24 Jun 2018
Home / DÉVELOPPEMENT  / Vocation & Leadership  / Nos talents se découvrent-ils ou se révèlent-ils?

Nos talents se découvrent-ils ou se révèlent-ils?

« Dieu m'a donné des talents et des capacités. Je dois les découvrir pour le servir. »   Je vais probablement jeter un pavé dans la mare, mais tant pis je prends ce risque. Moi aussi j'ai longtemps pensé comme

« Dieu m’a donné des talents et des capacités. Je dois les découvrir pour le servir. »

 

Je vais probablement jeter un pavé dans la mare, mais tant pis je prends ce risque. Moi aussi j’ai longtemps pensé comme ça. Je me disais que tant que je n’aurais pas découvert ce que le Seigneur a mis en moi, je ne pouvais pas « Bien » le servir. On parle beaucoup « d’excellence » dans l’Eglise. Le service doit être excellent… Alors je me demandais comment servir avec excellence si je ne sais pas ce que je dois faire exactement ? Et comment savoir ce que je dois faire si je ne connais pas mes dons et mes talents ?

 

Ainsi, je me suis lancée à la « découverte » effrénée de « mes dons » et de « mes talents ». Grâce à diverses méthodes de réflexion et de questionnements, j’ai bien fini par identifier ces éléments en moi qui me rendaient singulière, qui faisaient ma particularité. Je les ai analysés, j’ai cherché à les employer dans diverses activités. Et comme je les avais « précisément » identifiés, je ne cherchais que les activités en lien avec ces talents que je m’étais découverts. Le résultat que ça a produit en moi était tout simplement spectaculaire, à savoir Rien ! Au final, je me sentais tout aussi vide et inutile qu’au départ.

 

Pourquoi ? Parce que Je cherchais à servir Dieu comme J’estimais devoir le faire. Souviens toi de l’arbre du Psaumes 1, celui qui reste tout simplement PLANTÉ près de la source d’eau vive et qui, quelque soit la saison est prospère. L’homme heureux et prospère est comparé à cet arbre : « Il est comme un arbre planté près d’un courant d’eau, Qui donne son fruit en sa saison, Et dont le feuillage ne se flétrit point: Tout ce qu’il fait lui réussit. » Psaumes 1:3 LSG.

 

J’ai fini par comprendre que si je souhaitais porter de bons fruits et tenir ferme quelque soit les saisons de ma vie, comme cet arbre, le plus important était de rester connectée, à l’écoute de la source de ma vie, Dieu. Ce n’est sûrement pas dans l’agitation qu’on y arrive, mais dans la sérénité.

 
Ce message est-il une incitation à l’inaction ? Non ! Sûrement pas.
Cependant, force est de constater que l’agitation nous fait tourner en rond. Nous nous retrouvons à courir  après plusieurs lièvres sans en attraper aucun. Ceci engendre fatigue, frustration et découragement. Normal ! Puisque nous estimions pouvoir y arriver par nos stratégies.
 
Que faire dans ce cas ? Voici ce qui m’aide actuellement, et qui je l’espère t’aidera également.
 
« Tout ce que tu trouves à faire, fais-le avec l’énergie que tu as, car il n’y a plus ni activité, ni réflexion, ni science, ni sagesse dans le séjour des morts vers lequel tu es en route. » Ecclésiastes 9:10 BDS
 

En d’autres termes, fais ce que tu sais faire, ce que tu aimes faire et surtout ce que tu veux faire, là où tu es ce jour, avec la force que tu as ce jour, avec la joie et la paix que cela te procure, sans te prendre la tête ! C’est là qu’assurément, tu découvriras (dans le sens d’ôter la couverture) ou se révélera avec plus de précision et d’aisance, la semence particulière que Dieu t’a confiée. Tes dons et talents seront non seulement entrain d’être révélés, mais également entrain d’être exercés.

 

Ne commences pas à te poser mille questions du genre : est ce que c’est spirituel ? Est-ce que c’est charnel ? Est ce que c’est moi qui le veux ou bien l’Esprit de Dieu en moi ?… Non ! Car c’est justement cela qui produit un tourbillon d’incertitudes qui mènent finalement à l’inaction. La peur de se tromper, la peur de mal faire, la peur de décevoir Dieu…Le dénominateur commun étant la peur.

 

Comprenons-nous bien. Je ne nous encourage pas à ne pas chercher la volonté de Dieu ! Nous devons sans cesse, tous les jours chercher à faire ce qui plaît à Dieu. Mais cela commence déjà par DÉSIRER de tout son cœur faire ce qui plaît à Dieu ! Et crois-moi, c’est déjà un très bon début car voici ce que Jésus dit et qui m’a énormément encouragée à faire confiance au Saint-Esprit pour me guider : « Ils sont heureux, ceux qui ont un cœur de pauvre, parce que le Royaume des cieux est à eux ! Ils sont heureux, ceux qui ont faim et soif d’obéir à Dieu, parce qu’ils seront satisfaits !  » Matthieu 5:3, 6 PDV.

 

Dans la parabole des talents racontée en Matthieu 25:14-30, le roi avait confié des talents à chacun de ses serviteurs afin que ceux-ci les fructifient pendant son absence. À son retour, chacun devait lui rendre compte de la gestion des talents qu’il avait reçus.

 

Nous aussi nous aurons à rendre des comptes sur la manière dont nous avons géré ce que Dieu nous a confié. Cependant, ce n’est pas en nous agitant pour découvrir ce qu’il nous a confiés que nous serons plus productifs. Mais c’est en restant plantés près du courant d’eau que, comme cet arbre, les semences et les fruits cachés en nous serons révélés. Alors assurément, nous prospèrerons.  

 

Ayons faim et soif d’obéir à Dieu, tout simplement. Reconnaissons que nous avons besoin de lui, de sa force, de sa grâce chaque jour de nos vies. Reconnaissons que sans lui, nous ne pouvons rien faire pour lui être agréable, et faisons lui confiance pour nous y aider.

lesnotesdisa@gmail.com

Je suis pharmacienne, essayiste et blogueuse chrétienne assoiffée de vie et de liberté. A travers mon blog lesnotesdisa.com et mes livres, j'encourage les chrétiens à vivre une relation simple et démystifiée avec Dieu le Père, grâce à Jésus-Christ le Fils.

Review overview
1 COMMENT
  • Christine Gouet mai 26, 2018

    Gloire à Jésus . Laissons nous guider par le Saint Esprit et faisons bien ce que nous trouvons à faire pour que la Gloire de Dieu soit parfaite
    Merci Isabelle

POST A COMMENT