Search

Nous sommes libres en Christ oui, mais jusqu’à quel point ?

La liberté. C’est le mot le plus en vogue dans le milieu chrétien aujourd’hui. Le chrétien revendique plus de liberté et crie au légalisme dès qu’on lui fait un reproche. Il est vrai que Christ nous a libérés mais cette liberté nous donne-t-elle le droit de faire tout ce qu’on veut ? Veut-elle dire absence de contrainte et de règles? Où s’arrête cette liberté ?

– Libre, mais différent

1 Pierre 2:9 ( Louis Second)«Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière»

Nous avons été choisis et mis à part par Dieu afin de refléter Sa gloire sur la terre, ce qui veut dire que nous sommes différents. Cette différence doit être vue et remarquée à travers notre comportement. Si vous vous dites Chrétiens, cela doit se voir à travers vos fréquentations, les lieux où vous allez, votre présentation …

Vous ne pouvez pas dire que vous êtes libre, s’il n’y a pas de différence entre vous et les non chrétiens, si vous êtes attachés aux mêmes vices. Sous le couvert de la  liberté, il peut se cacher souvent  le refus de se défaire d’un vice ou d’affronter des  faiblesses et de s’en débarrasser. Plusieurs chrétiens sont esclaves de leur apparence et ils mettent cela sous le compte de la liberté.

Galates 5:13 ( Louis Segond) «Frères, vous avez été appelés à la liberté, seulement ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair»

– Libre, mais ne scandalisez personne

1 Corinthiens 8:9 (Louis Second) «Prenez garde, toutefois, que votre  votre liberté ne devienne une pierre d’achoppement pour les faibles»

En  tant que chrétiens, notre mission première est de gagner des âmes à Christ et les aider à grandir dans le Seigneur. Nous devons donc tenir compte de ça dans notre manière de vivre. Si vous pensez être à un niveau de maturité spirituelle où vous pouvez vous permettre certaines choses, n’oubliez pas que cela peut induire en erreur certains nouveaux chrétiens. Aujourd’hui plusieurs personnes vivent une vie chrétienne légère à cause du comportement de certains de leurs devanciers. On peut s’abstenir de faire quelque chose non pas parce que c’est un péché mais dans le but de protéger les plus faibles et d’éviter de scandaliser ceux qui ne sont pas chrétiens. Car comme le dit la bible «Tout est permis, mais tout n’est pas utile; tout est permis, mais tout n’édifie pas. Que personne ne cherche son propre intérêt, mais que chacun cherche celui d’autrui»  1 corinthiens 10: 23- 24 ( Louis Second).

D’après  ce passage,  la pensée populaire selon laquelle il faut vivre pour vous, rien que pour vous, n’est pas biblique et donc pas de Dieu. Vous devez tenir compte des autres dans l’expression de votre liberté,  surtout si vous  êtes à un niveau où plusieurs vous prennent en exemple.

– Libre, mais soumis à Christ

Jean 14:15 ( Louis Segond)  «Si vous m’aimez, gardez mes commandements»

Si Christ nous a libérés, il ne nous a pas donné le droit de nous défaire de Ses préceptes, car quoi qu’il en soit, nous restons soumis à Lui. Nous devons donc nous efforcer (avec l’aide du Saint-Esprit) à vivre conformément à Sa parole, de sorte à refléter Sa présence en nous. Cela n’est pas dépourvu de toutes contraintes, car il va falloir abandonner des choses auxquelles nous sommes attachés, supporter des persécutions, assumer notre différence…

Christ nous a rendus libres de la vaine manière de vivre, de l’esclavage du péché , de toute oppression démoniaque. Libre de nous approcher de Dieu avec assurance. Il ne nous a pas donné le droit de faire tout ce qu’on veut et de nous confondre avec le monde, car être libre c’est aussi être capable d’assumer sa différence.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close