Search

Mariage inter-religieux : une erreur à ne pas commettre.

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Souvent nous sommes tellement épris par les sentiments que nous en oublions la raison et la conduite du Saint-Esprit… Et pourtant, combien sont-elles importantes! Elles nous permettent de faire de bons choix pour notre vie. L’une de ces questions est relative au mariage inter-religieux.

Si tu as en projet de te marier, il faut absolument te poser des questions essentielles. Ne l’oublions pas, la vie est comme un train lancé sur sa voie, il va toujours en avant, pas de possibilité de faire marche arrière, ni demi-tour. Il est donc important pour nous de prendre le temps de bien réfléchir avant de nous lancer, d’autant plus que nous nous marions pour la vie entière, pour le reste des jours que nous passerons sur Terre.

Luc 14: 28-30 (LSG) « Car, lequel de vous, s’il veut bâtir une tour, ne s’assied d’abord pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi la terminer, de peur qu’après avoir posé les fondements, il ne puisse l’achever, et que tous ceux qui le verront ne se mettent à le railler, en disant: Cet homme a commencé à bâtir, et il n’a pu achever? »

Les bonnes questions à se poser.

Voici une liste non exhaustive de questions que tu peux te poser à propos du sujet:

  • Quand nous aurons des enfants, serons-nous en accord sur les lieux où ils pourront aller ou non (boîte de nuit, carnaval, fêtes d’anniversaire, manifestations militantes…)?
  • Il peut parfois, à cause de certains désaccords religieux, y avoir des points divergents sur l’alimentation. Serais-tu capable de faire ce sacrifice à vie ? Et quand les enfants arriveront, que se passera-t-il car finalement tu vas te sacrifier pour ton mari/ta femme mais tu le feras sans conviction réelle?

Romains 14 :23 (BDS) « Mais celui qui mange tout en ayant des doutes à ce sujet est déjà condamné, car son attitude ne découle pas de la foi. Or tout ce qui ne découle pas de la foi est péché. »

  • Quand tu iras dans ta famille, acceptera-t-elle de se plier aux convictions (alimentaire, jour de sabbat, ramadan) de ton épouse ou époux ?
  • Quand tu désireras faire un culte familial, un moment de prière, ton époux/épouse sera-t-il de la partie ?
  • Ton vis-à-vis est la personne avec laquelle tu partages quasiment tout. As-tu déjà pensé à la frustration que tu pourrais avoir si, ta foi qui est le pilier de ta vie ne pouvait finalement pas être partagée avec la personne que tu aimes, et avec qui tu as projeté de passer le reste de tes jours?
  • T’aimera-t-il comme Christ à aimé l’Eglise, s’il ne sert pas Christ ? Sera-t-elle une femme soumise et respectueuse si pour elle, la femme n’a pas à se soumettre à son mari comme Dieu nous le demande?
  • Tu sais qu’il/elle est musulman(e), juif(ve), adventiste, catholique, hindouiste, bouddhiste… tu auras beau l’aimer de tout ton cœur comment réussiras-tu à former une seule âme avec lui/elle si vous ne partagez pas les mêmes convictions ?

Souvent ce qui se passe, c’est que nous regardons à maintenant et nous oublions de nous projeter dans le futur. Pour illustrer l’enjeu, considérons deux récipients : 1 et 2 contenant l’un de l’huile et l’autre, de l’eau. Si tu les mélanges dans un même récipient, les deux liquides vont sembler se mélanger mais par la suite, chaque élément retournera à sa place. En revanche, si dans tes deux récipients tu as de l’eau et que tu décides de faire le mélange des deux liquides, tu ne sauras jamais quelle eau était dans le récipient 1 et laquelle provenait du récipient 2.

Pourquoi est-ce important?

Parce qu’au-delà des bons choix, Dieu désire nous accorder le meilleur, le choix parfait ! Pour ce faire, nous avons besoin de Son Esprit, Sa Parole. Trouver les versets qui en parlent, peut également t’éclairer sur la question.

2 Corinthiens 6:14-18 (LSG) « Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité? ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres? Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial? Ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle? Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit: J’habiterai et Je marcherai au milieu d’eux; Je serai leur Dieu, et ils seront Mon peuple. C’est pourquoi, sortez du milieu d’eux, et séparez-vous, dit le Seigneur; ne touchez pas à ce qui est impur, et Je vous accueillerai. Je serai pour vous un Père, et vous serez pour Moi des fils et des filles, dit le Seigneur Tout-Puissant. »

Christ est La Vérité, la Seule qui soit. Nous ne pouvons pas, consciemment et en toute connaissance de cause, faire alliance avec une personne qui loue et adore qui que ce soit ou quoi que ce soit d’autre que Christ. Nous ne pouvons pas nous marier avec quelqu’un qui ne nous aime pas, par définition. En effet, cette personne alliée avec notre ennemi le diable, ne peut que s’opposer à nous comme le diable s’est opposé au Seigneur Jésus. Simplement parce que les ténèbres et la lumière ne peuvent pas cohabiter!

Deutéronome 22:10 (LSG) « Tu ne laboureras point avec un bœuf et un âne attelés ensemble. »

Pour moderniser ce verset, disons que nous ne pouvons pas mettre sur une voiture, à la fois les roues d’une voiture citadine et les roues d’une 4×4. Tu imagines un peu le résultat ? Comment pourras-tu marcher d’un seul pas avec une personne qui n’est pas dans les mêmes fréquences spirituelles que toi? Cela s’annonce de prime abord être une situation compliquée.

1 Corinthiens 7:39 (LSG) « Une femme est liée aussi longtemps que son mari est vivant; mais si le mari meurt, elle est libre de se marier à qui elle veut; seulement, que ce soit dans le Seigneur. »

Beaucoup de personnes optent pour un mariage inter-religieux mais finissent par divorcer. Or, et ne l’oublions pas: devant Dieu, il n’y a pas de divorce, sauf dans des cas bien particulier. Aussi Dieu nous dit bien que l’homme ne doit pas séparer ce que Dieu a uni. Ainsi, en se mariant avec une personne d’une autre religion, tu choisis d’accepter de souffrir jusqu’à ta mort, jusqu’à sa mort ou alors, jusqu’à ce que Jésus revienne. Ne nous y trompons pas, prenons garde à nos choix et nos décisions. Un beau gâteau en apparence, ne l’est pas forcément au goût, ne le perdons pas de vue.

Un dernier conseil!

Tite 2:3-5 ( LSG) « Dis que les femmes âgées doivent aussi avoir l’extérieur qui convient à la sainteté, n’être ni médisantes, ni adonnées au vin; qu’elles doivent donner de bonnes instructions, dans le but d’apprendre aux jeunes femmes à aimer leurs maris et leurs enfants, à être retenues, chastes, occupées aux soins domestiques, bonnes, soumises à leurs maris, afin que la parole de Dieu ne soit pas blasphémée. »

Peut-être pourrais-tu parler aux frères et sœurs qui sont dans cette situation. Tu peux leur demander d’être sincères avec toi parce que tu te poses des questions à ce sujet et tu souhaites avoir leur avis pour savoir ce que tu dois faire.

Parfois tu as un frère ou une sœur qui désire partager avec sa femme/son mari une révélation de Dieu, malheureusement elle/il ne le peut, car son vis-à-vis ne pourra pas saisir de quoi il est question. La souffrance peut être grande dans ces cas-là. Demande à Dieu de te diriger vers la bonne personne qui saura t’écouter, te comprendre et te donner un conseil qui fera ton bonheur et non ton malheur.

Ma prière en ce jour est la suivante: que cet article te pousse véritablement à la réflexion mais aussi à te tourner vers des personnes qui te donneront de bons conseils. Au-delà de tout, sois à l’écoute de la voix de notre Père. Sa Parole est la Vérité, elle n’a pas changé et Son désir est que tu vives un mariage épanoui.


PARTAGER L'ARTICLE SUR

7 comments

  1. Bonjour ! Je vous remercie pour tous vos conseils.
    Pour ma petite histoire, j’avais une copine qui est catholique et moi
    j’ai 29 ans et je suis évangélique. Au début de notre relation, je lui ai fait part de ma conviction religieuse et elle me confirme que cela ne la dérange pas. Après 04 ans de relation, on s’est séparé à cause de la religion car elle souhaite que moi je commence sa religion. Et c’est par là que les histoires ont commencé. Jusqu’à présent malgré qu’on n’est plus ensemble, je l’aime toujours.
    Aide-moi SVP, car je veux l’oublier pour que je retrouve mon âme sœur.
    Merci !

    1. Shalom Parfait,

      Gloire à Dieu si ces conseils ont été pour toi source de bénédictions, d’encouragements et d’exhortations!
      Je te remercie pour ton témoignage. Il est vrai que témoigner à « visage découvert » n’est pas toujours évident. En postant ton commentaire tu as fait preuve d’une grande humilité et je loue Dieu pour ta vie.
      Le 1er conseil que je pourrai te donner si ce n’est déjà fait c’est de demander à Dieu pardon sincèrement pour la relation avec cette jeune fille ( si tu regrettes vraiment la relation. Ce n’est pas parce que tu l’aimes que tu ne peux pas regretter. Il faut le voir comme une bataille entre ton âme et ton esprit. Ton âme attiré par ce qui te plaît chez elle et ton esprit voulant plaire à Dieu).
      Le second conseil c’est de prier et jeûner pour cette situation.
      Le troisième se résume en un verset : Psaumes 37 v 4 « Fais de l’Eternel tes délices, Et il te donnera ce que ton coeur désire. »
      Le 4ème, fait entièrement confiance à Dieu, fais de Lui ta priorité et Il s’occupera de prendre soin de toi et de te donner celle qui te convient!
      J’espère avoir répondu à ta requête et prie l’Eternel afin de continuer de t’éclairer! Sache que la parole de Dieu et ta relation intime avec Dieu resteront toujours les meilleures sources de conseils que tu puisses trouver.
      Avance dans les voies de Dieu et abandonne Lui ta vie véritablement!!
      (En passant c’est un prénom fort de sens que tu portes!)

  2. Bonjour,
    j’ai lu avec beaucoup d’attention votre article et je voudrais vous apporter mon témoignage. Je suis chrétienne et mon mari musulman. Chacun de nous vit sa religion en communion avec l’autre depuis maintenant 17 ans. Nous n’avons jamais eu aucun problème au sujet de nos pratiques religieuses car notre adage est l’amour de Dieu et de son prochain. Nous avons 2 enfants qui portent des prénoms juifs et arabes. Nous sommes tous les 2 français et nos enfants aussi. Nous nous aimons d’un amour profond car nous savons que c’est Dieu qui nous a mis l’un et l’autre sur Le chemin, ce Chemin qui mène aussi à Lui. Nos enfants sont empreints de l’amour de 2 religions et ils savent que Dieu est dans leur cœur. Lorsque le moment sera venu ils choisiront la place qui est la leur sous le regard de Dieu et avec son aide parce que Dieu n’abandonne jamais ses enfants. Concernant nos familles respectives nous n’avons la aussi aucun soucis. Nous restons convaincus que Dieu est le centre de notre vie, de notre cœur et chaque jour notre famille avance avec Lui. Nous espérons par ce témoignage rappeler ceci : tu aimera ton prochain comme toi-même dans ce verset tout est dit. Merci encore à vous pour votre article. Christelle Hamza Ruben et Nawel

    1. Bonjour, n’avez vous pas connu des difficultés? Je me suis séparé de mon conjoint qui est musulman car justement je me sentais frustré de ne pas pouvoir partagé nos prières, nous avons eu certains désaccord sur des faits religieux, je me posais beaucoup de questions sur l’éducation de nos enfants, leur expliquer nos foi, peur que l’on se prenne un mur à un moment ou un autre. J’avais l’impression de ne pas être en accord avec la parole de Dieu .. J’aimerais beaucoup en savoir plus sur votre témoignage. Que dieu vous bénisse🙏. Anaïs

      1. Shalom Anaïs,
        Merci pour le partage de ta situation et le courage dont tu as fait preuve pour rédiger ce commentaire.
        Je salue ton amour pour le Père car de ce que tu nous partages, tu as fait le choix de servir Christ afin de vivre en accord avec Sa parole et cela même si la décision à dû être difficile à prendre. Je t’encourage à te rapprocher plus de Père comme tu le fais déjà et Il te guidera par Son Saint-Esprit dans ses verts pâturages.
        Je t’invite si tu ne le fais pas encore à toujours laisser tes enfants voir leur père car cela est important pour leur épanouissement.
        Sois bénie

    2. Bonjour Christelle,

      Merci pour votre témoignage. J’espère que l’article ne vous a pas blessé car je suis sûre ce n’était pas le but. Cependant, il est important de rappeler et cela d’un point de vue biblique que le mariage interreligieux n’a jamais été la volonté de Dieu. De l’ancien au nouveau testament il nous est ordonné de ne pas nous positionner sous un joug étranger. Je réalise que dans votre commentaire à aucun moment il n’est fait état de Jésus et c’est pourtant là la différence entre nous et tout autre croyante. Nous sommes sauvés car Christ a payé le prix pour nos fautes et nous avons pour mission de proclamer sa bonne nouvelle à toutes les nations. Ce qui revient à la servir dans tous les domaines de notre vie, mariage inclus. Le fait d’aimer son prochain n’est pas une raison suffisante pour se marier avec. A aucun moment Jésus est venu apporter une religion et Il le dit lui même, nous avons largement plus que cela nous avons un lien de parenté avec le Père Céleste. Mais je prie de tout mon coeur que ce soit votre partage votre mari, à vos enfants et à vous également. Que Dieu vous bénisse abondamment et encore merci d’avoir accepté de partager votre histoire <3

    3. Shalom Christelle,

      Premièrement, je tiens à te remercier pour le temps que tu as pris de nous partager ton témoignage.
      Suite à ton message je souhaite te dire, qu’il faut savoir une chose importante c’est que Dieu nous a rendu libre de faire ce que nous désirons. Tu as parfaitement raison, nous devons nous aimer les uns les autres, et il s’agit là d’un merveilleux verset! Cependant nous aimer les uns, les autres ne signifie pas que nous sommes en communion les uns avec les autres. Communier c’est selon le Larousse : »Être en accord, en union spirituelle ». Selon la doctrine chrétienne, pour être en communion avec quelqu’un nous devons être en accord avec le Père et avec Son Fils (Jésus-Christ de Nazareth). Au sein de la famille, Dieu ne souhaite pas une entente, mais une communion entre le mari, la femme et Lui. Dieu ne fait pas de compromis et cela nous le voyons tout au long de la Sainte doctrine ( la Sainte Bible). Es-tu en accord avec ton mari sur le fait qu’un chrétien, un disciple de CHRIST doit être à Sa (Jésus-Christ) ressemblance et à la ressemblance de personne d’autre? Peut-être que ton mari te laisse faire mais cela ne signifie pas qu’il soit d’accord avec ce que tu vis, penses et dis et inversement d’ailleurs. Je t’invite à lire 1 Jean 1 v 1 à 10.
      Si tes enfants sont amenés par la suite à faire un choix, cela sous entend que ton mari et toi vous n’allez pas dans la même direction pour le moment.
      Je te souhaite bon courage pour la suite. Salutations à l’ensemble de ta famille. Et je crois qu’au travers de la prière, du jeûne tu peux amener ta famille entière à suivre et servir notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ!

Write a response

Répondre à Woelie Annuler la réponse.

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close