Search

La puissance de la reconnaissance

Dire merci, c’est une des premières choses que nous enseignons à nos enfants. Or, ce n’est pas seulement une politesse, dans l’Esprit, c’est aussi une arme puissante trop souvent négligée.

L’histoire est pourtant claire. Dix lépreux se présentent à Jésus pour Lui demander la guérison. Ils reçoivent tous leur guérison, mais l’un d’eux, un Samaritain, revient dire merci. “Jésus, prenant la parole, dit: Les dix n’ont-ils pas été guéris? Et les neuf autres, où sont-ils? Ne s’est-il trouvé que cet étranger pour revenir et donner gloire à Dieu? Puis il lui dit: Lève-toi, va; ta foi t’a sauvé” (Luc 17.17-19 LSG). Tous ont été guéris, mais un seul a été sauvé. C’est ça, le pouvoir de la reconnaissance.

Remercier Dieu doit être un exercice constant. Nous pouvons, tous les jours, Le remercier pour ce qu’Il a fait dans le passé. Ce faisant, nous nous rappelons que s’Il l’a fait une fois, Il peut le faire encore! Le remercier nous aide donc à garder la foi pour ce que nous n’avons pas encore vu. Au lieu de nous plaindre de notre célibat, par exemple, nous pourrions prendre le temps de remercier Dieu pour les mauvaises relations qu’Il nous a évitées ou desquelles Il nous a fait sortir, nous pouvons le remercier des leçons que nous avons apprises par nos relations passées, et ainsi de suite. Une bonne façon de démontrer de la reconnaissance c’est en témoignant aux autres ce que Dieu a fait. L’effet est instantané : dès que vous commencez à raconter un témoignage, vous êtes rempli de joie et vous-même fortifié, sans compter l’espoir que cela amène aux autres.

Nous pouvons remercier Dieu du passé, le remercier de tous nos petits bonheurs présents, mais aussi le remercier pour ce qui s’en vient! Si vous croyez en les promesses que Dieu vous a données, et que vous connaissez bien le caractère fidèle de Dieu, vous pouvez déjà vous réjouir. Le remercier d’avance, c’est une bonne démonstration de votre foi.

Au lieu d’envier les autres et leurs succès, commencez à remercier Dieu d’avoir béni vos frères et sœurs. Réjouissez-vous avec eux, sachant que ce qu’Il a fait pour eux, Il peut bien sûr le faire aussi pour vous. C’est le meilleur remède contre la jalousie, et cela saura certainement attirer l’attention de votre Père.

La reconnaissance est aux antipodes de l’inquiétude. “Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces” (Phil 4.6 LSG). Ce verset dit qu’il faut présenter à Dieu nos besoins avec des actions de grâces, c’est-à-dire avec de la reconnaissance. Si vous êtes déjà en train de Le remercier, cela signifie que vous ne vous inquiétez pas et que vous êtes convaincus de la réponse. C’est l’attitude de foi que Dieu demande.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close