait pour lui car les rêves montraient qu’il serait plus grand que ses frères.

Ne pouvant plus supporter tout l’amour que leur père manifestait à son égard ainsi que ses rêves, ils vendirent leur frère à des marchands qui l’emmenèrent en Égypte. L’idée de départ était de le tuer pour étouffer le plan de Dieu dans sa vie. En Égypte, Joseph a subi l’esclavage, les coups, l’humiliation, la prison, la faim, etc. Il a été séparé de sa famille alors qu’il était encore enfant et emporté dans un autre pays inconnu à cause de la haine et de la jalousie de ses grands frères, qui étaient censés l’aimer et le protéger.

 Des années plus tard, à cause de la famine qui régnait dans leur pays, ses frères à la recherche de la nourriture en Égypte font face au deuxième homme le plus puissant du pays, Joseph. Le plan de Dieu pour lui voit le jour. Ses frères n’avaient aucune chance de revenir dans leur pays. Joseph avait la possibilité de les tuer ou de leur faire subir l’esclavage dont il a été victime. Mais il ne l’a pas fait. Sa réponse fut plutôt celle-ci :

Genèse 45 : 4-5 (LSG) « Joseph dit à ses frères : Approchez-vous de moi. Et ils s’approchèrent. Il dit : Je suis Joseph, votre frère, que vous avez vendu pour être mené en Égypte. Maintenant, ne vous affligez pas, et ne soyez pas fâchés de m’avoir vendu pour être conduit ici, car c’est pour vous sauver la vie que Dieu m’a envoyé devant vous. »

Un jour, toutes les chances et les opportunités se présenteront devant toi pour répondre à tout le mal que tes ennemis t’ont fait. Choisis l’amour comme réponse. Tu peux apprendre à pardonner mon ami(e). Pardonne et laisse Dieu être ton juge. Satan te soufflera à l’oreille en te disant que se venger te rendra à l’aise ou plutôt ne pas te venger c’est de la faiblesse. Mais laisse-moi te dire que celui qui est fort c’est celui qui sait pardonner, même quand il est en position de force. Il ne se laisse pas emporter par l’orgueil et la haine. Les chrétiens pensent que rendre le bien pour le mal c’est uniquement dans le Nouveau Testament, mais même dans l’Ancien Testament des hommes ont pardonné. David a pardonné à Saül lorsqu’il avait la possibilité de le tuer plusieurs fois, quand ce dernier cherchait à le faire périr.

La meilleure réponse est l’amour

J’aime Jésus car Il fait ce qu’Il enseigne. Ce n’est pas pour rien qu’Il est le meilleur enseignant de la Bible. Car que sert-il d’enseigner sans mettre en pratique ? Et pourtant, nous chantons de pardonner, d’aimer sans mettre en pratique. C’est le modèle qu’Il nous laisse à suivre face à la haine. Nous pouvons marcher dans l’amour comme Christ, par le Saint-Esprit. Quand nous avons tout le droit, la possibilité de répondre à la haine par la haine, Dieu nous exhorte à y répondre par l’amour.

On raconte l’histoire d’une veuve en Afrique du sud lors d’un procès. M. Van der Broek, vient d’être jugé et trouvé impliqué dans les meurtres du fils de cette femme et de son mari quelques années auparavant. Il était venu chez la femme, avait emmené son fils, l’avait abattu à bout portant, puis avait mis le feu au corps du jeune homme alors que lui et ses officiers organisaient une fête à proximité. Plusieurs années plus tard, Van der Broek et ses cohortes étaient également retournés pour emmener son mari.

Puis, presque deux ans après la disparition de son mari, Van der Broek est revenu chercher la femme elle-même. Elle se souvenait très bien ce soir-là, se rendant à un endroit près d’une rivière où on lui a montré son mari, attaché et battu, mais toujours fort d’esprit, allongé sur un tas de bois. Les derniers mots qu’elle entendit de ses lèvres quand les officiers jetèrent de l’essence sur son corps et l’enflammèrent furent : « Père, pardonne-leur ».  Maintenant, la femme se tient dans la salle d’audience et écoute les aveux de M. Van der Broek. Un membre de la Commission Vérité et Réconciliation en Afrique du Sud se tourne vers elle et demande : « Alors, que veux-tu ? Comment devrait-on rendre justice à cet homme qui a si brutalement détruit ta famille ? »

La vieille femme répondit : « Je veux trois choses : je veux d’abord être emmenée à l’endroit où le corps de mon mari a été brûlé afin que je puisse ramasser la poussière et donner à ses restes une sépulture décente ». Puis elle continua. « Mon mari et mon fils étaient ma seule famille et je voudrais donc que M. Van der Broek devienne mon fils. Je voudrais qu’il vienne deux fois par mois au ghetto passer une journée avec moi pour que je puisse lui déverser l’amour que j’ai encore en moi.

Et enfin, dit-elle, « je veux une troisième chose. C’est aussi le souhait de mon mari. Je voudrais donc demander à quelqu’un de venir à mes côtés et de me conduire à travers la salle d’audience pour que je puisse prendre M. Van der Broek dans mes bras et l’embrasser et lui faire savoir qu’il est vraiment pardonné ».

Au moment où les assistants de la cour viennent diriger la femme âgée de l’autre côté de la pièce, M. Van der Broek accablé par ce qu’il vient d’entendre s’évanouit.

Voici une femme remplie de l’amour de Dieu. Elle avait toutes les raisons valables de haïr avec la plus profonde haine cet homme qui a fait périr sa famille au feu devant elle. Mais quel serait l’impact ? L’amour rend l’ennemi faible, l’amour triomphe du mal, l’amour est la toute meilleure expression en réponse aux maux et pires injustices qu’une personne pourrait subir. Si nous aimons uniquement nos amis, ceux qui nous font du bien, quelle récompense en recevrons-nous ? Que le Seigneur nous apprenne à aimer comme Lui-même nous aime !

1 Corinthiens 13 :7 (PDV 2017) « L’amour excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout. »

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close