Search

Les « 5 R » pour une vraie repentance

La repentance est aussi importante que la croyance en Dieu ou confesser Christ. Elle a même été la première prédication de Jésus, alors qu’Il commençait l’exercice de Son ministère (Matthieu 4 :17). Ce n’était pas un nouvel ordre, mais un ordre que les prophètes avaient donné au peuple tout au long de l’Ancien Testament jusqu’à Jean Baptiste.

Mais c’est une chose de vouloir se repentir et s’en est une autre de savoir comment bien le faire. Voilà pourquoi il est très important de comprendre la démarche qui nous amène à bien nous repentir, ce que nous qualifions de 5 R.

Et ces 5 R sont :

1. Reconnaissance

L’élément déclencheur du processus de repentance est d’abord le fait de reconnaître qu’il y a le péché dans nos vies, ce que Dieu déteste. Il n’y a pas de réel tournant (repentance) si nous ne reconnaissons pas correctement qu’il y a de ces choses que nous faisons qui sont mauvaises et impies aux yeux de Dieu.  Une vraie repentance nécessite une prise de conscience sur les actes que nous posons quotidiennement, parce que la bible est entrain de dire que tout est à découvert devant Dieu (Hébreux 4 :13). Cela est aussi vu dans la vie de David, il lui fallait finalement reconnaitre ses terribles péchés d’adultère et de meurtre à Dieu afin d’être pardonné (Psaumes 51 :5).

2. Responsabilité

La repentance est le moment où nous admettons que nous sommes responsables du péché, nous sommes responsables de ce que nous faisons. Il est vrai qu’il t’arrive des fois d’être victime d’un mauvais traitement ou des circonstances atténuantes dans la vie (mauvaise enfance, pression sociale, calomnie, etc.) mais à la fin tu es celui qui commet le péché, par peut être la manière de réagir à ce genre de traitement.  Alors ce que Dieu veut, est que tu prennes la responsabilité du péché que t’as commis malgré que t’as été poussé à le faire par quelqu’un, parce que tu avais aussi le choix de ne pas le faire, un peu comme ce que Dieu dit à Caïn : le péché se couche à la porte, et ses désirs se portent vers toi, mais toi, domine sur lui (Genèse 4 :7).

Retiens que Dieu ne peut jamais te pardonner un péché si tu ne fais que blâmer ou l’accuser de quelqu’un d’autre. David nous le montre encore en utilisant le pronom personnel « je » sans blâmer quelqu’un lors de sa repentance (Psaumes 51 :6).

3. Regret

Le regret du péché est le signe que nous comprenons vraiment et ressentons maintenant les dommages qu’il a causés dans notre vie, dans la vie des autres et en particulier dans la relation que nous avons avec Dieu. En méditant sur la parabole du fils prodigue (Luc 15 :11-19), on verra qu’il a été poussé à rentrer chez lui lorsque les effets de ses péchés sont devenus apparents et il a regretté ce qu’il avait fait :

  • Contre lui-même: affamé
  • Contre son père: déshonoré
  • Contre son Dieu: désobéi

Si nous ne ressentons pas la douleur de nos erreurs, nous sommes rarement amenés à faire quoi que ce soit à leur sujet.

4. Réforme

Le mot reforme peut aussi signifier prendre ou donner une autre forme que celle d’avant. La vraie repentance dans le cœur se traduit par un changement de comportement. La repentance nécessite un changement d’attitude :

  • Vers Dieu: de la désobéissance à l’obéissance
  • Vers les autres: de l’égoïsme à l’amour
  • Vers soi: de l’orgueil à l’humilité

Vous pouvez simuler un baptême, mais vous ne pouvez jamais simuler la repentance, parce que le changement est visible par tous, en particulier par Dieu. Voilà pourquoi Jean Baptiste après avoir prêché la repentance, demandait aussi aux gens de vivre maintenant conformément à la nouvelle forme qu’ils venaient de prendre (Matthieu 3 : 8).

5. Restitution

L’évangile enseigne que tout ce que je dois à Dieu pour mes péchés a été payé par Jésus sur la croix (Colossiens 2:14 ). Cependant, nos péchés ont également blessé les gens, et la vraie repentance exige que, dans la mesure de tes moyens, tu t’efforces de corriger les erreurs que t’as commises envers les autres.

Nos péchés font souffrir d’autres personnes et, bien que nous ne puissions pas toujours réparer le passé, nous pouvons montrer que nous en sommes désolés et faire de notre mieux pour réconforter ceux que nous avons endommagés. Dieu fournit la grâce de pardonner nos péchés, nous pouvons offrir de la bonté et de la restitution pour aider les autres à nous pardonner également.

J’ai mentionné les 5 R qui constituent la démarche pour une vraie repentance, quand ceux-ci sont rassemblés pour former la repentance, deux autres « R » apparaissent:

1.1 Restauration

Lorsqu’il y a repentance, un pécheur est prêt à demander pardon et, ce faisant, il est restauré dans une relation juste avec Dieu. (Luc 15 : 22-24, 2 Chroniques 7 : 14-15)

2.2 Réjouissance

La bible est très claire à ce sujet en disant qu’il n’y a plus de joie dans le ciel, quand un pécheur se repent. Donc la repentance d’un pécheur est aussi parmi les choses qui réjouissent Dieu. (Luc 15 :7,10)

En définitive, il est important de retenir que la repentance doit être une expérience continue dans la vie du chrétien aussi longtemps que nous sommes encore dans ce corps mortel. Il en est ainsi parce que le péché est continue dans nos vies aussi et pour cette raison, nous devons pratiquer l’exercice spirituel de se repentir tout le temps.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close