Search

Ne regarde pas en arrière !

Lecture Genèse 19.15-26 :

« Dès l’aube du jour, les anges insistèrent auprès de Lot, en disant: Lève-toi, prends ta femme et tes deux filles qui se trouvent ici, de peur que tu ne périsses dans la ruine de la ville. Et comme il tardait, les hommes le saisirent par la main, lui, sa femme et ses deux filles, car l’Éternel voulait l’épargner ; ils l’emmenèrent, et le laissèrent hors de la ville. Après les avoir fait sortir, l’un d’eux dit : Sauve-toi, pour ta vie ; ne regarde pas derrière toi, et ne t’arrête pas dans toute la plaine ; sauve-toi vers la montagne, de peur que tu ne périsses. Lot leur dit: Oh ! non, Seigneur ! Voici, j’ai trouvé grâce à tes yeux, et tu as montré la grandeur de ta miséricorde à mon égard, en me conservant la vie ; mais je ne puis me sauver à la montagne, avant que le désastre m’atteigne, et je périrai. Voici, cette ville est assez proche pour que je m’y réfugie, et elle est petite. Oh ! que je puisse m’y sauver,… n’est-elle pas petite ?… et que mon âme vive !  Et il lui dit: Voici, je t’accorde encore cette grâce, et je ne détruirai pas la ville dont tu parles. Hâte-toi de t’y réfugier, car je ne puis rien faire jusqu’à ce que tu y sois arrivé. C’est pour cela que l’on a donné à cette ville le nom de Tsoar. Le soleil se levait sur la terre, lorsque Lot entra dans Tsoar. Alors l’Éternel fit pleuvoir du ciel sur Sodome et sur Gomorrhe du soufre et du feu, de par l’Éternel. Il détruisit ces villes, toute la plaine et tous les habitants des villes, et les plantes de la terre. La femme de Lot regarda en arrière, et elle devint une statue de sel. »

 

Dieu était prêt à détruire cette ville impure et toutes les personnes qui s’y retrouvaient. C’est après une intercession que Dieu fut prêt à changer la vie de la famille de Lot, de leur donner une nouvelle vie, un nouveau futur. Malgré les mauvaises personnes qui les entouraient et qui voulaient les retenir, Dieu envoya ses messagers pour venir au secours de cette famille. Le Seigneur était avec eux depuis le DÉBUT et leur a offert une chance de tout recommencer à zéro.

 

Cependant, la condition qu’il leur avait simplement demandée était de garder leurs yeux sur la nouvelle terre qu’Il avait pourvue pour eux. Il voulait briser leur ancienne vie. C’est fou quand même, digne d’un film hollywoodien à gros budgets, son et lumière, explosions et figurants en quantité…  Imaginez-vous une seconde, à leur place, en train de vous sauver en courant, sachant qu’il y a la destruction derrière vous. Heureusement, droit devant, la vision d’un paysage paisible pour votre sécurité.

 

C’est la même chose dans nos vies. Parfois, notre passé nous consume comme du feu, il fait mal et il n’y a rien qu’il puisse être un bon à s’y accrocher, se souvenir. Il doit y avoir une déchirure radicale, une destruction, une coupure pour en être véritablement séparé. Voilà la raison pour laquelle on regarde devant soi et on fonce ! On voit bien que Dieu nous a préparé une nouvelle terre (nouvelle vie, un futur merveilleux) et nous devons fixer nos regards sans nous en détourner.

 

Malgré les avertissements de Dieu, la femme de Lot se retourna, ne laissant pas son passé derrière. Pourquoi ? Aime-t-elle Sodom ? Regrettait-elle profondément cette vie ? Que symbolisait-elle pour elle ?  Est-ce à cause de ses relations, ses amies, une personne qui y est restée ? Tout ce qu’on sait c’est qu’elle a regardé et elle s’est transformée en statue de sel. Quand nous regardons le passé, nous nous transformons en statue de sel, car on n’avance plus, on fait du sur place. Ce n’est pas ce que Dieu veut pour nous, puisqu’Il veut que nous vivions une vie merveilleuse sans nous rappeler du passé. Il est temps qu’aujourd’hui, nous prenions la ferme décision d’avancer et de continuer et non de rester là ! Ne regardez pas en arrière en regrettant votre vie d’avant. Ce qui était péché autrefois l’est encore aujourd’hui.

 

« Mais chacun est tenté, parce que sa propre convoitise l’attire et le séduit. Puis la convoitise, lorsqu’elle a conçu, enfante le péché ; et le péché, parvenu à son terme, engendre la mort » Jacques 1.14-15. 

 

Ne regrettez pas vos erreurs, ne ressassez pas les regrets du passé. Ne vous attardez plus sur les blessures infligées par les autres. Mais d’autres aspects de notre passé nous ont laissé des souvenirs encore attirants. Il est important de ne pas tomber dans la comparaison et d’écouter le Seigneur quand Il nous encourage à quitter notre zone de confort et ce passé brulant.

 

Obéissons aux directives de Son Esprit sans regarder en arrière ni regretter ce qu’Il nous demande d’abandonner. Dieu nous aime trop pour nous laisser glisser dans un engourdissement spirituel dangereux. Il fera tout pour nous réveiller, même s’Il lui faut intervenir soudainement, brutalement, dans notre vie, comme Il le fit dans la vie de Loth.

 

« Il aura encore compassion de nous, Il mettra sous ses pieds nos iniquités ; Tu jetteras au fond de la mer tous leurs péchés. » Michée 7.19.

 

Garde les yeux sur les promesses, sur Jésus qui nous encourage à regarder devant nous, à garder les yeux fixés sur Lui et à suivre le chemin qu’Il trace devant nos pieds.

 

Es-tu une statue de sel ? As-tu pardonné ? Désires-tu rester dans ton passé brûlant ? Comment vois-tu ton futur avec Dieu ? N’est-il pas meilleur que ton passé ?

 

Fais-Lui confiance et tu verras que le meilleur est à venir.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close