Search

La miséricorde : qu’est-ce que c’est ?

Par définition, la miséricorde est une forme de compassion pour l’état de misère d’autrui ou encore une générosité entrainant le pardon, l’indulgence pour un coupable ou un vaincu.

Mais à nous, la miséricorde nous fait penser à ce qui peut nous permettre d’avoir un tel caractère: l’amour, le vrai. Parce que pour faire preuve de miséricorde, Il va te falloir beaucoup d’amour. C’est naturellement que les théologiens déclarent la miséricorde comme le plus grand attribut (caractère) de Dieu, puisqu’Il est amour.

Ephésiens 2 : 8 (BDS) « Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Cela ne vient pas de vous, c’est un don de Dieu »

Le but ici est de devenir miséricordieux à l’image de notre Seigneur. Pour y arriver, nous devons alors parler de la miséricorde de Dieu et comment s’en inspirer.

En quoi consiste la miséricorde de Dieu?

Dieu a démontré de plusieurs manières Sa miséricorde envers l’humanité entière. La plus grande, comme nous le savons tous, est que par amour et compassion pour nous, Il nous a sauvés de la perdition éternelle, alors que nous n’en étions pas dignes. Il a donné Son Fils unique Jésus –Christ en rançon pour payer nos dettes par pure grâce. Notre seigneur Jésus -Christ à Son tour nous l’a montrée de diverses façons.

Revoyons un peu la parabole de l’enfant prodige. Cet enfant alors que son père était toujours vivant, a réclamé son héritage, ce qui lui revenait. Il partit sans se soucier de son père ni du reste. Il a méprisé tous les efforts de son père en partant et en utilisant cet héritage de la pire des manières. Il a dilapidé son héritage dans une vaine gloire. Et la Bible nous dit qu’il est revenu vers son père. Si c’était toi et moi naturellement on renverrait cet enfant, on le punirait ou il y aurait même des parents qui ne reprendraient plus jamais cet enfant. Mais la bible nous dit que son père l’ayant vu de loin courut à sa rencontre. Il ordonna qu’on lui prépare le plus grand festin jamais organisé.

Qu’est ce qui peut être à la base de cet acte venant du père ? C’est l’amour, le vrai. Comment pouvons-nous qualifier cet acte ? C’est de la miséricorde ; il a eu pitié de son Fils. En réalité cet enfant est revenu misérable sans espérance et demandait devenir juste un domestique. Par cette parabole, tu peux te rende compte de ta situation de chaque jour et comment Dieu t’accorde Sa miséricorde à chaque fois.

Luc 15 : 23-24 (LSV) « Amenez le veau gras, et tuez-le. Mangeons et réjouissons-nous ; car mon fils était mort, et il est revenu à la vie; il était perdu, et il est retrouvé. Et ils commencèrent à se réjouir.

Un autre acte de miséricorde inestimable du seigneur Jésus est révélé à travers l’histoire de la femme prostituée. En effet, elle était coupable et digne de la sentence que ses semblables lui réservaient. Elle a été attrapée en flagrant délit d’adultère et devrait être lapidée à mort mais le Seigneur Jésus l’a sauvée. Lorsque Jésus fut interrogé, Il avait la tête baisée; Il n’avait pas encore vu cette femme. Comment a-t-Il eu pitié d’elle et comment a-t-elle trouvé miséricorde à Ses yeux ?

Jean 8 : 7 ; 9-11 (BDS) « Eux, ils insistaient, répétant leur question. Alors il se releva et leur dit : Que celui d’entre vous qui n’a jamais péché lui jette la première pierre ! Après avoir entendu ces paroles, ils s’esquivèrent l’un après l’autre, à commencer par les plus âgés, laissant finalement Jésus seul avec la femme, qui était restée au milieu de la cour du Temple. Alors Jésus leva la tête et lui dit : Eh bien, où sont donc passés tes accusateurs ? Personne ne t’a condamnée ? Personne, Seigneur, ne lui répondit –elle. Alors Jésus reprit : Je ne te condamne pas non plus. Va, mais désormais, ne pèche plus ».

Jésus  n’a pas jugé cette femme alors qu’Il était le seul à pouvoir réellement le faire. Il a dit: Moi non plus je ne te commande pas va et ne pèche plus. Lorsque nous voyons plus loin, cette femme prostituée que Jésus n’a pas condamnée bien qu’elle le méritait, est la même qui a rencontré Jésus pour la première fois après Sa résurrection.

Elle a même reçu de proclamer la bonne nouvelle aux disciples de Jésus. J’appelle cela la grâce du non jugement. Est-ce que tu as remarqué que c’est elle la première à commencer l’évangélisation ? A répandre la bonne nouvelle ? En réalité, c’est elle qui a commencé ce ministère. Elle a quitté le rang des prostituées pour devenir témoin du Royaume des Cieux sur la Terre.

Jean 20 : 16-17 (BDS) « Jésus lui dit : Marie ! Elle se retourna vers Lui et s’écria en hébreu : Rabbouni (ce qui veut dire : Maître) ! Ne me retiens pas, lui dit Jésus, car Je ne suis pas encore monté vers le père. Va plutôt trouver Mes frères et dis-leur de Ma part : Je monte vers Mon Père qui est votre Père, vers Mon Dieu qui est votre Dieu.   

Depuis le commencement, Dieu a toujours agi ainsi; Il a usé de bonté de compassion et de miséricorde envers nous puisque sans cela l’ennemi nous aurait tous engloutis.

C’est pourquoi frères, nous devons apprendre de la miséricorde de Dieu et nous devons devenir nous aussi miséricordieux. Ne sommes-nous pas appelés à ressembler à Christ ? N’est-il pas vrai que le monde d’aujourd’hui croupit, gémit, périt à cause de cette règle « chacun pour soi et Dieu pour tous » érigée en règle d’or? Cela se pratique tellement bien parce qu’on est tous égoïstes d’une certaine façon. Mais il est bon de noter aussi que l’égoïsme t’empêchera d’être miséricordieux.

J’ai entendu des gens se suicider parce qu’ils étaient dépassés par des situations que juste un sourire ou une écoute ou un simple mot de reconnaissance, d’amour et de miséricorde pouvait éviter. Le manque de miséricorde crée la solitude dans le monde.

Apprenons de notre meilleur modèle le Seigneur Jésus-Christ et faisons les vœux :

  • De ne plus juger mais plutôt enlever le poids de la personne et offrir la grâce de devenir meilleure
  • De pardonner sans réserve
  • De donner sans compter
  • D’encourager en toute occasion
  • D’être tolérant en toute situation
  • De saluer et sourire à cet « inconnu ».

Bref, soit la lumière du monde et le sel de la terre ; désire être la différence et  celui qui change la misère des autres en bénédiction : « Car la miséricorde triomphe du jugement, triomphe même de la mort, oui l’amour triomphe encore. » comme nous le rappelle cette belle chanson Walk in love de D. Mwana et G. Dressaire. 

Au fait, c’est déjà une recommandation de Dieu à l’endroit de tout Homme.

Michée 6 : 8 (LSV) « On t’a fait connaître, ô homme, ce qui est bien ; et ce que l’Eternel demande de toi, c’est que tu pratiques la justice, que tu aimes la miséricorde, et que tu marches humblement avec ton Dieu. 

Et sache aussi qu’il est écrit :

Mathieu 5 : 9 (LSV) « Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde ! »

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close