Search

Les émotions sont-elles normales ou faut-il les faire taire ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Genèse 1 : 26-27; 31 (LSG) « Puis Dieu dit: Faisons l’homme à Notre image, selon Notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre. Dieu créa l’homme à Son image, Il le créa à l’image de Dieu, Il créa l’homme et la femme (…) Dieu vit tout ce qu’il avait fait et voici, cela était très bon. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le sixième jour. »

Au cours du sixième jour de la création du monde, un événement remarquable se produisit. Dieu créa l’homme et la femme. Il les fit de sorte qu’ils soient chacun pour leur part à Son image et à Sa ressemblance, donc en esprit comme Lui. Puis, au bout de cette journée, Il vit tout ce qu’Il avait accompli et trouva cela bon, agréable et parfait.

Quelque temps plus tard, dans le jardin d’Eden, Il forma le corps de l’homme à partir de la poussière et lui insuffla Son esprit. Et un peu plus tard, Il prit une côte à l’homme, à partir de laquelle Il forma le corps de la femme. Même après le péché, Il n’a jamais renié Sa création, Il a été déçu des actes et de la méchanceté des Hommes sur terre mais, Il ne les a pas pour autant abandonné. Il a fait venir le déluge et a sauvé Noé et sa famille, Il est Dieu. Il aurait pu mettre fin à tout, mais jusqu’à la Croix, Il n’a pas jeté l’éponge.

Est-il normal de ressentir ?

À plusieurs reprises, nous aurions préféré ne rien ressentir pour ne plus avoir à souffrir lorsque nous nous souvenons, lorsque nous vivons des moments difficiles. Pour beaucoup, l’amertume est tellement ancrée en eux qu’ils ont fini par ne plus croire en la vie. Face à certaines situations, ils ne laissent plus ce qui est à l’intérieur d’eux ressortir, pour ne pas être faibles, pour ne pas être à la merci des autres, considérant les émotions comme preuve de leur faillibilité.

Pourtant, ne serait-ce que le fait de se poser la question de l’utilité ou de la normalité des émotions est un péché, cela signifie remettre en cause Dieu même dans Son essence car étant créés à Son image en tous points, nous Lui ressemblons. Ce serait, en fait, cracher sur le fait que ce Dieu, notre Père si grand, plus grand que notre univers même, adoré par une assemblée d’anges, se soit donné tant de mal pour nous créer d’une mauvaise manière. De plus, Il nous aime comme Il est écrit: Jean 3 : 16 (LSG) « Car Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. »

Oui, ressentir c’est tout à fait normal, car Dieu nous a ainsi créés, Lui-même étant ainsi, à un degré que nous ne pouvons même pas mesurer ou saisir. Oui, ressentir peut nous paraître comme un poids, mais Dieu nous a créé avec des émotions, nous ne pouvons le renier. Il nous aime, Il a tout sacrifié pour nous et désire avoir une relation avec chacun d’entre nous, racheté à un grand prix, le prix de Son sang, et par amour. 1 Corinthiens 6 : 20 (LSG) « Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. »

Faut-il faire taire ses émotions ?

Les émotions ne sont pas mauvaises en soi, mais c’est l’existence du péché dans la chair, le monde et le prince de ce monde, au travers de leur influence, qui ne cessent de les pervertir.

Les émotions ne sont pas là pour nous faire du mal en soi. C’est le fait que nous les voyons et les comprenons par le mauvais filtre qui pose problème, car cela nous conduit à une compréhension biaisée, à une version bien emplie de souillures, qui ne reflète pas les émotions qui sont à la base. Et elles constituent une porte de prédilection pour l’ennemi de nos âmes qui s’évertue à y semer la confusion la plus totale pour nous faire sombrer, tellement il connait leur puissance.

Mais c’est pourquoi Dieu nous demande de veiller sur nos cœurs, car Il le sait. C’est pourquoi Il désire que notre intelligence soit renouvelée pour que le diable ne puisse plus profiter de notre ignorance et pour remettre toutes choses à leur place. C’est pourquoi Il aspire à ce que Christ grandisse en nous, pour que nos esprits soient revivifiés, que nous sachions qui nous sommes et que nous marchions en esprit. Ça n’a jamais été l’âme qui devait être le pilote des émotions et le filtre utilisé pour mieux voir, mais l’esprit, car en esprit nous sommes depuis le commencement, depuis toujours.

Galates 5 : 22 (LSG) « Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance. »

Et ceux qui servent réellement le Seigneur le font en esprit et en vérité. Donc, non, il ne faut pas taire nos émotions sinon nous serions comme des fleurs qui se fanent. Mais il faut plutôt les rediriger vers la bonne source, Jésus afin que ce processus se produise 2 Corinthiens 3 : 18 (LSG) « Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit. »

Sur ce, passe une excellente journée mon compagnon du bout du monde, que la paix de Dieu soit avec toi, dans tous les domaines de ta vie.


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close