Search

L’art de la galanterie : chrétien ou pas ?

Un chrétien peut-il être galant ? Si oui, comment doit-il la manifester ? Y a-t-il quelque chose de plus que la galanterie ? La galanterie n’est pas l’apanage des non-chrétiens ? Dans cet article, nous allons tenter de répondre à chacune de ces questions.

La galanterie est un art. C’est l’art de plaire en société. Elle est définie comme une politesse raffinée, des procédés obligeants.

Il va de soi de reconnaitre que la galanterie n’est pas seulement l’affaire des païens. Elle concerne aussi (davantage?) les chrétiens. En d’autres termes, le chrétien doit être aussi galant. Comment peut-il le manifester ? Y a-t-il plus que la galanterie ?

1 – La galanterie comme art de plaire en société

La galanterie est une composante des bonnes manières. Il est vrai que le terme revêt une charge culturelle, c’est-à-dire ce qui peut être considéré comme acte de galanterie dans une société ne l’est pas forcément dans une autre. Toutefois, en tant qu’enfant de Dieu, nous ne pouvons-nous écarter de ce qui est convenable dans le milieu dans lequel Dieu nous a placés. Cela relève de notre ressort et de notre responsabilité de veiller au respect des règles établies par les autorités locales. Rappelons que nous ne devons pas en aucun cas être une pierre d’achoppement ni une source d’ennuis pour notre environnement.

Recherchez la paix avec tous. (Hébreux 12V14)

2- La galanterie envers la femme

Avant de voir comment le chrétien peut exercer sa galanterie envers la femme, il nous semble juste de faire un focus sur la vision de la bible par rapport à la femme.

Dans la bible, nous voyons que la femme a une place importante aux yeux de Dieu. Elle a été créée tout comme l’homme au début de la création à l’image du Créateur :

Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme.(Genèse 1V27)

Dans le ministère de Jésus, Jésus a restauré la valeur de la femme en acceptant de converser et passer du temps avec certaines dont la réputation dans la société était entachée. Le cas de la femme samaritaine est un exemple probant. Cette femme en plus de sa nationalité de samaritaine, avait un passé atypique pour ses contemporains. Jésus a brisé toutes les barrières en osant lui parler.

Il arrive donc dans une ville de Samarie nommée Sychar, près du champ que Jacob avait donné à Joseph, son fils. Là se trouvait la source de Jacob. Jésus, fatigué du voyage, s’était assis tel quel au bord de la source. C’était environ la sixième heure. Une femme de Samarie vient puiser de l’eau. Jésus lui dit : « Donne-moi à boire.»  (Jean 4 V5-7)

La vraie galanterie envers la femme commence d’abord par la vision que nous nous faisons d’elle. Cet aspect est loin d’être insignifiant. Aujourd’hui, le monde nous peint une image décriée de la femme. La femme n’est pas un objet sexuel, ni une marque de fabrique mais une créature de Dieu. Nous avons donc la responsabilité de la voir telle que Dieu la voit.

La Bible déclare celui qui trouve une femme, trouve le bonheur.

Celui qui trouve une femme trouve le bonheur ; C’est une grâce qu’il obtient de l’Éternel. (Proverbes 18V22).

La femme n’est donc pas une malédiction mais une bénédiction pour l’homme. Par conséquent, elle mérite d’être l’objet de notre galanterie.

Comment nous, les hommes, enfants de Dieu, pouvons témoigner notre galanterie envers la femme ? 

De prime abord, force est de reconnaître qu’il n’existe pas une formule magique ou une liste exhaustive décrivant les choses à faire pour exprimer sa galanterie envers sa conjointe/fiancée. Chaque homme doit identifier ce qui est nécessaire et convenable à sa dulcinée. Toutefois, il existe des pistes qui sont inconditionnelles. Voyons-en quelques-unes :

  • La galanterie dans les mots

La bible déclare que la mort et la vie sont au pouvoir de la langue (Proverbes 18V21).  Corollairement, les paroles que nous prononçons avec notre langue ont un effet positif ou négatif.  Gary Chapman, un auteur chrétien contemporain, réputé pour ses nombreux livres sur les questions de couple évoque la notion de paroles valorisantes, comme l’un des cinq langages de l’amour. En effet, il est important que les amants s’expriment leur amour par des mots remplis de douceur.

L’auteur du livre des Cantiques Cantiques  nous en donne le ton :

Que tu es belle, mon amie, que tu es belle! Tes yeux sont des colombes. Que tu es beau, mon bien-aimé, que tu es aimable ! Cantiques 1 : 15-16 (LSG)

Comme un lis au milieu des épines, Telle est mon amie parmi les jeunes filles. Comme un pommier au milieu des arbres de la forêt, Tel est mon bien-aimé parmi les jeunes hommes. J’ai désiré m’asseoir à son ombre, et son fruit est doux à mon palais. Cantique 2 : 2-3 (LSG)

  • Dans les actions

L’action est celle qui vient donner du renfort à nos paroles. Elle traduit concrètement ce que nous déclarons. Certaines personnes seraient d’ailleurs plus sensibles aux actes qu’aux paroles. C’est ce que le docteur Gary Chapman a nommé dans son livre les 5 langages de l’amour (un livre à lire) les services rendus.

Par ailleurs, si la galanterie doit apparaitre dans nos actions. Il est important de souligner que cette dernière aura plus de poids si elle est réalisée à un rythme régulier. Ceci signifie  que nous n’avons pas besoin d’attendre le 8 mars (journée mondiale de la femme) la fête des mères ou un anniversaire pour poser des actes d’amour.

Nous vous invitons à ce challenge : poser régulièrement des actes intentionnels remplis d’amour envers votre époux (se) sans attendre la célébration d’un évènement quelconque, vous verrez le vent nouveau qui sifflera dans la vie de votre couple. La galanterie n’a pas d’époque; Elle transcende le temps !

3- La galanterie oui, la duperie non !

Le monde nous peint une galanterie teintée de volupté, de duperie. La galanterie de l’homme se mesurerait au nombre de femmes qu’il a réussi a mettre dans son lit. L’étiquette coureur de jupon devient une fierté. Si vous n’êtes pas dans cette moule, vous êtes considérés comme une personne démodée, arriérée. La bible nous met en garde de marcher au rythme de ce siècle présent.

Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. (Romains 12V12)

En tant qu’enfant de Dieu, nous devons refléter le caractère de notre Père céleste en tout.

Alors notre galanterie est différente de celle que le monde nous présente. Elle est définie autour des valeurs qui définissent l’essence même de Dieu : amour, respect, pardon. Voilà la véritable galanterie !

1 comment

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close