Search

Pardonner veut-il dire redonner sa confiance ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

T’es t-il déjà arrivé de te méfier de quelqu’un ? En fait, c’est la première réaction que l’on a lorsqu’on entre en interactions avec un inconnu. C’est une situation de stress perpétuel que d’être constamment sur ses gardes. Nous apprenons donc progressivement à faire confiance. Lorsque la confiance grandit, on est de moins en moins sur ses gardes ; mais il arrive parfois que l’autre puisse nous offenser. Lorsque pareille situation se produit, plusieurs hésitent à pardonner l’offense parce qu’ils ne comprennent pas la différence entre la confiance et le pardon.

Pardonner et accorder sa confiance à nouveau doivent-il toujours aller de pair ?

Différence entre le pardon et la confiance

Pardonner, c’est tirer un trait sur le passé, c’est mettre l’offense à sa juste place afin de l’empêcher d’occuper tout notre esprit. Que nous soyons l’auteur ou la victime de l’offense, Dieu désire que nous fassions le premier pas du pardon. Jésus nomme ceux qui prennent des initiatives de réconciliation de « bienheureux ». Il déclare en Matthieu 5 : 9 a (LSG) : « Heureux ceux qui procurent la paix ». N’attendez donc pas que la partie adverse vienne à vous, car agir rapidement limite les blessures spirituelles.

Proverbes 19 : 11 (LSG) : « L’homme qui a de la sagesse est lent à la colère, et il met sa gloire à oublier les offenses »

La confiance en revanche est un sentiment de sécurité que l’on éprouve vis-à-vis de quelqu’un. Elle peut naître en un instant, sur la base de l’instinct (c’est rare) ou se construire au fil du temps. Pour chacune de nos connaissances, nous avons développé inconsciemment un capital ou compte confiance qui est débité ou crédité en fonction de la qualité de nos rapports. Un soutien dans un moment difficile, la sollicitude, la bienveillance, la loyauté, peuvent l’augmenter tandis que les commérages, la trahison et toutes sortes d’offenses peuvent susciter la méfiance et la dégrader jusqu’à l’anéantir complètement.

Mais pardonner veut-il dire oublier et continuer la relation comme si rien ne s’était produit ?

Pardon veut-il dire redonner confiance ?

Le point précédent nous a permis de comprendre qu’il existe une différence entre le pardon et la confiance. Le pardon doit-être accordé immédiatement c’est-à-dire aussitôt offensés, aussitôt devons-nous pardonner. Une faute qui n’est pas pardonnée détruit la communion avec Dieu et la communion entre frères.

Matthieu 5 : 23-24 (LSG) : « Si donc tu présentes ton offrande à l’autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande devant l’autel, et va d’abord te réconcilier avec ton frère ; puis, viens présenter ton offrande »

En ce qui concerne la confiance, elle se construit au fil du temps. Si quelqu’un venait à nous blesser à plusieurs reprises, nous ne devons pas agir comme un sot et lui donner l’opportunité de le faire indéfiniment. Dieu désire que nous lui pardonnions, mais il ne nous oblige pas à lui accorder toute notre confiance d’emblée, ni le laisser nous blesser à nouveau. Il doit regagner notre confiance et montrer qu’il a changé pour de vrai. La relation n’est pas brisée, mais nous devons nous protéger. 

Beaucoup hésitent à pardonner parce qu’ils ne comprennent pas la différence entre le pardon et la confiance. Pardonner c’est libérer les personnes que nous maintenons en captivité dans les prisons de nos cœurs. Le pardon doit-être immédiat, la confiance elle, peut suivre progressivement. Dieu nous invite à préserver l’unité de l’esprit par le lien de la paix (Éphésiens 4 : 3).


PARTAGER L'ARTICLE SUR

2 comments

Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close