Search

Les ennemis du couple : des priorités différentes

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Dans la série des ennemis du couple je nous invite à en considérer un des plus insidieux et des plus destructeurs.

Le récit en Esther 1 nous montre un couple qui, a priori, avait tout pour réussir. Malheureusement, ils n’avaient pas à l’évidence une perception commune de ce qui était faisable et ce qui ne l’était pas. Le sujet ici n’est pas de savoir si la demande du roi était déplacée ou pas, mais plutôt de réaliser que ce couple bien que vivant dans l’opulence, était manifestement divisé. La conséquence fut que la reine Vashti fut répudiée. Ce couple prit fin et fut oublié au profit d’un autre.

Aujourd’hui encore, des divergences de points de vue et de priorités éloignent des conjoints et détruit des couples. Mais que signifie exactement avoir les mêmes priorités ? Est-ce être le clone l’un de l’autre ? Aimer les mêmes divertissements, les mêmes repas ? Appartenir à la même église locale ? Servir dans les mêmes départements ? Avoir les mêmes occupations ?

Quels sont les fondements bibliques ?

1 Cor 6 :14 (SG21) :  Ne formez pas un attelage disparate avec des incroyants. En effet, quelle relation y a-t-il entre la justice et le mal ? Ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres ?

Les agriculteurs avaient l’habitude de mettre deux bêtes de la même espèce et ayant la même force dans un même attelage. Cependant, il pouvait arriver que faute de bêtes identiques, l’agriculteur attelle juste les deux bêtes dont il dispose, créant souvent un déséquilibre de poids et de taille, ce qui est complètement inconfortable et laborieux pour les deux bêtes.

Se marier dans le Seigneur est un principe fondamental pour les enfants de Dieu. En effet, quand nous sommes soumis aux Écritures, c’est déjà le bon fondement pour l’accord. Mais au-delà de l’application liée à la foi commune, ce passage appelle à l’idée de l’harmonie entre mari et femme.

En effet, c’est l’idée qui ressort de Genèse 2 : 18,24 où le plan de Dieu est que l’épouse soit pour son mari « une aide semblable ». Ainsi, ils seront véritablement une seule chair. C’est en ce genre de couple que prend plaisir le Seigneur, un couple accordé.

Pourquoi avoir les mêmes priorités en pratique ?

Accorder la priorité à quelque chose (ou quelqu’un) est le fait de la faire venir en premier, de la faire passer avant les autres, en raison de son importance ou des conventions.

Amos 3 :3 (Dby) : « Deux hommes peuvent-ils marcher ensemble s’ils ne sont pas d’accord ? »

Ce passage fait justement appel à l’idée des conventions. Un mari et une femme réussiront-ils s’ils ne sont pas d’accord ? D’accord sur leurs fondements, d’accord sur leur mission, d’accord sur ce qui fait autorité ? D’accord sur comment résoudre les conflits ?

La nécessité des priorités communes apparaît lorsqu’il y a un conflit entre deux situations et qu’un choix doit se faire. Des conflits naissent facilement de ce que les époux n’ont pas au préalable fixé leurs priorités.

Voici quelques exemples :

  • La famille obtient un bonus financier : la femme veut donner une grande partie voire la totalité pour financer la construction urgente du lieu de culte de l’église locale. Le mari, quant à lui, pense qu’il faut investir dans son couple en allant en croisière avec sa femme pour retrouver des moments d’intimité devenus rares. On donnera cependant la dîme.
  • L’épouse est infirmière et a fait une série de gardes difficiles. Dimanche, elle veut se poser et avoir son mari avec elle, mais celui-ci doit enchaîner trois services au département accueil de son église.
  • Mettre les enfants dans des écoles coûteuses ou investir plutôt cet argent dans l’immobilier pour leur avenir…
  • Acheter une maison ou louer ?
  • Un voyage à faire pour une campagne d’évangélisation ou une conférence de l’église locale ? Prendre des jours de congés sans solde ou pas ?
  • Peut-on prendre dans les économies du couple pour faire une chirurgie esthétique ?

La carrière, l’éducation des enfants, la prise en charge des parents âgés, les finances, la sexualité, etc. autant de questions sur lesquelles la Parole de Dieu peut guider, mais sur lesquelles il reviendra au couple de trancher en fonction des priorités convenues.

Marie et Joseph formaient un couple ayant les mêmes priorités : entre leur honorabilité et servir Dieu, le choix était clair. C’est pourquoi l’arrivée d’un bébé, fruit d’une conception surnaturelle, ne leur a pas posé de problème.

Avoir des points de vue et avis identiques sur tout n’est pas nécessaire. D’ailleurs est-ce vraiment possible ? Ce que le Seigneur qui nous a fait différents désire, c’est que les couples vivent en harmonie. Un couple disharmonieux avec des priorités complètement disparates est un désordre.

Or, la Bible dit en 1 Cor 14 :33 (LSG) : …Dieu n’est pas un Dieu de désordre (de confusion), mais de paix.


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close