Search

Pourquoi accéder au statut de l’Épouse ?

Accéder au statut d’épouse, un idéal, un rêve qui nous accorde considération et privilèges auprès de l’époux. Et nous sommes en face de privilèges considérables lorsque l’on parle de l’Époux par excellence tel qu’énoncé dans Esaïe 54:5 (LSG): « Car ton créateur est ton époux: L’Éternel des armées est Son nom; et ton rédempteur est le Saint d’Israël: Il se nomme Dieu de toute la terre. »

Le Seigneur veut pour nous ce qu’il y a de meilleur. Il considère l’Eglise comme Son épouse.

Ephésiens 5 : 25-27 (LSG) Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Eglise, et s’est livré Lui-même pour elle.

L’Eglise se prépare à la venue de l’Epoux et même si nous faisons partie de l’Eglise, nous devons également nous tenir prêts individuellement pour rencontrer l’Epoux. On peut ainsi considérer qu’accéder au statut de l’épouse est le désir du Seigneur pour l’Eglise et pour chaque enfant de Dieu. Mais si, selon les cultures, les usages et les coutumes de chacun, nous sommes au point sur les modalités et les avantages du mariage, il convient de se poser la question quant au Seigneur.

Avant de traiter la question, il est important de comprendre et de cerner la volonté du Seigneur pour nos vies.

La volonté du Seigneur

J’aime ce verset dans Osée 2:18 (LSG) qui dit : « En ce jour-là, dit l’Éternel, tu m’appelleras: Mon mari! Et tu ne m’appelleras plus: Mon maître! ».

On peut y discerner aisément  la volonté du Seigneur pour nos vies : Il désire être proche et intime de chacun de nous. Ici une distinction subtile est faite entre le Maître et l’Epoux,  l’esclave et l’épouse.

  • L’esclave et l’épouse

Même si les mentalités tendent à évoluer, beaucoup de cultures, notamment africaines, considèrent la femme comme un objet, une esclave. Elle doit tout subir en silence, exécuter les ordres et moindres désirs de son mari. Telle était la vie de Vasthy qui ne pouvait paraître en présence du roi qu’à sa demande et devait exécuter sans broncher tous ses ordres (Esther1:10-12).

Certains, confondant obéissance et servitude, arrivent même à justifier ce genre de comportement en disant que Sara appelait Abraham « Mon Seigneur » (1 Pierre 3 :6 ). Le passage d’Osée 2:18 est pourtant clair: le Seigneur ne veut pas de sujets ou d’esclaves mais une épouse avec qui Il est intime, qui ne lui obéit pas par crainte mais par amour. Cette même volonté est exprimée par Christ dans le nouveau testament où Il nous appelle à plus d’intimité en distinguant le serviteur de l’ami.

  • Le serviteur et l’ami.

Dans Jean15:15 LSG, nous lisons : « Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître; mais je vous ai appelés amis… ».

On sent ici cette intention claire du Seigneur de nous conférer un statut particulier. Être de ceux qui sont dans « la profondeur » et qui ont accès à tout. Ainsi, Il poursuit en disant : « je vous ai fait connaître tout ce que j’ai appris de mon Père.

Pas de quartier interdit, ni de cachotteries; Il nous donne accès non seulement à tout Son cœur mais aussi à tout ce qu’Il est. 

Matthieu11:27 (LSG) Car personne ne connaît le Fils, si ce n’est le Père; personne non plus ne connaît le Père, si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler.

De la même manière, Esther qui à l’opposé de Vasthy, avait trouvé grâce auprès du roi, avait accès à tout et pouvait paraître dans sa cour sans avoir été appelée (Esther 5:1-3).

A Vasthy, le roi imposait sa volonté mais il sera attentif aux besoins d’Esther. On peut comprendre ici qu’à  l’instar du texte de Cantiques 4 :1, ceux que l’Eternel a appelés « Amis » ont atteint la stature particulière d’épouse du Seigneur et en ont goûté les avantages.

Quels sont donc les avantages?

Il y a plusieurs avantages mais nous en citerons quelques uns.

  • Le statut de l’Epoux

Lorsqu’une personne se marie, elle acquiert automatiquement le statut, la dignité et le rang de son conjoint. Il en est de même avec Dieu; nous devenons comme Lui (1 Jean 4:17 ): nous sommes des dieux (Psaumes 82 :6), capables d’opérer dans la même dimension que Lui (Jean 14 :12) car Tel Il est, tels nous sommes aussi (1 Jean4:17).

  • La certitude d’être écouté

1 Jean 5:14 (LSG) Nous avons auprès de Lui cette assurance, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, Il nous écoute.

Nous sommes écoutés de Dieu! Lorsque je lis Genèse 18 :22-32, l’intercession d’Abraham en faveur de Lot, je suis impressionnée de comment le Seigneur l’écoute avec une extrême patience. Que dire lorsque Moise dans Exode 32 :32 va dire au Seigneur de l’effacer de Son livre s’Il ne pardonnait pas son peuple ? On en tremblerait !

 Pour peu certains ont été rejeté de Dieu (1 Samuel 11 :15), d’autres frappés sur place (2 Samuel 6 :3-7 )… Mais le Seigneur écoute et répond patiemment car Il est en face d’une épouse qui plus est, connaît sa valeur et ses privilèges auprès du Seigneur. Au-delà de nos demandes, quoi que nous ayons à dire le Seigneur entend, plus encore Il nous écoute et considère nos paroles.

  • La révélation

Dans le verset cité ci-haut, Jean 15 : 15, on peut y lire que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître.

Lorsque dans notre marche avec le Seigneur nous atteignons la stature d’épouse, le prophétique se déclenche en nous. Car s’il est possible de cacher quelque chose à une personne qui est loin de nous ou qu’on ne rencontre pas souvent, l’exercice devient périlleux lorsqu’il s’agit d’une personne que nous fréquentons assidûment.

Ainsi à un moment donné de sa relation avec Abraham, Dieu se demande comment pourrait-Il cacher Ses projets à Son ami (Genèse 18:17) ou encore dans Amos 3:7 où il écrit que l’Éternel, ne fait rien sans avoir révélé Son secret à Ses serviteurs les prophètes.

Ces versets nous décrivent la volonté du Seigneur de partager avec nous Ses projets et Ses plans non seulement pour nous mais pour l’humanité tout entière. Quel privilège !

De tous ceux qui ont eu une relation particulière avec le Seigneur ; que ce soit Moïse avec qui Il parlait comme on parle avec un ami (Exode 33 :11), David qui était l’homme selon Son cœur (1 Samuel 13 :14 ), Abraham (Jacques 2 :23) ou encore les disciples qui ont vécu avec Christ ; il ressort que tous avaient des liens intimes avec Dieu, ce qui était caractérisé par la confiance et le partage.

En effet, le Seigneur n’a que faire d’esclaves ou de sujets ; ni encore de serviteurs craintifs et obéissants en apparence mais qui murmurent en eux-mêmes (Ecclésiastique 7 :21). Mais Il recherche  une épouse auprès de qui Il se sent confiant et rassuré, à qui Il peut se confier librement. Une telle relation, une telle dimension est possible pour chacun de nous car tous ceux qui l’ont expérimentée sont tous des hommes de la même nature que nous.

Ton degré d’intimité définit ton statut devant le Seigneur. Il est temps que tu changes de statut, que tu changes de dimension dans la prière et dans la consécration. Quand une épouse crie, le ciel est en ébullition !

Avance donc en eaux profondes…

2 comments

  1. Seule une relation de confiance permet de s’exprimer librement au Seigneur et de lui exposer ses sentiments les plus profonds!

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close