Search

La valeur de l’engagement

Quelle est réellement la valeur de l’engagement chez les chrétiens en général ? La Parole est claire sur ce point. De nos jours, est-ce que le mot « engagement » a son importance ? Et puis de quel genre d’engagement parlons-nous vraiment ? Je vous laisse découvrir ceci.

Dernièrement, notre directrice de communication m’a donné un nouveau « devoir », faire le ménage de mon profil Pinterest. Chose, bien sûr, que j’ai faite dans les plus brefs délais, car ceux qui me connaissent, savent combien (en général) je suis une personne engagée, tenant ses engagements.

Lors de ce ménage, je suis arrivée sur cette image….

Et je l’ai regardé attentivement… PLUS D’EXCUSES !! Ce qui, techniquement, pourrait se décliner en mots, tels que : discipline, respect des agendas, respect de notre parole etc.
 
Soudain, j’ai demandé au Saint-Esprit :

– Dis-moi, quelle est vraiment la valeur de nos engagements ?

– La valeur de votre amour envers moi, envers les uns et les autres, ainsi que la valeur de votre foi, me répondit-Il doucement.
 
Soupirs… Je prie alors ma Parole, car nous savons tous et toutes, que la Trinité ne se contredit pas et que le Saint-Esprit répète ce qu’Il a entendu (venant du Père et du Fils).
 

Matthieu 5.37 : « Mais que votre parole soit : oui, oui; non, non; car ce qui est de plus, est mauvais. »

 
Que votre oui soit OUI; non, NON… Une fois…
 

Jacques 5.12 : « Or sur toutes choses, mes frères, ne jurez ni par le Ciel, ni par la terre, ni par quelque autre serment; mais que votre oui soit Oui, et votre non, Non : afin que vous ne tombiez point dans la condamnation. »

 
Que votre oui soit OUI; non, NON… Deux fois… Bon, il apparaît que le message soit bien clair.

Alors pourquoi nous, chrétiens, avons tant de difficulté à respecter certains de nos engagements. Vous doutez de ce que vous lisez ? Voici quelques exemples :
 
1. Chaque fois que nous nous promettons ET nous engageons à faire un sport quelconque (que nous commencerons dès lundi prochain seulement car cette décision est prise le jeudi, « alors laissons passer le week-end ») ou à changer pour le mieux notre nutrition.
 
2. Lorsque nous nous engageons, envers nous-mêmes et parfois envers Dieu, d’arrêter de fumer ou quitter toute autre sorte de dépendance.
 
3. Quand nous nous convainquons que nous nous lèverons à 4 H du matin pour un temps de qualité avec Papa alors que nous nous coucherons vers minuit (manque de sagesse).
 
4. Lorsque nous disons « oui » à un frère ou une sœur quant à notre participation à un événement, jeûne, temps de prière collectif à l’église ou autre lieu, temps de qualité dans le but d’édifier une âme et que subitement, nous déclinions « gentiment » la chose parfois juste dix minutes avant ou pire sans prévenir ou, encore, que nous imposions nos conditions de partage et/ou de participation sans aucunes explications alors que notre « oui » avait été joyeusement prononcé.
 
Je ne suis pas désolée des prochains mots qui seront écrits. Un enfant de Dieu est un enfant de Dieu et non une star se présentant ou non à un engagement en vue de ce qu’il pourrait y gagner ou perdre. Point. Bien sûr, je ne parle pas des inconvénients, problèmes de dernière minute ou autre. Mais l’engagement est synonyme de respect et d’amour aux yeux du Seigneur.
 

1 Cor 1.17 : « Est-ce que, en voulant cela, j’ai donc usé de légèreté? Ou bien, mes résolutions sont-elles des résolutions selon la chair, de sorte qu’il y ait en moi le oui et le non? »

 
Nous devons mesurer l’importance du « oui » et du « non » dans nos vies et l’impact que cela peut avoir dans celle des autres. Nous engageons-nous trop vite ? Peut-être. Avons de la difficulté à reconnaître les saisons de nos vies ? Certainement. En mettons-nous trop dans notre assiette ? Définitivement, surtout de nos jours où l’église utilise la même personne dans cinq départements différents par manque d’engagement des membres de l’assemblée.
 
Est-ce que nous prenons nos engagements en rapport avec nos émotions ou impulsions du moment ? Oui et cela est un mauvais choix. Car il est charnel (résolutions selon la chair), car si cela n’était pas le cas, nous n’aurions pas le oui ET le non en nous. Alors comment devrions-nous nous engager ?
 
En ce qui concerne les autres (et notre église), notre engagement devrait être en accord avec :
 
– Nos dons

– Nos talents

– Notre appel

– La compassion pour les âmes

– La saison dans laquelle nous sommes présentement

Mais qu’en est-il lorsque nous parlons de notre engagement envers nous-même ? Et envers Dieu ?
 
Commençons par « nous-même »
 

Matthieu 22.39 : « Et voici le deuxième, qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. »

 
De la manière dont tu t’aimes, toi, tu aimeras l’autre. Alors si tu ne peux respecter tes engagements envers toi-même, il est fort probable que tu ne puisses pas le faire, non plus, envers les autres. La question est pourquoi ? Ceci est une question terriblement sérieuse que je t’invite à te poser et à demander au Saint-Esprit également.
 
Est-ce que tu t’aimes de la manière dont le Seigneur peut t’aimer ?
 
As-tu encore des blessures (rejet, abandon, humiliation, injustice ou trahison) dont les plaies sont infectées?
 
Sais-tu au moins comment Dieu t’aime ?
 
Nous devons apprendre à poser les bonnes questions : pourquoi, St-Esprit, je n’arrive pas à me respecter et m’aimer ? D’où cela provient ? Quelle en est la racine ? À partir de quel moment ai-je cesser de m’aimer ? Ai-je un manque de pardon envers moi-même ?

Parlons maintenant de nos engagements envers Dieu…
 

Matthieu 22.37 : Jésus lui répondit: « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée. »

 
Aimes-tu vraiment Dieu pour qui IL est réellement ?
 
L’aimes-tu comme DIEUUUUUUU (à prononcer d’une voix très grave et autoritaire) ou l’aimes-tu comme ton Papa, dont tu fais la plus grande joie ? L’aimes-tu comme le meilleur des Pères, qui lorsqu’Il te voit, ne désire qu’une chose, que tu montes sur Ses genoux, que tu danses pour Lui et que tu Lui parles de ton amour pour Lui ?
 
De la nature de notre amour (qu’il soit envers Dieu, nous-même ou notre prochain) dépendra la nature de notre engagement.
 
Sois encouragé(e), mon frère, ma sœur. J’ai un chant pour toi ici : https://youtu.be/SY0ui11Uu2A

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close