Search

Le chemin de l’appel de Dieu

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Le chemin de l’appel n’a jamais été droit. Il a toujours été semblable à une ligne brisée, sur laquelle l’appelé doit passer par des hauts et des bas. Sa forme brisée opère un brisement dans la personne appelée et la taille selon la forme de son appel. 

Le peuple d’Israël n’avait jamais traversé le fleuve du Jourdain à sec. Pour les israélites, c’était un chemin inconnu. Cette traversée allait marquer leur présent et leur futur.

Josué 3 : 4 (LSG) […] « Elle vous montrera le chemin que vous devez suivre, car vous n’avez point encore passé par ce chemin »

Il en est de même pour le chemin de l’appel ; c’est un chemin inconnu des hommes, sur lequel la Parole de Dieu éclaire nos pas (Psaume 119.105) pour que nous marchions par la foi (Romains 1.17). Dieu  fait passer son appelé par ce chemin pour faire de lui, le serviteur qu’il est censé  être dans sa destinée. Sur le chemin de l’appel, on croise bien des circonstances :

La solitude

Tout comme le potier isole une partie de la terre pour la travailler, Dieu aussi nous isole lorsqu’Il veut nous travailler. Il nous sépare d’un grand nombre de personnes et de choses pour nous tailler selon Son plan.

Dans le silence de la solitude, quand aucune voix ne se fait entendre, quand on se sent seul et qu’on est face à soi-même, quand on sent le vide autour de nous et que le sentiment d’être perdu remonte à la surface, Dieu nous fait entendre Sa voix et nous apprend à la reconnaître.

La bible dit dans 1 Rois 19 : 12 (LSG) : « […] Et après le feu, un murmure doux et léger. »

Il faut du silence pour entendre le murmure doux et léger de Dieu. La solitude est l’environnement parfait pour entendre Son murmure doux et léger.

La formation

Christ a pris trois ans pour former Ses disciples. C’est ainsi qu’Il prend le temps de former Lui-même chaque personne qu’Il a appelée particulièrement. Un appel particulier demande une formation particulière. Des fois, la formation commence même avant la révélation de l’appel. David avait été préparé par Dieu à travers ses expériences avec les lions et les ours, pour un jour affronter le géant Goliath.

1 Samuel 17 : 36 (Semeur 2000) « Puisque ton serviteur a tué des lions et même des ours, il abattra bien cet incirconcis de Philistin comme l’un d’eux, car il a insulté les bataillons du Dieu vivant »

Au moment où David affrontait les lions et les ours, il ne savait pas qu’il s’entraînait à affronter le Géant Goliath. Quand il affrontait Goliath, il ne savait pas que c’était un entrainement pour être le commandant des troupes du roi.

1 Samuel 18 : 5 (Semeur 2000) « Chaque fois que Saül l’envoyait en expédition militaire, David accomplissait sa mission avec succès, de sorte que le roi lui confia le commandement de ses troupes de choc. Il était estimé de tout le peuple ainsi que des ministres de Saül. »

Chaque expérience avec Dieu aussi petite qu’elle soit est une formation et une préparation de Dieu pour des choses plus grandes. Ayons le courage de faire et d’apprendre ce que Dieu met sur notre chemin, même si cela nous parait moins important. Dieu pourrait un jour s’en servir à travers nous pour faire des exploits.

Les exploits  

Psaume 60 : 14 (Semeur 2000) « Mais avec Dieu nous ferons des exploits, c’est Lui qui écrasera  tous nos ennemis » 

Les exploits sont les actions dépassant les limites ordinaires. Sur le chemin de l’appel, Dieu nous donne la mentalité des faiseurs d’exploits. Par le moyen de la foi en Dieu et dans le nom de Jésus-Christ, nous marchons dans la dimension de Marc 16.17-18.

Marc 16 : 17-18 (Semeur 2000) « Voici les signes miraculeux qui accompagneront ceux qui auront cru : en Mon nom, ils chasseront des démons, ils parleront des langues nouvelles, ils saisiront des serpents venimeux, ou s’il leur arrive de boire un poison mortel, cela ne leur causera aucun mal. Ils imposeront les mains à des malades et ceux-ci seront guéris. »

En faisant ces exploits, Dieu savait que nous ferions face à l’adversité. Voilà pourquoi il a inspiré la deuxième partie du Psaume 60.14 pour nous dire que c’est Lui qui écrasera  tous nos ennemis.

 La tentation

Etant sur le chemin de l’appel de Dieu, nous devons savoir que nous sommes une cible pour le Diable. Ce dernier usera de tous les moyens possibles pour nous amener à quitter la route de Dieu. Pour lui résister, nous devons nous revêtir de l’armure de Dieu.

Ephésiens 6 : 11 (Semeur 2000) « Revêtez-vous de l’armure de Dieu afin de pouvoir tenir ferme contre toutes les ruses du diable. »

L’armure de Dieu à elle seule suffit pour résister au diable et l’amener à fuir loin de nous. Chaque partie de cette armure est indispensable pour mieux résister au Diable ; voilà pourquoi il nous faut revêtir l’armure tout entière.

N’oublie jamais qu’il n’y a ni moment, ni endroit où nous pouvons enlever l’armure de Dieu et ne pas être touché par l’ennemi. Notre sécurité est dans l’armure de Dieu. Gardons-la toujours sur nous.

Le vieux prophète

Le vieux prophète est utilisé ici pour désigner les personnes qui ont marché sur le chemin de l’appel mais que le diable a réussi à dérouter. Les vieux prophètes sont des personnes qui ont un passé glorieux, rempli de prodiges qu’ils ont opérés avec Dieu mais un présent sans Dieu.

Ce sont des personnes que Dieu a jadis utilisées mais qui sont aujourd’hui utilisées par le diable pour détourner les appelés du chemin authentique du Seigneur. Le genre de personnes qui vous disent comme dans 1 Rois 13 : 18 (Semeur 2000) : « (…) Moi aussi, je suis prophète (chrétien, serviteur, appelé…) comme toi (…) ».Ils ont la forme de Dieu mais le fond du diable. Ce n’est pas pour rien que Dieu appelle chaque personne individuellement. Chaque appelé doit avoir une consécration particulière à Dieu. 

Ne tombons jamais dans le piège d’abandonner notre consécration personnelle pour une consécration communautaire. Que chacun marche selon ce qu’il a entendu de Dieu et ne se fasse dérouter de son appel par un soi-disant chrétien, ouvrier, pasteur, prophète … Chacun a son histoire avec Dieu.

Le chemin de l’appel est semblable à une ligne brisée. Tout ceux qui l’ont emprunté, ont été brisés et travaillés par Dieu pour avoir la forme et le fond de Jésus-Christ.

Quel bonheur que d’avoir la forme et le fond de Christ !


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close