Search

Le chrétien peut-il fêter Noël ?

Comme pour beaucoup de sujets, il y a ceux qui sont pour, ceux qui sont contre et ceux que ça indiffère. Alors que les païens voudraient pour certains bannir cette fête au nom de la laïcité, les chrétiens eux-mêmes ne voient pas tous Noël de la même manière. Certains estiment qu’on ne devrait pas fêter Noël alors que d’autres au contraire sont heureux de le faire. Le but de cet article n’est pas de créer une polémique bien au contraire. Il s’agira simplement d’apporter un éclairage au sujet de la célébration ou non de Noël par les chrétiens. La vraie question n’est peut-être pas faut-il fêter Noël, mais comment le vivre !

Alors avant tout, voyons d’abord les quelques réalités sur Noël :

  • Jésus n’est pas né le 25 décembre. Historiquement et scientifiquement tout cela est clair et avéré. On ne connaît ni l’année exacte ni le jour exact de la naissance de Jésus.
  • Le choix de la date du 25 décembre comme date de naissance de Jésus, viendrait d’une assimilation de sa venue, Lui le «Soleil de justice» à la remontée du soleil après le solstice d’hiver. Car, à la fin du solstice d’hiver, le jour va progressivement s’imposer sur la nuit et on va gagner des minutes d’ensoleillement. Cette date a donc été choisie de manière symbolique.
  • Cette date correspond en fait à la date du solstice d’hiver dans le calendrier Julien (calendrier utilisé avant notre calendrier actuel qui est le calendrier grégorien) et dans lequel la date du solstice d’hiver est le 21 décembre et non le 25. Cela dit, le solstice d’hiver cette année est annoncé pour le 21 décembre.
  • Dans le calendrier Julien, les païens célébraient le 25 décembre une fête solaire du nom de « Sol Invictus» (en latin, Soleil invaincu). Cette date était considérée comme le « Dies Natalis Solis », ou « Jour de naissance du Soleil ».
  • Concernant l’étymologie de Noël, celle-ci est discutée. Mais Noël apparaît donc associé à la naissance comme en témoignent certaines traductions en diverses langues.

Avec ces éléments, certains chrétiens y voient d’office une raison de ne pas fêter noël car disent-ils, c’est une fête païenne qui ne correspond pas à la naissance de Christ. Mais j’estime qu’en tant que chrétien la vraie discussion ne doit pas se faire sur les dates parce que Dieu, dans Sa maîtrise des temps et des circonstances, rien ne pouvait L’empêcher de donner une précision exacte sur la date de naissance de Son fils. Si cela n’est pas textuellement mentionné dans la bible, je crois que c’est pour nous dire que nous devons voir au-delà de l’aspect temporel, c’est à dire se concentrer plus sur le pourquoi de la naissance de Son fils. Du reste, ce n’est pas la maîtrise des dates ou leur respect qui nous amènera au ciel. Nous devons plutôt nous focaliser sur la manière de vivre cette saison. Autrement dit, quelle attitude adopter en tant que chrétien ou comment profiter de cette saison pour rester dans la grande commission.

Que Noël soit une fête païenne ou pas, que Jésus-Christ soit né le 25 décembre ou pas, que cette date corresponde à la naissance d’une divinité ou pas, cela n’a pas trop d’importance. Ce qui compte, c’est l’esprit dans lequel nous faisons les choses. Celui qui fête Noël n’a rien de plus que celui que ne le fête pas et inversement. Que chacun agisse librement et selon le fruit de sa conviction sans enquiquiner l’autre. Notre mission, c’est d’amener des âmes au Seigneur et de les aider à marcher avec Dieu dans l’amour et la vérité. Parce qu’il fallait bien qu’Il  naisse pour accomplir l’œuvre de rédemption pour laquelle Il est venu sur terre.

Quand nous analysons la vie de Jésus sur terre, on verra qu’Il profitait des rassemblements des gens de mauvaise vie (païens) pour parler du royaume de Dieu.  Alors pendant cette saison, je t’encourage à ne pas seulement voir l’aspect païen de cette fête mais plutôt une belle occasion de témoigner à tous que Jésus n’a pas surgi comme un roi pour s’imposer aux hommes, mais comme un bébé, pour abriter nos fragilités. Fais comprendre à un païen la raison pour laquelle Jésus devait d’abord naître comme un humain, mourir et après ressusciter.

Il ne me reste plus qu’à te souhaiter de bien profiter de ces fêtes de fin d’année et passer de bons moments avec tes proches.

3 comments

  1. Je suis d’accord pour ça c’est un moyen de prêcher Christ il ne faut pas seulement utiliser l’aspect noir mais à partir du blanc prêcher Jésus Christ le chemin la vie et la vérité

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close