Search

Les caractéristiques d’un chrétien charnel : 1 Corinthiens 3

Spread the love

C’est avec crainte et tremblement mais surtout beaucoup d’humilité que j’ai entrepris la rédaction de cet article sur les caractéristiques du chrétien charnel. En y travaillant, je me suis rendue compte combien je suis moi-même, à bien des égards, une chrétienne encore charnelle.

Malgré toutes ces années dans la Foi, toutes ces connaissances bibliques, je réalise que la plupart de mes actions sont impulsées par la chair, même hélas celles qui paraissent à priori très spirituelles. Devrais-je pour autant  me décourager ? Devrais-je m’abstenir de rédiger cet article sous le prétexte que je ne vaux pas mieux et que ce serait de l’hypocrisie si je m’y penche ?  Non !

La bonne nouvelle est la suivante : le Saint-Esprit nous convainc de péché non pas pour nous accabler ou nous accuser, loin de là son propos à notre endroit. Son désir, c’est d’apporter de la lumière là où il y a des ténèbres dans notre vie afin que nous confessions nos péchés et les abandonnions pour marcher avec assurance à la suite de notre Seigneur.

C’est pourquoi je choisis aujourd’hui par la puissance de Dieu de marcher par l’Esprit et non plus par la chair. Je déclare que je suis désormais une chrétienne spirituelle et non charnelle, comme par le passé. Je dénonce dès à présent les œuvres de la chair dans ma vie et dans celle de l’Eglise afin que la volonté parfaite de Dieu règne, Amen !

Galates 5.16 (Darby) : « Mais je dis : Marchez par l’Esprit, et vous n’accomplirez point la convoitise de la chair »

Alors, qu’entendons-nous par chrétien charnel ?

Un chrétien charnel, c’est un racheté de Dieu, une personne qui a reçu le Seigneur Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur, en qui l’Esprit-Saint habite, mais dont la vie est encore gouvernée par la chair.

La chair, quant à elle, peut être définie comme cette dimension de notre être qui s’oppose à l’Esprit de Dieu en nous. Elle suscite en nous toute pensée contraire à la volonté de Dieu. Elle puise sa force dans tout ce qui est du monde : « la convoitise de la chair, la convoitise des yeux et l’orgueil de la vie » 1 Jean 2.15-16 Darby.

De ces deux définitions, nous pouvons scinder deux groupes de chrétiens charnels :

1. Les Chrétiens Charnels à tendance mondaine

(Lire Galates 5. 19- 21)

Il s’agit ici des chrétiens dans lesquels la vie du monde résonne encore fort, bien qu’ils aient été crucifiés au monde avec Christ sur la croix. Les œuvres de la chair telles que citées en Galates 5. 19- 21 gouvernent leurs vies. Nous pouvons citer entre autres : la fornication, l’idolâtrie, les querelles, les jalousies, les colères, les divisions, les meurtres, les sectes, les orgies, etc.

J’ai l’habitude de les nommer des œuvres grossières de la chair, celles que  tout le monde peut voir et juger de mondaines, même les incrédules. D’ailleurs, on entend souvent ces derniers dire : « Vous dites que vous êtes chrétiens, mais pourquoi vous vous querellez  ainsi ?  Pourquoi vous vivez maritalement sans être réellement mariés ? Une chrétienne s’habille t’elle aussi vulgairement que toi ? Tu es chrétien et tu écoutes aussi ce genre de musique ? ».

Si ces remarques nous humilient, c’est bon signe ! Cela signifie que notre esprit n’est pas complètement fermé à la voix du Saint-Esprit et qu’il y a encore de l’espoir pour nous si nous confessons à Dieu notre incapacité à nous défaire de cette vie de péché tout seul et demandons son aide.

2. Les Chrétiens Charnels à tendance religieuse

(Lire Colossiens 2)

Le chrétien charnel à tendance religieuse est la plupart de temps un chrétien qui a pu tenir sa chair en bride quant aux péchés grossiers qui caractérisent le chrétien charnel mondain. Tel un pharisien à l’époque de notre Seigneur Jésus, il est irréprochable en apparence : il enseigne les principes de la Parole, Jeûne constamment, est toujours présent aux réunions de prières, etc. Mais dans son être intérieur, il est plein de jugement vis-à-vis de son semblable, il se sent supérieur et plus spirituel, il a des principes et en fait des « vérités d’évangile », etc. 

Colossiens 2. 18 (Darby) mettant en garde contre ce type de chrétiens dit : « Que personne ne vous frustre du prix du combat, en faisant sa volonté propre dans l’humilité et dans le culte des anges, s’ingérant dans les choses qu’il n’a pas vues, enflé d’un vain orgueil par les pensées de sa chair ».

Le chrétien charnel religieux est selon moi le plus dangereux, puisqu’il ne se rend pas compte du caractère charnel de ses agissements, qui semblent à première vue spirituelles. Pour ne pas tomber dans cet extrême, nous avons besoin de demander beaucoup d’humilité au Seigneur pour ne pas se croire supérieur à nos frères. Et en toutes choses, nous devons toujours demander la direction de l’Esprit-Saint avant d’agir.

De ce qui précède, nous pouvons conclure que le chrétien charnel en général est un enfant de Dieu qui ne se laisse pas gouverner par l’Esprit de Dieu et par conséquent ne peut vivre une vie épanouie avec son Seigneur. Ce qui caractérise ce genre de chrétien c’est l’instabilité et la confusion permanente. D’où la nécessité pour nous de nous atteler quotidiennement à porter du fruit de l’Esprit : « l’amour, la joie, la paix, la longanimité, la bienveillance, la bonté, la fidélité, la douceur, la tempérance » Galates 5.22-23 (Darby).

Je prie pour toi qui me lis présentement, afin que tu puisses te laisser conduire par l’Esprit en toutes choses, pour que la vie du Christ abonde en toi.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close