Search

Maître, ne t’inquiètes-tu pas de ce que je péris ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Dans Marc 4.35-40, après avoir longuement enseigné à la foule et avoir donné de plus amples explications à Ses disciples, le Seigneur les invita à passer à l’autre rive. Les disciples s’exécutèrent aussitôt.

Cependant, les choses ne se passèrent pas aussi aisément. Ils furent durement secoués durant la traversée.  Mais alors qu’ils se battaient pour s’en sortir, Dame Nature de son côté redoubla de violence : c’est la panique générale. Mais il y a une scène des plus curieuses qui se vit dans cette bataille : le Seigneur Jésus Lui dort profondément !

« Maître, ne te mets-tu pas en peine que nous périssions ? » s’étonnèrent Ses disciples presque indignés dans Marc 4.38 (Darby).

Comme ces disciples, il nous arrive dans nos moments de troubles de ne pas comprendre pourquoi le Seigneur garde le silence:« Pourquoi Seigneur ne réagis-Tu pas ? » ; « Pourquoi me laisses-Tu souffrir ainsi ? » ; « Pourquoi ne réagis-Tu pas face à l’injustice dont je suis victime ? » ; « C’est Toi qui m’as enrôlé dans cette mission, maintenant pourquoi tant d’obstacles sur mon chemin ? » ; « Pourquoi ne me viens-Tu pas en aide ? » etc.

Marc 4 :40 (Darby) «  Pourquoi êtes-vous ainsi craintifs ? Comment n’avez-vous pas de Foi ? »

C’est par un « pourquoi » que le Seigneur nous répond. Le Seigneur est au courant de toutes choses et aucun détail de ta situation ne Lui échappe. Ce qu’Il te demande, c’est d’avoir Foi en Lui et en Ses promesses.

Esaïe 43.2 (Darby) « Si tu traverses les eaux, Je serai avec toi ; et les fleuves, ils ne te submergeront point ; Si tu marches dans le feu, tu ne te brûleras pas, et la flamme ne t’embrasera pas ».

J’aime ce cantique séculier qui dit : « Dieu sait si bien ce qui te semble lourd, qui te fait mal, te trouble chaque jour ; Il connait tes besoins, ta peur du lendemain, avec mon Dieu, tu sais tout ira bien ! »

Telle est la promesse de Dieu envers tous Ses enfants sans exception. Le Seigneur est là, Il connait ta situation mieux que quiconque. Fais-Lui confiance et avance, même si tu ne ressens pas Sa présence. Crois tout simplement qu’Il est là, et qu’Il se soucie de ta situation actuelle.

Matthieu 6.11 (Darby) « Et bienheureux est quiconque n’aura pas été scandalisé en moi.  »

Jean-Baptiste, après avoir été arrêté par Hérode, eut vent des miracles du Seigneur Jésus par le biais de ses disciples. Il envoya ces derniers auprès de Jésus-Christ pour Lui demander si c’était véritablement Lui qu’on attendait ; ou alors, un autre libérateur allait venir (lire tout Mattieu 6). Par cette question, Jean-Baptiste exprimait son grand désarroi face à sa situation, en tant que prisonnier injuste d’Hérode ; et face aux grands miracles que Jésus faisait à l’extérieur.

On peut imaginer qu’il se disait en lui-même : « S’il est vraiment le Messie, pourquoi ne vient-Il pas me libérer de cette prison ? Pourquoi répond-Il présent pour les autres et ne réagit-Il pas pour moi ? »

Mais la réponse que le Seigneur lui envoya par le biais de ses disciples disait tout : « Allez, et rapportez à Jean les choses que vous entendez et que vous voyez : les aveugles recouvrent la vue et les boiteux marchent ; les lépreux sont rendus nets et les sourds entendent, et les morts sont ressuscités, et l’évangile est annoncé aux pauvres » Matthieu 11:4-5 Darby).

Par cette réponse, le Seigneur voulait rassurer Jean-Baptiste qu’Il était effectivement le Messie et qu’Il était entrain de réaliser Sa mission sur Terre. Certainement, Jean-Baptiste, qui était celui qui avait préparé le chemin du Seigneur, compris le message. Sa situation n’avait pas changé, elle s’était même empirée, mais Jean-Baptiste savait à qui Il avait à faire désormais.

Dieu peut permettre que nous passions par une épreuve très difficile, au point de nous faire douter de Son amour. Mais nous ne devrions pas. Il est Dieu, et Il sait ce qu’Il fait. Notre cause est entre Ses mains. C’est pour cela que le Seigneur Jésus dit : « Et bienheureux est quiconque n’aura pas été scandalisé en moi ».

Alors, je t’invite à garder la Foi comme Job qui, malgré le fait d’avoir tout perdu, savait « que son Rédempteur est vivant, et qu’il se lèvera le dernier sur la Terre »  Job19.25 (Darby). Et, tu sais comment l’histoire de Job se termine : il fut restauré au-delà de ses attentes. Le Seigneur a récompensé sa fidélité. Alors tiens ferme !

Dans le « pire des cas », ta situation peut demeurer inchangée sur cette Terre, mais cela ne devrait en aucun cas te faire douter de la fidélité de Dieu, et de Son Amour pour toi. Sache que l’espérance des Fils de Dieu est une espérance éternelle. Le meilleur est à venir sur Terre ou dans l’au-delà. Ce jour là, tu ne te souviendras plus de tes années de douleurs, mais tu comprendras le sens de ces épreuves, et tu loueras Celui qui t’a conduit jusqu’à Lui.

Dieu t’a choisi, tu es la seule personne qualifiée pour cette épreuve. Ne lâche pas et ne doute pas de Sa présence. Alors, traverse sereinement le Lac de ta vie en gardant les yeux fixés sur ton Maître qui te dit qu’Il « est avec toi tous les jours, jusqu’à la fin du monde. » Matthieu 28.20.  Bientôt, tu L’entendras reprendre la mer et ordonner au vent : « Fais silence, tai- toi !» Marc 4.39.

Puisse le couplet de ce cantique de Katharina Vol Schlegel te soutenir dans ces moments de troubles :

   Repose-toi, jamais Dieu ne t’oublie,

   Et l’heure est proche où Jésus va venir.

   Tu comprendras les peines de ta vie,

    Et tu verras qu’il voulait te bénir.

    Oh ! Que ta Foi honore et glorifie

     Dieu qui t’aima pour l’immense avenir.   


PARTAGER L'ARTICLE SUR

1 comment

Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close