Search

L’Amour a un nom : Jésus-Christ !

Ephésiens 3 :19 : « et connaître l’amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu. » (Louis Segond).

1 Jean 4 : 9 « L’amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui. » (Louis Segond).

Autour de nous, l’euphorie de la Saint-Valentin, la fête dite de l’amour. Des personnes qui se renferment, qui ont du mal à pardonner, des personnes qui parfois déconsidèrent ou méprisent le sens vrai du mot amour, le célèbrent (hypocritement?) à cœur joie le jour de la Saint-Valentin; comme pour honorer une norme sociale. Mais l’amour ne se célèbre t-Il que la durée d’une journée ? L’amour c’est bien plus que ça, l’amour est un fruit de l’Esprit. Et Dieu Lui-même ne nous invite-t-Il pas à aimer notre prochain comme nous-même et même nos ennemis ? Revenons donc sur l’essentiel, à la découverte de notre premier amour.

L’amour présente deux dimensions distinctes : l’amour humain et l’amour divin. En ce sens, il est écrit : « Jésus lui répondit: tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée. C’est là le commandement le plus grand et le plus important. Et il y en a un second qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même ». Nous ne serions pas capables d’aimer si Dieu Lui-même ne nous aimait pas. L’amour humain est donc une dérive de l’amour de Dieu, un amour pur, incommensurable, patient et emprunt de grâce.

Le Dieu d’Amour avec un grand « A »

Genèse 1 :27 : « Dieu créa l’Homme à son image, il le créa à l’image de Dieu. »

La notion d’amour est si souvent diminuée que beaucoup oublient que l’amour est la base même de ce monde, que ce soit sur le plan spirituel ou physique. Mais d’où vient cet amour ? Dieu nous a tous toujours aimés, Il nous aime tous encore aujourd’hui et Il en sera de même demain. Il est le premier à avoir manifesté de l’affection à notre égard car Il nous connaissait déjà même avant la fondation du monde.

 Nous sommes tous exceptionnels, des créatures semblables à Lui, possédant l’identité divine par Jésus et sculptées dans la poussière mais dont Lui seul est la référence. Nous sommes à Son image. C’est donc par amour que l’Eternel a tenu à ce que nous Lui ressemblions. L’amour était et ne cessera d’être au cœur même du plan parfait de DIEU pour nos vies. De ce fait, voyant que les vices de la société nous emportaient, nous détournant de la vie, nous condamnant à la mort, l’Eternel dans Sa bonté et dans Son amour inégalable a envoyé Son Fils afin qu’en Lui seul nous puissions obtenir la rémission de nos péchés : «Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui (Jean 3 :17) ». C’est pour nous épargner de la condamnation, qu’Il nous a envoyé un guide afin que nous retrouvions ses voies.

Beaucoup de personnes ne comprennent pas le mystère de l’amour de Dieu révélé en Jésus-Christ.  Donner la vie de Son fils pour que d’autres soient saufs, sachant qu’ils ne vous en sont même pas reconnaissants… ?! Le salut en Jésus est la plus grande preuve d’amour, une grâce imméritée, une récompense du fait que nous soyons aimés de Dieu. Que c’est beau que de se dire je suis sauvé(e) par Jésus car Dieu m’a aimé(e)!. C’est le cas pour ceux qui le savent; pour ceux qui l’ignorent, il est temps d’en prendre conscience.

 C’est parce que nous sommes couverts de l’amour de l’Eternel que le sang de Jésus a coulé sur la croix pour nous laver de toute iniquité, de sorte que nous ne soyons pas en proie à la condamnation éternelle. L’amour divin surpasse toutes limites, Sa Bonté est inatteignable, Sa patience est indubitable. Comprenons que Dieu déteste certes le péché mais Il aime le pécheur. Le pécheur est si aimé de Dieu qu’il est sous couvert d’une grâce imméritée car L’Éternel a pour nous des plans de bonheur et non de malheur. C’est pour cela qu’Il a envoyé Son unique fils sur terre, afin de porter le poids de nos péchés, nous sauver du vice du péché, apportant le salut pour toute l’humanité. C’est ce que nous rappelle la Bible dans Jean 3:16 « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle ». L’amour de Dieu est si grand qu’il ne comptabilise pas nos erreurs, il nous encourage à nous relever afin d’atteindre une communion profonde avec Dieu et d’entrer en pleine possession de notre destinée prophétique.

1 corinthiens 13 : 4-7 « L’amour est patient, il est plein de bonté; l’amour n’est pas envieux; l’amour ne se vante pas, il ne s’enfle pas d’orgueil, il ne fait rien de malhonnête, il ne cherche pas son intérêt, il ne s’irrite pas, il ne soupçonne pas le mal. Il ne se réjouit point de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité; il excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout. »

Jésus est donc la plus profonde forme d’Amour. L’Eternel qui envoie Sa droite afin de nous guider dans ce monde sous l’emprise du malin. Il se sépare de Son précieux afin que nous prenions conscience que tout Comme Christ, nous sommes précieux et nous avons de la valeur à ses yeux. Toi qui nous lis, sache que peu importe tes fardeaux, peu importe tes erreurs, l’Eternel t’aime inconditionnellement, Il ne te juge pas. Prends conscience de Son Amour afin d’être transformé radicalement parce que : «Comme un père a compassion de ses enfants, L’Eternel a compassion de ceux qui le craignent ( Psaumes 103 :13). »

Aimons-nous les uns les autres

Romains 13 :8 : « Ne devez rien à personne, si ce n’est de vous aimer les uns les autres »

Comment prétendre aimer le Père si nous n’aimons pas Sa créature ? Que notre prochain soit chrétien ou païen, l’Eternel nous invite en tous temps et en toutes circonstances à lui témoigner de l’amour et de l’affection. Nous devons le savoir: aimer DIEU, c’est respecter Ses commandements. Et on ne peut pas L’adorer librement avec un cœur nourri de haine et de préjugés. Adorer dans une atmosphère de gloire, c’est se donner en sacrifice, donner son cœur comme un parfum de bonne odeur. Notre obéissance comme une action de grâce.

En ce jour dit de l’amour, retenons ceci: l’amour ne se célèbre pas un jour exclusif. L’amour de Dieu est manifeste chacune des secondes de notre existence. C’est en l’amour que se trouve le bien, car celui qui fait le bien est fraternel avec ses frères. C’est pourquoi, n’aimons pas juste un jour chaque année mais que chaque jour de l’année soit remplie d’amour. Dans ce sens, plusieurs versets des saintes écritures nous rappellent à quel point l’amour du prochain est à la fois bon pour nos âmes, et décisif dans notre communion avec Dieu.

Matthieu 22 :37-39 : « Jésus lui répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée. C’est là le commandement le plus grand et le plus important. Et il y en a un second qui lui est semblable: tu aimeras ton prochain comme toi-même. »

Ce passage est l’expression même des deux perceptions de l’Amour. Dieu qui nous aime, et nous qui en reconnaissance de cet amour aimons en retour nos semblables. Ici, on comprend donc que les sacrifices, holocaustes et offrandes ne valent rien si nous méprisons les enfants de Dieu.

Jean 13 : 34-35 : « Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. A ceci, tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres. »

Le discipolât  implique l’obéissance qui elle-même suggère la tolérance et l’amour. N’est serviteur de Dieu que celui qui cultive les fruits de l’Esprit dont l’amour. Cet amour est d’une part un pilier de la solidarité : « Ayant purifié vos âmes en obéissant à la vérité pour avoir un amour fraternel sincère, aimez-vous ardemment les uns les autres, de tout votre cœur (1 Pierre 1 :22). Et d’autre part, une source de bénédiction :  « Que votre amour fraternel demeure vivant.  Ne négligez pas de pratiquer l’hospitalité. Car certains, en l’exerçant, ont accueilli des anges sans le savoir. Ayez le souci de ceux qui sont en prison, comme si vous étiez en prison avec eux, et de ceux qui sont maltraités, puisque vous aussi vous partagez leur condition terrestre (Hébreux 13 :1-3) ».

En somme, retenons que c’est à cause de la l’amour incommensurable que DIEU a envers nous que nous  sommes couverts de la grâce. Une grâce imméritée à laquelle tous peuvent souscrire  : le salut ! Le salut en Jésus-Christ afin d’obtenir la rémission de nos péchés quels qu’ils soient, de sorte à sortir du poids de la loi pour être sous le joug protecteur de la grâce. Le sacrifice de Jésus, fils de Dieu, par lequel nous sommes cohéritiers du royaume des cieux est la preuve d’amour la plus profonde qui soit. Aucun acte d’amour avant ou après Jésus n’est comparable à la compassion de DIEU pour  l’humanité. Un amour si ardent qu’il a fait pleurer Son cœur pour sauver nos âmes et impacter nos vies. A ce sujet, l’Eternel nous invite à en faire de même. N’est disciple du Maître que celui qui aime son entourage d’un amour vrai et désintéressé.  Ne soyons pas égoïstes et partageons l’amour que Dieu a semé dans nos cœurs, pour que nous soyons solidaires dans le corps de Christ ; pour que les âmes délaissées, tristes et abattues soient confortées ; pour qu’un sourire soigne un cœur affligé.

Revenons aux fondements de notre relation avec Dieu, revenons à l’amour. C’est en aimant avec intégrité notre premier amour, que nous aurons assez d’amour à donner. L’amour de Dieu sauve et restaure nos vies. L’amour du prochain sauve les vies de notre entourage. Telle est l’essence même de L’amour, pas des attentions passagères une fois par année. Prenons-en conscience et que chaque geste, que chaque parole respire l’amour et la considération d’autrui.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close