Search

Mes bonnes résolutions de 2021 avec Christ pour atteindre la maturité !

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Grandir et devenir matures spirituellement est la volonté de Dieu pour nous Ses enfants. Aucun parent ne désire voir son enfant grandir en âge tout en ayant indéfiniment les réactions d’un bébé. Cet article va consister en un partage de clés qui vont nous permettre de mûrir spirituellement.

Qu’est-ce que la maturité spirituelle ?

Ephésiens 4 : 13-15 (LSG) « Jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction, mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ. »

Créés esprits, nous possédons une âme et habitons dans un corps et notre nouvelle condition en Christ requiert que nous vivions par notre esprit en lieu et place de notre âme et de notre corps. La maturité spirituelle est cette liberté que nous donnons à notre esprit régénéré, la partie la plus noble de notre être, de se développer afin de prendre le dessus. En effet, Dieu en créant l’Homme à Son image (esprit) s’attend que nous privilégions plus notre homme intérieur que la parure extérieure et c’est ce que fit le Seigneur Jésus, le Premier-né de toute la création, le dernier Adam, lors de Son séjour sur Terre. La naissance et la vie du Seigneur Jésus au milieu des Hommes est une démonstration de la vie que le Père a prévue pour chacun de nous, quand Il nous a créés. Nous remarquons dans les Écritures que Jésus était né de l’Esprit Saint (Luc 1 :35) et en fut rempli durant toute Sa vie et conduit par Lui en toutes choses (Luc 4 :1). C’est le niveau spirituel où nous attend notre Tendre Père. La nouvelle naissance atteste que nous sommes nés de l’Esprit de Dieu (Jean 3 :5-8) et il ne nous reste qu’à nous laisser remplir et conduire par l’Esprit comme le Seigneur Jésus, pour expérimenter la métamorphose divine.

Proverbes 20 : 27 (Segond 21) « L’esprit de l’homme est une lampe de l’Eternel : il explore le plus profond de l’être. »

Nous comprenons que la maturité est notre faculté à nous laisser remplir et diriger par l’Esprit de Dieu. En effet, notre esprit régénéré est la partie qui nous permet de communier avec le Père qui est Esprit (Jean 4 :25). Le Saint-Esprit nous conduit par l’intermédiaire de notre esprit et pour attester que nous sommes spirituellement matures, il faut que notre esprit devienne de plus en plus sensible au Saint-Esprit en manifestant le fruit de l’Esprit.

Je vais partager quelques clés de l’enseignant Kenneth E. Hagin pour atteindre la maturité spirituelle en cette nouvelle année.

Lire et méditer la Parole de Dieu

Josué 1 : 8 (LSG) « Que ce livre de la loi ne s’éloigne point de ta bouche ; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit ; car c’est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c’est alors que tu réussiras.»

La maturité spirituelle étant définie comme notre aptitude à nous laisser conduire par l’Esprit pour accomplir la volonté parfaite de Dieu ; il va de soi que pour connaître cette volonté parfaite, nous devons nous référer à Sa Parole. Une résolution que nous devons prendre cette année, est de nous verser dans la lecture et la méditation de la Parole de Dieu. Nous voyons la recommandation de Dieu à Josué, il devait la méditer jour et nuit. Il ne devait pas simplement se référer à la Loi une fois en passant, mais il devait faire d’elle l’objet d’une méditation constante.

Pour nous laisser conduire afin d’accomplir la volonté de Dieu, nous devons nous aussi, nous laisser d’abord remplir par la Parole de Dieu. Nous devons la manger, nous devons l’étudier, la ruminer dans tous les sens afin d’en saisir une compréhension la plus profonde. En 2021, notre objectif doit être de passer plus de temps dans la méditation de la Parole de Dieu. Nous devons y consacrer plus de temps dans notre programme journalier, que ce soit très tôt le matin ou le soir avant de nous coucher. Les excuses selon lesquelles nous n’arrivons pas à nous réveiller tôt, ou encore nous rentrons souvent fatigués ne sont pas valables pour qui veut atteindre la maturité. Elles peuvent être évoquées par un bébé qui se plait dans sa condition mais pour toi et moi qui désirons aller en profondeur et être utiles dans les mains du Père, ces excuses doivent être bannies.

Cependant, je ne nous demande pas de nous infliger un planning qu’il nous sera difficile de respecter. Nous pouvons commencer avec un verset, un paragraphe ou un chapitre par jour, selon ce que nous pouvons faire par la grâce de Dieu. Au fur et à mesure que nous progressons et que nous prendrons goût à la Parole de Dieu, nous augmenterons naturellement notre temps de lecture et méditation, selon la soif que nous avons dans le cœur.

Mettre en pratique la Parole de Dieu

Jacques 1 : 22 (LSG) « Mettez en pratique la Parole, et ne vous bornez pas à L’écouter, en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements. »

La seconde résolution que nous devons prendre cette année, est de mettre en pratique la Parole que nous méditons. Il ne nous servira à rien de passer plus de temps à étudier et à méditer la Parole de Dieu si ce n’est pas pour La mettre en pratique.

Dans Son enseignement, Le Seigneur Jésus nous parle de cet homme avisé qui bâtit sur le roc, symbole d’une personne qui met en pratique la Parole qu’elle écoute. La seule chose qui fera la différence dans notre marche vers la maturité, c’est notre mise en pratique de la Parole de Dieu. Une seule chose attestera notre réelle avancée spirituelle, c’est lorsque nous déciderons à faire confiance à Dieu en mettant en pratique Sa Parole.

Nous sommes nombreux à nous plaindre de ne pas pouvoir écouter les instructions de Dieu ; alors souvent, nous espérons entendre une voix de tonnerre venant du Ciel, avant d’admettre que Dieu nous parle, et ainsi pouvoir Lui obéir. Ce que nous devons comprendre est que la Bible contient la volonté de Dieu pour chaque situation que nous rencontrons (2 Timothée 3 :16). Alors, il nous revient de mettre en pratique ce que nous avons eu à méditer. La mise en pratique est comme l’application des cours théoriques que nous recevons. Autant nous passerons du temps pour étudier les Écritures, autant il viendra un temps où nous devrons appliquer ce que nous avons médité. Si nous nous plaisons seulement à méditer la Parole sans jamais L’appliquer; alors nous sommes en train de perdre du temps dans notre « étude ». Dieu ne veut pas que nous soyons comme ces pharisiens et docteurs de la Loi qui connaissent les commandements sur le bout des doigts, mais qui sont incapables de les mettre en pratique.

Donner à la Parole de Dieu la première place

Proverbes 4 : 20-22 (LSG) « Mon fils, sois attentif à mes paroles, prête l’oreille à mes discours. Qu’ils ne s’éloignent pas de tes yeux ; garde-les dans le fond de ton cœur ; car c’est la vie pour ceux qui les trouvent, c’est la santé pour tout leur corps »

Hébreux 4 :12 (LSG) « Car la Parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles ; Elle juge les sentiments et les pensées du cœur »

La Parole de Dieu est ce avec quoi Il a créé toutes choses, et Dieu accorde de l’importance à Sa Parole. Si véritablement nous voulons prétendre atteindre une quelconque maturité au niveau de notre esprit, nous devons établir la Parole de Dieu comme la première autorité sur notre vie. La Bible nous dit que la crainte de l’Eternel est le début de la sagesse, et craindre Dieu c’est aussi prendre au mot l’Eternel au travers de Sa Parole. Lorsque nous nous trouvons confrontés à des situations, ce que nous devons chercher en priorité, est ce que nous demande de faire la Parole de Dieu dans ce cas de figure. Nous ne devons pas consulter, en premier lieu, notre entourage pour savoir ce qu’il en dit mais au contraire, nous devrions avant tout, consulter ce que dit la Parole de Dieu. Je ne dis pas de ne pas prendre en compte l’avis des autres, mais lorsque nous nous retrouvons avec beaucoup d’idées, celle qui doit prévaloir est celle que nous tirons de la Parole de Dieu.

Notre maturité ne se mesurera pas par les miracles que nous accomplissons mais simplement par notre soumission à la Parole de Dieu. Nous devons donc considérer la place que nous donnons à la Parole de Dieu dans notre vie. L’épître aux Hébreux nous enseigne qu’Elle est vivante ; ce qui veut dire que lorsque nous lisons la Parole de Dieu, c’est Dieu Lui-même qui s’adresse à nous. Comment réagirons-nous si Dieu dans une vision nous adressait une parole ? Nous nous empresserons sûrement de la mettre en pratique en Lui accordant tout le crédit possible. Eh bien, nous devons avoir la même réaction, le même empressement devant la Parole écrite de Dieu lorsque nous n’avons pas de vision ouverte ou spirituelle. Plaçons la Parole de Dieu au-dessus de tout, donnons-Lui le droit de juger les motivations de notre cœur afin d’être désormais agréables à Dieu.

Obéir immédiatement à la voix de notre esprit

Proverbes 20 : 27 (Segond 21) « L’esprit de l’homme est une lampe de l’Eternel : il explore le plus profond de l’être. »

Nous avons vu plus haut que la partie de notre être qui nous permet de communiquer avec le Père est notre esprit régénéré, voilà pourquoi nous devons être plus conscients de notre homme intérieur que de la parure extérieure. Nous devons comprendre pourquoi il est important pour notre Père que nous croissions au niveau de l’esprit. En effet, Dieu nous a donné un esprit car celui-ci a des fonctions qui nous permettent réellement de dominer la chair et de faire Sa volonté. La fonction « intuitive » consiste à recevoir de la part du Saint-Esprit, des directives dans notre esprit. C’est cela le témoignage que nous recevons dans notre cœur, ces chemins tout tracés dans notre cœur. Ces choses que le Saint-Esprit attestent à notre esprit ; que nous savons vraies et que nous ne pouvons expliquer si on nous le demandait.

Nous devons nous résoudre en cette nouvelle année, à obéir immédiatement à cette voix, à ce témoignage intérieur, devant chaque situation. Parfois, la peur de nous tromper nous empêche de vraiment y obéir, mais lorsque notre intelligence a été renouvelée par l’eau de la Parole de Dieu, nous devons obéir à ces commandements qui nous montent au cœur de la part de Dieu. Ce n’est que de cette manière que nous nous entraînerons à reconnaître la voix de Dieu d’une part, et à la distinguer de celle de notre chair ou du malin par ailleurs.

Prier par l’Esprit

Jude 1 : 20 (LSG) « Pour vous, bien-aimés, vous édifiant vous-mêmes sur votre très sainte foi, et priant par le Saint-Esprit »

1 Corinthiens 14 :14-15 (LSG) « Car si je prie en langue, mon esprit est en prière, mais mon intelligence demeure stérile. Que faire donc ? Je prierai par l’esprit, mais je prierai aussi avec l’intelligence ; je chanterai par l’esprit, mais je chanterai aussi avec l’intelligence »

Le Saint-Esprit nous a été donné pour nous permettre de vivre conformément à la volonté de Dieu, selon ce que nous avons vu et observer sur la vie terrestre de notre Seigneur Jésus. Et une manière de marcher par l’Esprit est d’apprendre à faire taire la voix de notre chair. Par la prière en langues, nous dit la Bible, nous rendons notre intelligence stérile, ce qui nous permet de communier avec le Père. Pour grandir en maturité, nous devons prendre la ferme décision de prier par l’Esprit. En effet, prier par l’Esprit est notre manière à nous de dire clairement que nous donnons de la place au Saint-Esprit. C’est notre manière de nous aligner sur la Parole du Seigneur Jésus selon laquelle la chair ne sert de rien car c’est l’esprit qui vivifie (Jean 6 :63)

Il nous revient donc de prendre du temps à part, pour prier et chanter par l’Esprit, afin d’exercer notre esprit à recevoir du Saint-Esprit afin de grandir spirituellement.

Un seul commandement !

Jean 13 : 34 (LSG) « Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres ; comme Je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres »

1 Corinthiens 13 : 1 (LSG) « Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas la charité, je suis un airain qui résonne, ou une cymbale qui retentit »

Avant Son départ, le Seigneur Jésus laissa Ses dernières recommandations qu’on pourrait résumer en un seul commandement : l’amour du prochain. Ce n’est qu’en cela qu’on nous reconnaîtra comme des disciples du Seigneur. La loi de l’amour doit prévaloir dans chaque situation où nous nous retrouvons. Si nous voulons atteindre la maturité, notre baromètre doit être l’amour désintéressé et inconditionnel. C’est à partir de cet amour que nous devons poser nos actions et porter tout jugement parce que l’élément de base du fruit de l’Esprit c’est avant tout l’amour (Galates 5 :22). Aspirer à la maturité spirituelle c’est reconnaître que Christ veut se faire connaître aux Hommes à travers nos vies, et cela passera en priorité par Son amour pour eux. Désirer la maturité spirituelle c’est être conscient de renoncer à nos vies pour que Christ vive pleinement en nous.

Job 22 : 28 (LSG) « A tes résolutions répondra le succès ; sur tes sentiers brillera la lumière. »

La Parole de Dieu nous promet le succès à nos résolutions. Aussi aspirer à la maturité spirituelle est la chose la plus noble que doit désirer tout chrétien car c’est véritablement la volonté du Père pour nous. Alors, mon frère, ma sœur, je prie que Papa t’accorde la grâce, par Son Esprit, d’atteindre la maturité spirituelle en cette saison, maintenant que tu t’es résolu(e) à observer les points décrits dans cet article.

Bonne année à toi et qu’elle soit parsemée d’expériences avec le Saint-Esprit !


PARTAGER L'ARTICLE SUR

2 comments

Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close