Search

Les défis du leadership féminin

Le ministère féminin n’est pas reconnu partout et par tous; et là je parle uniquement du milieu chrétien. Certaines dénominations cantonnent le ministère des femmes à l’enseignement des enfants, l’entretien de la salle de culte, pour ne pas dire le ménage ou encore la possibilité d’être chantre. Mais il n’y a pas beaucoup plus de possibilités. La prédication ou l’enseignement ne sont pas envisageables devant l’ensemble de l’église à cause du verset que Paul a écrit dans 1Timothée 2:12 (LSG): « Je ne permets pas à une femme d’enseigner en prenant autorité sur l’homme ». Ce verset, hélas, empêche beaucoup de femmes de bénir de nombreuses congrégations. Il est le bon prétexte dans ce contexte. Mais est-ce que Paul voulait dire que la femme ne doit pas prêcher pour autant? Plusieurs fois dans les lettres de Paul on peut lire qu’il salut Priscille et Aquilas, l’église dans leur maison. 

Le ministère féminin est très controversé, malgré le fait que l’église soit composée en grande partie de femmes et que Dieu ne semble pas être contre le fait que les femmes œuvrent pour Lui. Certaines femmes ont même pour mauvaise habitude de décourager d’autres à servir Dieu, peut-être par jalousie, par rivalité, par convoitise ou juste parce qu’elles ne parviennent pas à voir Jésus dans leurs sœurs; je ne sais pas.

Toutefois, Dieu a toujours encouragé les femmes à Le servir, à œuvrer pour Lui, à se dépasser pour Son royaume. Nous voyons différents exemples dans la Bible de femmes occupants des positions de leadership : Sarah, Miriam, Ruth, Esther, Déborah, la femme vertueuse dont nous parle le livre des proverbes, Marthe, Marie,  etc., sans oublier Marie, mère de Jésus.

On les découvre dans des positions de leader; elles connaissent Dieu, Le servent et L’honorent. Tout comme les hommes, elles ne sont pas parfaites, elles commettent des erreurs, se relèvent et poursuivent leur course.

Je pense que l’une des choses les plus difficiles dans la vie est d’aller contre ses désirs, ne pas écouter son cœur, et c’est ce que vivent certaines en ne faisant pas ce que le Seigneur a mis dans leur cœur.

Dans son ministère, la femme doit toujours prouver qu’elle est capable d’assumer ses responsabilités et tout le temps. Elle est plus observée qu’un homme; une grande partie des gens se demandent quand est-ce qu’elle va s’effondrer et à quel moment on va pouvoir prendre sa place.

La femme doit savoir se montrer plus ferme que l’homme dans son leadership, car elle peut vite être débordée. Elle ne doit pas être dirigée par ses émotions mais par l’Esprit de Dieu.

Dans tous les cas, quand Dieu donne une vision, Il donne également la provision pour l’accomplir. Esther a eu les instructions nécessaires pour son peuple, Ruth a su écouter les conseils avisés de sa belle-mère et Sarah a eu la foi pour voir la promesse s’accomplir. Le témoignage de ces femmes nous montrent que Dieu est fidèle en tout temps; homme ou femme, Dieu ne fait pas de distinction. Aujourd’hui, Joyce Meyer a un ministère qui touche des centaines de pays dans le monde. Est-ce qu’elle a eu des défis? C’est certain, étant donné l’ampleur de la tâche. Mais, son plus grand combat a été de se laisser façonner à l’image de Christ; c’est là son témoignage.

Dieu est plus intéressé par qui nous sommes, et ce que nous faisons doit être une conséquence de qui nous sommes réellement. De cette façon, nos défis seront moindres et faciles à surmonter, car nous sauront que nous sommes en train de faire la bonne chose.

1 comment

  1. Gloire à Dieu pour ce message. Je crois que l’Église corps du Christ à besoin de voir des femmes engagées dans le ministère de la parole. Que Dieu vous bénisse infiniment

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close