Search

Le chrétien et la Pentecôte !

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Le mot Pentecôte vient du mot grec « Pentekostê » qui signifie « Cinquantième ». Elle correspond au cinquantième jour après la résurrection du Christ et s’inspire de la fête juive du nom de « Chavouot ». « Chavouot » ou « Fête des semaines » était aussi fêtée cinquante jours après la Pâque de l’Éternel dans la tradition juive; elle constituait la deuxième fête du calendrier: celle des moissons où on apportait les prémices en offrande à Dieu. Cette fête correspond aussi à la descente de Moïse du mont Sinaï avec les tables de la Loi.

Nous voyons un peu les origines de la Pentecôte; que signifie-t-elle donc aujourd’hui pour le chrétien ?

Que s’est-il passé à la Pentecôte ?

Après trois ans et demi de ministère avec Ses disciples, le Seigneur Jésus devait s’en aller. Les apôtres ont  pratiquement passé tout leur temps avec le Maître, ils étaient nuit et jour à Ses pieds avant même qu’Il ne meurt et ne ressuscite. Quelle donc fut leur joie en le voyant de nouveau vivant mais une fois encore la séparation s’avère nécessaire. Que va-t-il leur arriver ? Vont-ils errer seuls sans repère comme dans le temps où ils ne connaissaient pas encore le Seigneur ?

Le Maître avait tout prévu, Il leur fait donc la promesse de leur envoyer le Consolateur afin de ne pas les laisser orphelins. Car, s’il était avantageux pour eux qu’Il s’en aille, il ne faudrait pas non plus les laisser à eux-mêmes (Jean 14 :18).

Lors de Son ascension, Il leur demanda donc de rester unis à Jérusalem avant l’effusion de l’Esprit et c’est ce qu’ont fait les disciples. Ils sont restés à Jérusalem priant et attendant l’accomplissement de la promesse du Maître. Dix jours plus tard, quelque chose d’inhabituel se produit:

Actes 2 :1-4 (Louis Segond révisé) Lorsque le jour de la Pentecôte arriva, ils étaient tous ensemble dans le même lieu. Tout à coup, il vint du ciel un bruit comme celui d’un souffle violent qui remplit toute la maison où ils étaient assis. Des langues qui semblaient de feu et qui se séparaient les unes des autres leur apparurent; elles se posèrent sur chacun d’eux. Ils furent tous remplis d’Esprit Saint et se mirent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer.

Les apôtres venaient de recevoir l’Esprit Saint comme le Seigneur Le leur avait promis. Ils ne sont plus seuls maintenant et ils ont reçu la confirmation de ce qu’ils appartiennent au troupeau de Dieu et que rien ne pourrait les arracher de Sa main.

Les premiers signes de manifestations de l’Esprit ont commencé par apparaître: parler en langues, révélations, annonce de l’Évangile,… Et oui ! Le Saint-Esprit a commencé la mission pour laquelle Il a été envoyé (Jean 16 : 8-11); conduire le peuple dans la vérité et manifester la gloire du Père. Les disciples qui étaient autrefois remplis de peur, ont maintenant la capacité de parler avec autorité des choses de Dieu et de défendre l’espérance qui était attachée à leur foi.

Que pouvons-nous retenir de tous ces évènements ?

La continuité du ministère du Christ sur terre.

Actes 1 :8 (Louis Segond révisé) Mais vous recevrez une puissance, celle du Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez Mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et jusqu’aux extrémités de la terre.

Comme ce passage nous l’indique, nous sommes les témoins du Christ et les ambassadeurs de Son Royaume sur terre. Nous avons été appelés pour faire connaître Christ au monde et être Son reflet auprès des autres.

Pour accomplir efficacement cette mission, nous avons besoin d’une puissance supérieure: celle du Saint-Esprit. Il a été envoyé par le Père pour continuer l’œuvre du Christ; ayant reçu la mission de faire connaître aux autres le message du Christ. Il nous vient en aide. Par Son action en nous, nous avons une intimité profonde avec le Père, Il nous communique Sa pensée, nous convainc de péché et nous donne la capacité de marcher dans les pas de notre Seigneur.

Nous devons comprendre que Dieu désire que tous les hommes soient sauvés et qu’ils aient part à une vie d’abondance; et c’est ce que le sacrifice du Christ vient confirmer. Cependant, nous devons savoir aussi que le ministère de Christ s’est beaucoup plus penché sur le salut des hommes sachant qu’avec la venue de l’Esprit Saint, cette œuvre s’achèvera en tout un chacun.

Jean 14 :12-13 (Louis Segond révisé) En vérité, en vérité Je vous le dit: celui qui croit en Moi fera, lui aussi les œuvres que moi Je fais et il en fera de plus grandes parce que Je M’en vais vers le Père. Et tout ce que vous demanderez en Mon nom, Je le ferai afin que le Père soit glorifié dans le Fils.

Nous comprenons donc que le ministère du Seigneur se poursuit à travers nous par l’action du Saint-Esprit. Faire les œuvres semblables à celles du Christ et faire de plus grandes, c’est être les témoins du Seigneur dans le monde; c’est laisser le Seigneur Lui-même par le biais de Son Esprit assurer la continuité de Son ministère. Jésus est le chemin, la vérité et la vie et Il s’est assuré de nous le montrer durant Son parcours sur terre. Il est le premier à appliquer toutes les choses dont nous parlent les Évangiles. Il fut le premier à nous aimer; le premier qui nous pardonna nos fautes. Il est l’humilité en personne, Il a donné Sa vie pour nous,… Nous prenons alors le relais en Le laissant se manifester en nous.

Quand nous allons plus loin dans les versets 37 à 47 du chapitre 2 du livre des Actes, nous voyons comment est née l’Église et nous savons quel est l’ensemble de tous ceux qui, sous l’action de l’Esprit, servent le Seigneur. Et nous savons tous que Christ est le Chef et Il est à la tête de l’Église et nous, nous sommes les membres du corps du Christ. Nous sommes les yeux, la bouche, les mains, les pieds du Seigneur; nous sommes ceux-là qu’Il utilise pour toucher les nations. Il a fait à chacun des dons spécifiques qui servent mutuellement à l’avancement de Son œuvre et à l’épanouissement de l’être humain lui-même (1 Corinthiens 12 : 12-26).

Dans la nouvelle Alliance, nous avons constamment l’Esprit de Dieu et cela nous différencie bien des autres de l’ancienne Alliance. Nous participons à notre propre croissance; nous pouvons L’entendre nous parler, nous réconforter, nous reprendre, nous consoler, nous aimer. Étant une personne de la Trinité notamment la troisième, comme le Père et le Fils, nous devons être attentifs à Sa voix pour discerner quelle est la volonté de Dieu pour nos vies.

Ce qui s’est passé le jour de la Pentecôte n’est que le début de l’action du Saint-Esprit dans nos vies; Dieu a prévu pour nous des choses que l’œil n’a pas vues, que l’oreille n’a pas entendues et qui ne sont pas montées dans le cœur de l’homme (1 Corinthiens 2 :9 ) et c’est à travers Son Esprit qu’Il va nous les révéler.

Soyez bénis !


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close