Search

Ô quelle merveilleuse créature je suis !

« Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme. » Genèse 1:27

Durant ma petite existence, j’ai déjà eu droit aux : « Tu es trop noire, tes cheveux sont grinin (épais)… Hum tu ne peux pas faire quelque chose avec? Tu n’es pas assez mince … Ah non là tu es trop maigre. Tu t’habilles comme ça ? Ton style est particulier, ta sœur est plus belle que toi ! Etc…

Toutes ces remarques remettent donc régulièrement en cause la perfection avec laquelle mon Dieu m’a créée ?

Rien au regard de l’autre n’est suffisant, et ne le sera sûrement jamais d’ailleurs ! Arriver à s’accepter à travers tout ça, et au quotidien, relève d’un réel combat pour assumer et imposer sa personnalité ainsi que « sa beauté » dans son ensemble. C’est prendre sa « confiance » par la main et ne la lâcher sous aucun prétexte.

Dieu nous a tous fait à Son image, pourquoi serais-tu donc plus beau que moi ? Pourquoi ta définition de la beauté serait meilleure que la mienne ?

La beauté devrait être cette acceptation de nous-mêmes, tels que nous sommes, cette définition propre et individuelle de l’amour que l’on se porte à soi-même, ou encore l’amour que notre Dieu a instauré en chacun de nous. Au lieu de ça, c’est l’exigence extérieure que la plupart d’entre nous, demandons à l’autre … c’est également, et souvent, la rigueur d’apparence que l’on s’impose à soi-même.

« Il fait toute chose bonne en son temps; même il a mis dans leur cœur la pensée de l’éternité, bien que l’homme ne puisse pas saisir l’œuvre que Dieu fait, du commencement jusqu’à la fin. » Ecclésiaste 3 : 11

Nos yeux sont souvent aveuglés par l’apparence physique, à tel point que nous oublions de voir l’essentiel, ce trésor invisible à l’oeil mais scintillant au cœur ; nous passons à côté des richesses intérieures que chacun de nous possède. Dieu a rempli nos cœurs de tellement de bienfaits, bienfaits que nous étouffons trop souvent par des exigences extérieures.

« Ayez, non cette parure extérieure qui consiste dans les cheveux tressés, les ornements, ou les habits qu’on revêt, mais la parure intérieure et cachée dans le cœur, la pureté incorruptible d’un esprit doux et paisible, qui est d’un grand prix devant Dieu. » 1 Pierre 3:3-4

Oui il y a cette richesse, il y a cette beauté intérieure dont on parle quelque fois. On l’aborde, on la survole, en faisant d’elle un aspect d’une personnalité, sans en faire une priorité, même si la vraie beauté c’était un équilibre entre les deux.

Et si la vraie beauté n’était pas la définition du regard de l’autre mais belle et bien la vôtre! Si la vraie beauté c’était la gratitude et la reconnaissance de toutes les bonnes choses qu’Il a mises en nous, de tout l’Amour dont Il nous a emplis. Et si la vraie beauté était votre intérieur qui brillait à travers votre extérieur! Il vous a fait beau, grand et fort. Il a mis assez d’amour en vous pour que votre richesse intérieure fasse briller ce qu’il y a de plus beau en vous. Ne laissez donc personne vous faire douter de ce que vous êtes.

« Et l’Eternel dit à Samuel : « Ne prends point garde à son apparence et à la hauteur de sa taille, car je l’ai rejeté. L’Eternel ne considère pas ce que l’homme considère ; l’homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l’Eternel regarde au cœur. » 1 Samuel 16:7

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close