Search

Les excuses qu’on se donne pour ne pas aimer les gens du monde

PARTAGER L'ARTICLE SUR

L’une des raisons fondamentales pour laquelle le Père a donné Son fils unique Jésus, c’est bien par amour pour le salut de l’humanité toute entière, pour quiconque croirait en Son fils.

Jean 3 : 16 (LSG) « Car Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. »

L’un des attributs de Dieu est qu’Il est Amour. Nous ne pouvons pas prétendre aimer Dieu que nous ne voyons pas, et ne pas manifester de l’amour pour notre prochain qui est si proche de nous. Même si nous estimons qu’ils sont païens, qu’ils n’ont pas une bonne vie, ce que le Seigneur attend de nous, c’est de les aimer de manière inconditionnelle.

1 Jean 4 : 8 (LSG) « Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu, car Dieu est amour. »

La Parole de Dieu est claire : celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu. Alors si nous sommes nés de nouveau, nous devons aimer les gens du monde. En voyant l’amour que nous leur manifestons, c’est peut-être à ce prix qu’ils seront gagnés à Christ. Découvrons quelques excuses qu’on se donne souvent, pour ne pas les aimer.

Ils sont du monde, moi non !

Jean 8 : 23 (LSG) « Et il leur dit : Vous êtes d’en bas ; Moi, Je suis d’en haut. Vous êtes de ce monde ; Moi, Je ne suis pas de ce monde. »

Cette parole veut nous enseigner à ne pas nous conformer au monde car nous sommes des pèlerins sur la Terre, et un jour, nous retournerons auprès de notre Père Céleste. Mais, le fait que nous ne soyons pas de ce monde ne nous encourage pas à rejeter les gens du monde. Souvent, je suis tellement déçu de l’attitude de certains chrétiens vis-à-vis des gens du monde. Leur attitude m’amène à m’interroger dans ce sens : et si les autres s’étaient comportés ainsi, est-ce que la Bonne Nouvelle nous aurait atteints ?

Ce sont des pécheurs !

Pour peu que je sache, nous ne naissons pas chrétiens, mais nous le devenons après avoir accepté Jésus comme Seigneur et Sauveur personnel. Chacun de nous a eu une histoire avant sa rencontre avec le Seigneur. Nous vivions comme bon nous semblait et comme on le pressentait. Nous avons vécu dans l’impudicité, la débauche, nous étions accrocs aux films pornographiques, au sexe, à la cigarette… pour ne citer que cela.

Pendant que tu étais dans le monde, imagine-toi un seul instant que celui qui venait t’annoncer la Bonne Nouvelle de Christ, t’ait considéré comme tu considères les gens du monde aujourd’hui ? Est-ce que tu aurais eu la grâce de connaître Jésus-Christ ?

Ésaïe 53 : 6 (LSG) « Nous étions tous errants comme des brebis, chacun suivait sa propre voie ; et l’Éternel a fait retomber sur Lui l’iniquité de nous tous. »

Je ne veux pas être considéré(e) comme eux

Le fait que l’autre soit païen n’est pas une raison fondamentale pour nous, de ne pas lui manifester notre amour. Nous devons plutôt imiter la stratégie de l’apôtre Paul mentionnée dans le verset ci-dessous, pour gagner les païens, et non les rejeter ou ne pas les aimer, tout en sachant comment les approcher avec amour et sagesse.

1 Corinthiens 9 : 21 (LSG) « Avec ceux qui sont sans loi, comme sans loi (quoique je ne sois point sans la loi de Dieu, étant sous la loi de Christ), afin de gagner ceux qui sont sans loi. »

Nous ne partageons la même foi et ils ne sont pas sauvés !

Le Seigneur est venu pour le Salut de l’humanité. Tu conviens avec moi qu’Il est venu pour les gens du monde, afin qu’ils parviennent à la repentance. Il n’est venu, ni pour les justes, ni pour les biens portants, mais bien pour les gens du monde afin qu’ils soient sauvés.

Luc 5 : 32 (LSG) « Je ne suis pas venu appeler à la repentance des justes, mais des pécheurs. »

Bien aimé(e) dans le Seigneur, nous sommes le sel de la Terre, raison pour laquelle nous devons apporter de la saveur au monde. Car le rôle du sel c’est de donner de la saveur. Nous sommes la lumière du monde, c’est pourquoi nous devons éclairer le monde de par notre lumière. Car la seule fonction de la lumière, c’est d’éclairer.

Matthieu 5 : 13 – 14 (LSG) « Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on ? Il ne sert plus qu’à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes. Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée »

Je prie que le Seigneur nous fasse la grâce d’avoir un autre regard sur les gens du monde, en manifestant à leur égard de l’amour inconditionnel. Amen !


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close