Search

Le secret pour de bonnes relations avec sa belle-famille

Spread the love

Qui dit belle-famille dit mariage, alors zoomons sur le mariage.

Le mariage est la base du foyer. Il a une place centrale et vitale, dans toute famille constituée selon le cœur de Dieu. Le mariage est la plus ancienne et une des plus nobles institutions que Dieu a données à l’être humain. Le mariage existe depuis le jardin d’Eden, et la Parole de Dieu déclare : « Que le mariage soit tenu en honneur à tous égards » (Hébreux 13:4 DARBY). Ainsi Dieu a mis Son autorité sur le mariage.

L’homme et la femme se complètent, ils s’aident dans leurs déficiences. Elle est forte là où il est faible et faible où il est fort, et ensemble ils forment un tout complet, une seule chair.

Discernant l’état incomplet d’Adam dans sa solitude, Dieu dit : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; Je lui ferai une aide qui lui corresponde » (Gen. 2:18 DARBY). Ève fut ainsi formée d’une côte prise d’Adam et Dieu les bénis.

Malheureusement, le péché est entré dans la création de Dieu qui était parfaite et a tout gâté, de sorte que maintenant même cette union bénie du mariage n’est pas une rose sans épines.  Afin d’éviter plus de complications dans la vie de couple, laissons Dieu nous guider dans la recherche de « l’âme sœur » lorsque la solitude est trop pesante. Adam n’a pas eu à choisir une épouse par lui-même ; Dieu seul sait quel caractère et quel tempérament balanceront et compléteront le caractère et le tempérament de l’autre et permettront le support des infirmités l’un de l’autre.

Il est écrit dans Mathieu 19:6 (DARBY) : « Ce donc que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ». Cela nous montre ce qu’est le vrai mariage selon la pensée de Dieu ; c’est l’union par Dieu Lui-même de deux êtres en un seul cœur et en une seule chair, par des liens que l’homme ne peut pas dissoudre.

Lorsqu’on fait le choix de se marier, la famille de notre conjoint devient dans une certaine mesure notre famille. La majeure partie du temps, la femme prend le nom de famille de l’homme : cet acte est fort de signification.

Lors d’un mariage, les deux familles des époux sont nécessairement impliquées, mais jusqu’à quel point doivent-elles l’être ? Pour avoir des relations saines et équilibrées avec notre belle-famille (cela s’applique d’ailleurs à toutes les relations), nous devons nécessairement poser des limites pour éviter tout débordement. Les relations sont faites pour être encadrées, et même lorsqu’il s’agit de notre famille ou de celle de notre partenaire, il faut apprendre à dire stop.

Genèse 2:24 (LSG) déclare en effet que « l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme ». Cela ne signifie pas qu’il faut mettre un terme à toute relation avec ses parents et sa famille, mais simplement qu’il faut s’en séparer pour fonder un nouveau foyer qui deviendra notre priorité. Des limites doivent donc être établies avec les amis et la famille.

Malheureusement, beaucoup de couples ont du mal à trouver le bon équilibre. Si vos beaux-parents perturbent l’harmonie de votre foyer, c’est que vous n’avez pas su établir ces limites dès le départ. Rassurez-vous, il n’est pas trop tard pour le faire. Chacun doit connaître sa place et être capable de faire la part des choses. En tant que couple chrétien, vous devez toujours chercher à protéger votre mariage et les piliers de votre foyer que sont : l’harmonie, la paix, la joie et l’unité.

Le cadeau que tu peux offrir à tes enfants et ton conjoint, c’est la liberté d’établir des frontières saines et équilibrées avec ta belle-famille, afin que cette dernière puisse conserver de belles relations avec vous, sans pour autant empiéter sur votre vie de famille.

1 comment

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close