24 Jun 2018
Home / CROISSANCE SPIRITUELLE  / Vers la maturité  / Notre combat intérieur

Notre combat intérieur

A partir du moment où nous devenons enfant de Dieu, nous devrions porter beaucoup plus d’attention à notre combat intérieur. Il y a un combat permanent à l’intérieur de nous. Cette lutte continuelle et sans relâche

A partir du moment où nous devenons enfant de Dieu, nous devrions porter beaucoup plus d’attention à notre combat intérieur. Il y a un combat permanent à l’intérieur de nous. Cette lutte continuelle et sans relâche oppose notre corps charnel et Esprit de Dieu qui est en nous.

 

« Car la chair a des désirs contraires à ceux de l`Esprit, et l`Esprit en a de contraires à ceux de la chair; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez ». (Galates, 5:17 LSG)

 

Chaque fois que la Bible mentionne le mot « chair », ou « œuvre de la chair », mettez-vous en tête qu’il s’agit de l’ensemble de toutes nos pulsions naturelles qui sont infectées par l’entrée du péché dans notre corps physique et dans notre âme.

 

Observez bien autour de vous et remarquez qu’un enfant en bas âge qui commence à être conscient de son existence apprend beaucoup plus facilement le mal que le bien, même si on l’élève dans un endroit isolé, à l’abri de toute éventuelle influence négative extérieure. Et combien alarmant s’étend alors cette décadence une fois qu’on devient adulte ?

 

« Or, les œuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution, l’idolâtrie, la magie, les inimités, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie, l’ivrognerie, les excès de tables et les choses semblables ». (Galates 5 :19-21 LSG)

 

Ainsi, nous sommes devenus des esclaves de nos désirs. Nous ne vivons que dans le but d’assouvir nos attraits et nous le souhaitons ardemment de façon consciente ou inconsciente. Nous nous haïssons les uns les autres, nous nous comparons toujours par rapport aux autres et nous sommes en rivalité permanente, nous souhaitons toujours parvenir à une place supérieure, nous aspirons à toujours avoir plus. Nous avons tendance à se former en clan d’une façon ou d’une autre, que ce soit en famille, dans la société, et même à l’église. Nous ne sommes jamais satisfaits de la situation ou nous nous trouvons… Bref, nous aimons les plaisirs charnels plus qu’on aime les choses spirituelles.

 

Toutes ces formes extérieures de nos déviations prennent racine antérieurement à l’intérieur de nous. C’est le combat intérieur auquel nous devons faire face. Heureusement que le Saint-Esprit est venu nous secourir dans cette lutte à laquelle nous n’avons aucune chance de vaincre.

 

« La chair ne peut même pas se soumettre à la loi de Dieu ». (Romains 8 :7 LSG)

 

«Si vous vivez selon la chair, vous mourrez ; mais si par l’Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez, car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu ». (Romains 8 :13-14 LSG)

 

Les différentes sortes de dépendances ne se guérissent pas par notre intelligence seule. Une simple connaissance ne délivre pas sans avoir la foi en Celui qui délivre. Nous sommes constamment en présence d’un choix dans tous les détails de notre vie. D’un côté, notre corps charnel nous attire vers des plaisirs vains qui sont opposés à la volonté de Dieu. D’autre part, le Saint-Esprit nous entraine vers le droit chemin, le chemin de l’obéissance qui nous procure la vie et de la paix.

 

Il nous appartient de faire le bon choix. Alors, « Combats le bon combat de la foi, saisis la vie éternelle, à laquelle tu as été appelé ». (1 Timothée 6 :12 LSG)

 

Parlons comme le prophète Ésaïe : « Le Seigneur m’a ouvert l’oreille, Et je n’ai point résisté, Je ne me suis point retiré en arrière » (Ésaïe 50 :5 LSG)

sahobiris@gmail.com

Je suis chrétienne, épouse et mère. De formation en gestion d’entreprise mais passionnée d’écriture, je souhaiterais partager mes expériences personnelles de marche avec le Seigneur Jésus-Christ à tous mes frères et sœurs dans le monde entier à travers mes écrits.

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT