Search

Même si ta vie n’est pas parfaite, évangélise quand-même !

PARTAGER L'ARTICLE SUR

A cause de la rébellion d’Adam, nous venons tous au monde en tant qu’esclaves de satan, vers qui notre ancêtre commun avait transféré toute l’autorité, ainsi que la domination, qu’il avait reçue de Dieu au moment de la création. Pour nous racheter, Dieu mit en place un magistral plan de rédemption, à la grandeur de Son immense amour pour nous. Ce plan prit place en 5 actes : La mort du Seigneur Jésus pour effacer tous nos péchés et nous justifier devant Dieu, Son ensevelissement pour enterrer notre viel homme, Sa résurrection pour nous conférer la puissance et les dons, Son ascension pour qu’on devienne Son corps et enfin Son intronisation à la droite du Père (avec nous), afin de nous redonner l’autorité jadis perdue.

Désormais, le salut du pire des pécheurs, a déjà été acté par le Seigneur Jésus. C’est la raison pour laquelle Il nous a dit d’aller annoncer la bonne nouvelle, de dire aux pécheurs qu’ils sont réconciliés avec Dieu. Dieu ne tient donc plus rigueur au pécheur. Dieu déclare qu’Il a effacé l’ardoise. Voilà pourtant ce qui est affreux : puisque le pauvre pécheur ne sait pas cela, il ira quand même en enfer, malgré le fait que toutes ses dettes soient annulées ! Mais s’il accepte le plan de Dieu, il est racheté. En effet dans 2 Corinthiens 5 :19 LSG la Bible déclare : « Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec Lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et Il a mis en nous la parole de la réconciliation » a écrit le Prophète Kenneth Hagin dans l’autorité du Croyant.

Dans Matthieu 28:20 LSG, on découvre le dernier commandement du Seigneur : « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit ». Ensuite dans Actes 1:8 LSG le Seigneur dit à tous Ses disciples: « Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre ». Le problème c’est qu’entre temps, notre propre vie est remplie de défis. Et l’on a parfois tendance à traîner les pieds quant à cette mission, attendant que notre vie s’améliore d’abord, qu’elle devienne parfaite.

Voici quelques raisons de sortir de notre confort, de nos illusions, de nos quêtes du moment, pour enfin commencer à racheter le temps dans le domaine de l’évangélisation, même si notre vie n’est pas encore parfaite.

1. Celui qui nous a gagné à Christ n’avait pas une vie parfaite !

Les statistiques démontrent que pour donner notre vie à Christ, il nous faut entrer au contact de l’évangile plus ou moins 7 fois. Alors si on regarde en arrière, on peut se rappeler que plusieurs personnes qui nous ont parlé de Christ avait un ou plusieurs défis connus de nous. Au point de nous pousser à nous demander ce qu’il y avait de spécial chez ce Jésus, pour qu’un homme d’apparence pauvre, sans travail, divorcé, simple locataire, simple piéton et occupant un travail pas très reluisant en ville, décide de nous parler de Christ, l’espérance de la gloire, et de la vie éternelle qu’Il procure. En fait, ce que nous ne réalisons pas, ce qu’Il a trouvé la raison de notre existence ici-bas ; voilà pourquoi il ne peut le garder pour lui tout seul.  Aussi dans Matthieu 13:44-46 LSG la Bible déclare : « Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ. L’homme qui l’a trouvé le cache ; et, dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il a, et achète ce champ. Le royaume des cieux est encore semblable à un marchand qui cherche de belles perles. Il a trouvé une perle de grand prix ; et il est allé vendre tout ce qu’il avait, et l’a achetée ». La Bible rajoute encore dans Romains 14:17-18 LSG : « Car le royaume de Dieu, ce n’est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint-Esprit. Celui qui sert Christ de cette manière est agréable à Dieu et approuvé des hommes ». Ceux qui nous ont évangélisé l’ont donc fait pour partager la richesse de ce qu’ils avaient trouvé en Christ, et que le monde ne peut nous offrir. Et comme on peut en témoigner, leurs vies étaient loin d’être parfaites.

2. Rachetés pour servir malgré nos imperfections

Quand nous avons fini de réaliser que ce n’est pas notre vie qui est en jeu, mais plutôt les intérêts du royaume de cieux et le sort de millions d’êtres humains qui vont en enfer chaque jour, ignorant que Dieu est prêt à leur donner Sa vie ici-bas ainsi que la vie éternelle dans l’au-delà ; on doit aussi réaliser que nous avons été rachetés nous-même pour servir Dieu, en dépit de notre situation ou condition du moment. En effet dans Exode 8:16 LSG la Bible déclare : « L’Éternel dit à Moïse : Lève-toi de bon matin, et présente-toi devant Pharaon ; il sortira pour aller près de l’eau. Tu lui diras : Ainsi parle l’Éternel : Laisse aller Mon peuple, afin qu’il me serve ». Pharaon étant l’ombre de satan, le Seigneur exprimait ainsi le plan qu’Il a pour chaque créature qu’Il transfère du royaume des ténèbres vers le Sien : Le service. Le Seigneur Jésus Lui-même dit qu’Il est venu sur terre non pas pour être servi mais pour servir (Matthieu 20 :28 LSG), lui qui n’a cessé de répandre la bonne nouvelle de Son vivant. L’Apôtre Paul qui avait le sens du service et celui de l’évangélisation dira dans 1 Corinthiens 9:16 LSG : « Si j’annonce l’Evangile, ce n’est pas pour moi un sujet de gloire, car la nécessité m’en est imposée, et malheur à moi si je n’annonce pas l’Evangile ! ». Celui qui l’affirme, a maintes fois subi des coups et blessures, a été emprisonné, lapidé, laissé pour mort, a risqué sa vie etc., pour l’évangile de Christ (2 Corinthiens 11 :23 LSG). Il n’a pas entendu que sa condition s’améliore pour annoncer Christ. Il dira même dans Actes 20 :14 LSG : « Mais je ne fais pour moi-même aucun cas de ma vie, comme si elle m’était précieuse, pourvu que j’accomplisse ma course avec joie, et le ministère que j’ai reçu du Seigneur Jésus, d’annoncer la bonne nouvelle de la grâce de Dieu ».

3. Une grande récompense accompagne l’évangélisation

Paul nous explique aussi qu’on doit évangéliser de bon cœur pour en avoir la récompense ; en pensant constamment à la perdition qui attend de millions de personnes si personne ne se lève pour leur apporter la bonne nouvelle. Aussi dans 1 Corinthiens 9:17 LSG, il est écrit : « Si je le fais de bon cœur, j’en ai la récompense ; mais si je le fais malgré moi, c’est une charge qui m’est confiée ». Alors si tu t’inquiètes encore pour ta situation ou personne, voici ce que le Maître nous promet Dans Marc 10 :29-30 LSG : « Je vous le dis en vérité, il n’est personne qui, ayant quitté, à cause de moi et à cause de la bonne nouvelle, sa maison, ou ses frères, ou ses sœurs, ou sa mère, ou son père, ou ses enfants, ou ses terres, ne reçoive au centuple, présentement dans ce siècle-ci, des maisons, des frères, des sœurs, des mères, des enfants, et des terres, avec des persécutions, et, dans le siècle à venir, la vie éternelle ». Cette promesse est ferme car toutes les promesses de Dieu sont ‘oui et amen’ (2 Corinthiens 1:20 LSG). A nous de continuer à relâcher notre foi, pour être trouvé agréable à Dieu (Hébreux 10 :38 et Hébreux 11 :6) et ainsi obtenir ce qui nous est promis. Mais avant cela, il nous faut chercher le royaume des cieux et sa justice, en évangélisant, et toutes ces choses promises nous seront données (Matthieu 6 :33 LSG).

4. L’obéissance à Christ nous conduit à la perfection

Les rachetés ayant l’esprit régénéré ont compris que c’est l’obéissance à Dieu et à Ses commandement qui compte avant toute chose. Cela consiste à mourir à soi, à revêtir les caractères de Dieu, à prendre Son joug sur nous et à porter Son fardeau, pour continuer à avancer vers le couloir de notre destinée, afin de porter beaucoup de fruits pour la gloire de Dieu. Aussi l’Apôtre Paul dira dans Philippiens 3:12 LSG : « Ce n’est pas que j’aie déjà remporté le prix, ou que j’aie déjà atteint la perfection ; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j’ai été saisi par Jésus-Christ ». Et cela n’est possible que dans la soumission totale à Dieu. Dans Colossiens 4 :12 LSG l’Apôtre Paul écrira encore : « Epaphras, qui est des vôtres, vous salue : serviteur de Jésus-Christ, il ne cesse de combattre pour vous dans ses prières, afin que, parfaits et pleinement persuadés, vous persistiez dans une entière soumission à la volonté de Dieu ».

Alors même si notre vie n’est pas encore parfaite, sachons que nous sommes déjà parfaits de par notre position en Christ. Que Celui qui vit en nous est Parfait. Et enfin, notre Dieu a un plan parfait pour chacun de nous (Jérémie 29 :11). N’agissons donc pas comme des personnes qui ont « honte de l’Evangile : c’est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec » Romains 1 :16 LSG.

Allons donc évangéliser avec joie, peu importe nos manques actuels. Dans Hébreux 6:1 LSG la Bible nous donne ce conseil : « C’est pourquoi, laissant les éléments de la Parole de Christ, tendons à ce qui est parfait ». Autrement dit : Mettons entre parenthèses nos désirs, la quête du mariage, de miracles, de guérisons, de richesses du monde, etc., et tendons désormais vers ce qui est parfait, en travaillant de tout notre cœur pour les intérêts du royaume, car la moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers (Luc 10 :2 LSG). Et Lui qui est fidèle nous comblera de toutes sortes de grâces pour rendre notre vie parfaite, selon Dieu.


PARTAGER L'ARTICLE SUR

3 comments

  1. Bonjour mes frères. Et merci pour vos commentaires.

    Permettez-moi de vous rappeler que ceux qui sont à Christ, sont déjà parfaits dans leur positionnement, même s’ils continuent de succomber à l’impudicité. Cela peut sembler choquant, inadmissible, incohérent, frustrant pour notre intelligence humaine, je vous l’accorde, mais rappelez-vous toujours que nous avons été sauvés par la grâce, sans aucun mérite de notre part, afin que personne ne se glorifie (Éphésiens 2 :8-9).

    Aujourd’hui, Dieu veut vous rappeler qu’il vous voit comme complets en Christ… et parfaits !
    Non seulement Il a décidé de ne plus regarder vos erreurs, mais elles ont simplement… disparu de Ses yeux (Colossiens 2 :14) ! Donc, même s’Il voulait les chercher, Il ne les trouverait pas. (Hébreux 10 :17). Vos péchés ne sont pas seulement cachés, enterrés, sous un vêtement blanc. Non ! En Christ, vous êtes vraiment rendu parfaits.

    Maintenant dans le concret, si j’étais un voleur ou un menteur avant de donner ma vie à Christ, il y a des fortes chances que je continue de l’être encore après, pendant un moment. Exactement comme un bébé dans le monde est incapable de faire le bien du jour au lendemain. Ça prend une bonne éducation et une bonne discipline pour qu’il apprenne à obéir aux règles, qui lui éviteront de mauvaises expériences, en plus de le rapprocher des projets merveilleux de son papa. Pareil aussi pour les chrétiens. C’est grâce au renouvellement constant de l’intelligence (Romains 12 :2), ainsi que par la crucifixion permanente de la chair (Galates 5 :16, 24) qu’ils apprendront à marcher par l’Esprit et par la foi, en faisant de l’obéissance un mode de vie, qui les rendra agréables à Dieu. Voilà pour la précision.

    En ce qui concerne ce texte, il était plutôt question de la perfection physique, matérielle et émotionnelle, que la Bible qualifie des choses visibles (2 Corinthiens 4 :18). C’est-à-dire de nos promesses pas encore accomplies, de nos différents défis du moment, comme l’attente de mariage, la difficulté à avoir des enfants, à manger tous les jours, etc. Vous n’êtes pas d’accord sur le fait qu’une personne doive évangéliser, quand bien même sa propre vie est encore remplie d’iniquités. Laissez-moi vous dire que quand le Seigneur nous transfère du royaume des ténèbres vers celui de son fils d’amour, malgré nos imperfection visibles justement, il y a une joie immense qui déborde de notre cœur, du fait de notre justification par la foi, du fait de notre rachat par le sang de Jésus, du fait que l’Esprit rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. C’est tout cela qui nous poussera à parler du Seigneur Jésus à tout le monde autour de nous, peu importe notre condition du moment. L’idéal serait qu’on le fasse uniquement après avoir fini de traiter avec tous nos péchés, certes. Mais ce n’est pas ce que le Seigneur nous demande.

    Et puis, disons-nous des vérités : Si le Seigneur devrait éliminer de son champ de vigne tous ceux qui continuent de mentir, de voler, de tricher, de calomnier, de nourrir des pensées impures dans leurs cœurs, de commettre l’iniquité ou encore l’immoralité sexuelle (qui n’est pas le plus grand des péchés je précise) : qui de nous serait dignes d’aller prêcher l’évangile ? Parce que c’est bien de stigmatiser celui qui continue de succomber à l’impudicité, mais ce n’est pas l’unique péché aux yeux de Dieu. Le mensonge l’est tout autant, tout comme le refus de pardonner aux autres.

    Alors franchement, si une personne refuse l’évangile parce que celui qui le lui apporte a encore plusieurs défis dans sa vie, c’est qu’on ne lui a pas encore très bien présenté Christ, l’Agneau de Dieu qui est venu effacer le péché du monde, sans égard à notre situation. C’est qu’il n’est pas encore conscient de la soif de Dieu qui ne cesse de bouillonner dans son cœur. Et enfin, c’est qu’il n’a pas encore été convaincu de péché, de justice et de jugement, par le Saint-Esprit. Autrement, il aurait sauté sur l’occasion pour accepter Christ, et non le messager, que le Saint-Esprit lui envoie pour le sortir de la condamnation qui pourrait l’entrainer vers l’enfer. Aussi dans 1 Corinthiens 12 :3 LSG la Bible déclare : « C’est pourquoi je vous déclare que nul, s’il parle par l’Esprit de Dieu, ne dit : Jésus est anathème ! et que nul ne peut dire : Jésus est le Seigneur ! si ce n’est par le Saint-Esprit ». Ne rejetons donc pas les personnes que Dieu choisit souverainement d’utiliser pour nous atteindre.

    Pour terminer, permettez-moi de vous dire ceci : Ce n’est pas la qualité de vie que nous menons qui nous permet de gagner des gens à Christ. Sinon, les disciples auraient gagné tout Israël. Notre témoignage personnel est important pour apporter l’espérance aux autres, certes. Mais c’est le témoignage véritable et inviolable de ce que Christ a accompli pour nous au travers de l’œuvre de rédemption, qui une fois reçue dans un cœur fertile, lui donne le pouvoir et l’autorité de devenir enfants de Dieu. Pas notre qualité de vie. Aussi l’Apôtre Paul dira dans Romains 1 :16-17 LSG : « Car je n’ai point honte de l’Evangile : c’est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec, 17 parce qu’en lui est révélée la justice de Dieu par la foi et pour la foi, selon qu’il est écrit : Le juste vivra par la foi ».

    Agissez donc par la foi désormais, mes frères. Et oubliez les imperfections visibles des uns et des autres au moment d’annoncer l’évangile. Il y a des millions de personnes qui continuent d’aller en enfer, mois après mois, à cause notre léthargie.

    Blessings.

  2. Oui servire Dieu est un dévouement que Dieu emploi pour notre vie chrétienne mais dans aucun cas il faut ns dire que ns somme sauvés par le ministère je v faure sur
    ce point car je trouve déplacé de dire même si ta vie n’est pas parfaite évangiliste can même.
    Segond Bible
    Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom? n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom?
    Atention de ne pas ce couvrir sur ce point cherchon a marcher dans la perfection pour être agréable a Dieu.
    Soyons sauvé est marchons tel que par sa grâce et la nous accompliront la volonté de Dieu.
    SERVITEURS, EMBASSADEURS DE CHRIST, de même que Christ il l’ a été même dans son ministère soyez parfait comme je le suis. SERVITEUR YVES DIEU VS BENISSE

    1. C’est vrai Yves! Ce n’est pas facile d’accepter par exemple qu’une personne qui donne un mauvais témoignage gagne les âmes à Christ!!!!

Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close