Search

Le verre à moitié plein ou à moitié vide ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Il existe généralement deux types de personnes. La première catégorie voit uniquement les lacunes, les faiblesses, les problèmes et les impossibilités, tandis que la seconde ne se concentre que sur les avantages, les opportunités, les solutions et les possibilités. Bien que ces personnes soient face à une même situation, à un même problème ou à un même défi, bien qu’elles soient face à un même verre avec exactement la même quantité d’eau, elles perçoivent les choses de manière très différente. L’une ne voit que le négatif, l’autre trouve le moyen d’y voir quelque chose de positif. L’une ne voit que la partie vide, l’autre en revanche ne voit que de la partie pleine.

« Oui, mais il faut être réaliste ! L’autre moitié du verre est bien vide n’est-ce pas ? »

Il y a du positif dans chaque situation

Le verre a bel et bien une moitié vide mais aussi une moitié pleine. Tout dépend de la manière dont on le regarde.

Les problèmes, on en a tous. Les échecs, les défaites, les imperfections, les faiblesses aussi. Mais chacun a sa façon de les percevoir. Il y en a qui se lassent immédiatement et abandonnent. D’autres voient plutôt dans ces problèmes, une opportunité, un avantage et de précieuses leçons.

De même, nous rencontrons de temps à autre le succès, la prospérité, l’exaucement de nos prières. Nous avons chacun du potentiel et des atouts. Il y en a qui s’en réjouissent énormément et qui savourent ces différentes bénédictions. D’autres, par contre, trouvent toujours quelque chose pour se plaindre et n’arrivent jamais à être satisfaits.

Exemples :

Une personne pessimiste :

  • Elle a réussi son examen, mais elle n’est pas contente puisqu’elle n’a pas eu de mention.
  • Elle a échoué à son examen ou dans ses projets, alors elle se décourage immédiatement et veut tout laisser tomber.
  • Ses enfants lui ont préparé un repas surprise, mais elle se plaint car le met était trop salé.
  • Elle a obtenu un travail, mais au lieu de s’en réjouir, elle se plaint déjà du salaire.

Une personne qui a la foi :

  • Elle a réussi son examen sans avoir obtenu de mention, mais elle remercie Dieu puisqu’elle aurait pu ne pas réussir.
  • Elle a échoué à son examen ou dans ses projets, mais elle s’en réjouit parce qu’elle en a retenu une leçon de vie.
  • Ses enfants lui ont préparé un repas surprise, mais bien que le met soit trop salé, elle était très heureuse de l’attention de ses enfants.
  • Elle a obtenu un travail avec un salaire modeste, mais est reconnaissante à Dieu puisqu’elle aurait pu rester au chômage.

Soyons des chrétiens optimistes avec une foi solide !

Psaumes 27 : 1 – 3 (LSG) « L’Éternel est ma lumière et mon salut : de qui aurais-je crainte ? L’Éternel est le soutien de ma vie : de qui aurais-je peur ? Quand des méchants s’avancent contre moi, pour dévorer ma chair, ce sont mes persécuteurs et mes ennemis qui chancellent et tombent. Si une armée se campait contre moi, mon cœur n’aurait aucune crainte ; si une guerre s’élevait contre moi, je serais malgré cela plein de confiance. »

Bien que les circonstances puissent être désagréables et pénibles, bien que les choses ne marchent pas comme il faut, même si les échecs semblent s’accumuler de plus en plus, demeurons des chrétiens optimistes, qui ne voient que le bon côté des choses et qui ne se focalisent que sur la partie pleine du verre.

Michée 7 : 7 (LSG) « Pour moi, je regarderai vers l’Éternel, je mettrai mon espérance dans le Dieu de mon salut ; mon Dieu m’exaucera. »

Dieu est notre unique espoir. Nous ne devons pas nous appuyer sur des choses éphémères comme l’argent, le diplôme, l’intelligence, la force, les connaissances, etc. Puisque si ces choses-là s’écroulent et disparaissent, nous nous écroulerons également.

Par contre, Dieu est et restera. Il est éternel et Son appui l’est également. Alors tant qu’Il reste Dieu, nous ne devons en aucun cas désespérer et sombrer dans le pessimisme. Nous avons un guide tout là-haut qui ne pense qu’à notre bien. Alors pourquoi être pessimiste et tout redouter ? Pourquoi avoir peur et craindre constamment ? Pourquoi focaliser notre attention uniquement sur le négatif et sur les lacunes ?

Satan s’amuse à nous rappeler nos défauts, nos faiblesses. Il aime bien attirer notre attention sur ce qui est négatif et décourageant. Par conséquent, même si Dieu exauce nos prières, même si les bénédictions pleuvent chaque jour, nous ne les voyons plus parce que nous avons appris à ne voir que le mal en toute chose.

Le pessimisme nous détruit nous-même, comme notre avenir, notre espérance, et le plan que Dieu a réalisé pour nous. Le seul moyen de s’en sortir, c’est de bâtir une foi plus solide, même si tout le monde nous dit de renoncer. Même si nos proches nous convainquent qu’il n’y a plus d’espoir et qu’il n’y a plus rien à faire. Même si la situation se révèle alarmante, souvenons-nous que notre Dieu est là. Chaque situation à laquelle nous faisons face a été planifiée avec soin et minutie par notre Papa. Alors réjouissons-nous pour ce que nous avons, pour ce que nous vivons et pour ce que nous sommes. Et continuons d’espérer qu’avec Dieu, le meilleur reste à venir !


PARTAGER L'ARTICLE SUR

2 comments

  1. Très très bon message. Très édifiant. Ça réconforte et donne du courage et de l’espoir. Merci pour votre foi en Dieu qui nous entraîne a nous appuyer que sur Dieu pour vaincre le pessimisme.
    Soyez bénie au Nom de Jésus

Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close