Search

Pourquoi Dieu laisse le malheur arriver aux bonnes personnes ?

Dans le monde, il y a des expressions consacrées du genre : «Le malheur ne vient jamais seul», «Le malheur des uns fait le bonheur des autres», «Le Karma ramène toujours le malheur d’où le crime est parti», «A quelque chose, malheur est bon», etc. Avec toutes ces expressions en tête, plusieurs croyants ont du mal à comprendre pourquoi Dieu laisse le malheur atteindre les bonnes personnes ou les justes. Mais, commençons par clarifier un point.

Dieu n’a jamais dit que les  bonnes personnes seraient exemptes de malheur

En effet, dans Psaume 34 : 19 (LSG) la Bible déclare : «Le malheur atteint souvent le juste, Mais l’Eternel l’en délivre toujours». Ainsi, tout croyant, tout juste qui marche dans la crainte de Dieu, tout disciple du Seigneur Jésus devrait réaliser et comprendre que nous ferons face à plusieurs types de malheurs durant notre parcours ici-bas. Pas parce que Dieu ne nous aime pas, ni parce qu’Il est incapable de nous protéger, puisqu’Il peut TOUT; mais parce qu’Il nous a créés libres. Et en tant que tels, Il ne peut prendre les décisions à notre place. Ce qui nous permet de comprendre le but et le pourquoi de tous ces malheurs dans la vie des justes.

La rébellion d’Adam a donné à Satan le droit d’acculer tous les Hommes

Depuis lors, Satan remplit nos vies de malheurs et de catastrophes (surtout les justes), lui qui ne vient que pour dérober, égorger et détruire (Jean 10 : 10 LSG). Ainsi, les bonnes personnes, pour peu qu’elles aient déjà donné leurs vies à Christ, deviennent ses cibles privilégiées. En effet, il ne cessera de tout mettre en œuvre pour gâcher, bloquer et pourrir leurs vies, avec toutes sortes de tribulations et de tentations. Mais celui qui marche avec Dieu doit comprendre qu’il combattra tous les malheurs dans la victoire, et non pour la victoire, grâce à l’œuvre achevée de la croix. Aussi dans Jean 16 : 33 (LSG) le Seigneur Jésus dit : « Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde ». Job est l’exemple même du juste qui a subi plusieurs types de tribulations et de malheurs de la part de Satan, sans broncher. Et l’on sait que Dieu a fini par le délivrer de la main de l’ennemi en restaurant sa condition deux fois plus qu’avant (Job 42 : 12 LSG).

Le malheur est la face cachée des épreuves

Tel un Père qui aime ses enfants, Dieu veut que nous soyons capables de croître en sagesse, en stature et en grâces, pour pouvoir hériter de toutes les promesses qu’Il a pour chacun de nous. Et quand nous tardons à comprendre cette notion, ou quand nous nous éloignons de Ses voies, Il nous fait passer par diverses épreuves pour nous tailler afin qu’on porte beaucoup de fruits pour Sa gloire. Et vu de l’extérieur, cette période inconfortable pourrait passer pour une succession de malheurs, alors qu’il s’agit en fait de notre passage à l’école du Saint-Esprit, destiné à nous rendre parfaits et accomplis, marchant avec une foi inébranlable et une patience hors-pair (Jacques 1 :2-4 ; 2 Corinthiens 4 : 17 ; Hébreux 11 : 33-38). Aussi, nous pouvons lire dans Psaume 71 : 20 (LSG ): «Tu nous as fait éprouver bien des détresses et des malheurs ; mais Tu nous redonneras la vie, Tu nous feras remonter des abîmes de la terre». L’exemple le plus probant est celui du Père Abraham qui fut longtemps soumis à une longue épreuve avec plusieurs malheurs, mais, sa foi finit par triompher envers et contre tout. Et il devint le père de la foi (Romains 4 : 18-20 LSG).

Le malheur est aussi la manifestation du désert périodique qu’on traverse

Bien souvent, quand nous quittons les mains protectrices de l’Eternel, et que nous commençons à obéir à la voix de l’ennemi, ce dernier en profitera pour nous cribler comme du froment, en plus de faire de nous ses esclaves (Romains 6 :16 LSG). Pour éviter tout cela, le Seigneur qui nous aime de tout Son cœur, nous attirera alors dans le désert, pour parler à nos cœurs. En effet, dans Osée 2 : 14 LSG, il est écrit : «C’est pourquoi voici, je veux l’attirer et la conduire au désert, et je parlerai à son cœur ». C’est ce que l’Eternel fit subir aux enfants d’Israël quand ces derniers refusèrent d’obéir à Son ordre de monter à l’assaut de Canaan; ce qui leur valut 40 années dans le désert où plusieurs succomberont à la mort, jusqu’à ce qu’une nouvelle génération, plus brave que la première, accepte de prendre d’assaut Canaan et les géants, sans peur ni crainte.

Le malheur arrive aussi dans nos vies pour extirper l’ivraie de nos cœurs

Dans la parabole de l’ivraie (Matthieu 13 : 24-30 LSG), l’on réalise que chaque fois que le Seigneur sème Sa bonne Parole en nous, la nuit venue, l’ennemi vient aussi semer son ivraie nocive dans nos cœurs. Ainsi, par amour, le Seigneur doit parfois nous faire passer par le feu de la purification, laquelle nous conduira à la repentance, la transformation puis le renouvellement de l’intelligence; qui nous rapprocheront de nouveau de Son trône. C’est ainsi qu’il faut voir les différents malheurs qui ont pris place dans la vie de Jonas, quand il refusa d’obéir à la mission que Dieu lui avait confiée. Dans 1 Pierre 1 : 7 (LSG), la Bible déclare : « afin que l’épreuve de votre foi, plus précieuse que l’or périssable qui cependant est éprouvé par le feu, ait pour résultat la louange, la gloire et l’honneur, lorsque Jésus-Christ apparaîtra ».

Le malheur nous enseigne l’obéissance et nous destine à la Gloire

En définitive, le malheur nous arrive pour nous apprendre à marcher dans l’obéissance, en parfaite alliance avec Dieu. En effet, dans Esaie 1 : 19-20 (LSG), il est écrit : « Si vous avez de la bonne volonté et si vous êtes dociles, vous mangerez les meilleures productions du pays ; mais si vous résistez et si vous êtes rebelles, vous serez dévorés par le glaive, car la bouche de l’Eternel a parlé ». Ce fut le cas aussi pour le Seigneur Jésus, selon Hébreux 5 : 7-9 (LSG) : «C’est lui qui, dans les jours de sa chair, ayant présenté avec de grands cris et avec larmes des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été exaucé à cause de sa piété, a appris, bien qu’il fût Fils, l’obéissance par les choses qu’il a souffertes, et qui, après avoir été élevé à la perfection, est devenu pour tous ceux qui lui obéissent l’auteur d’un salut éternel.»

Ainsi, contrairement à ce que l’on peut penser, Dieu ne laisse pas le malheur arriver aux bonnes personnes, simplement « Car Dieu ne peut être tenté par le mal, et il ne tente lui-même personne » (Jacques 1 : 13 LSG). Il est la source de tous dons parfaits, et de toutes grâces excellentes. Au contraire, Il est Celui qui nous épargne du glaive de l’ennemi, en plus de nous délivrer de tous les malheurs, qui pour l’occasion, ont pour but de nous servir de leçons, selon que dans Romains 8 : 28 (LSG), la Bible déclare : « Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein.» Aussi, quand il fut acculé par les malheurs, Job dit : « mon rédempteur est vivant… Il se lèvera le dernier sur la terre » (Job 19 : 25 LSG). Voilà qui constitue le partage final des justes.

2 comments

  1. Bonjour mon frère.

    Je compatis sincèrement et profondément à la mort de ta mère ainsi que celle de ta tante. Et je comprends que ces deux disparitions t’affectent autant. Je pourrais t’exhorter avec mes propres mots, mais souffre que je le fasse en m’appuyant uniquement sur ce que disent les écritures, qui sont là pour nous enseigner, nous corriger, nous convaincre et nous instruire en toute justice (2 Timothée 3 :16 LSG).

    Dieu a pour toi et moi, des projets de paix, non de malheur. Afin de nous donner un avenir et de l’espérance (Jérémie 29 :11 LSG). Dans sa souveraineté, l’Éternel a jadis décidé que la durée de vie des êtres humains serait de 120 ans (Genèse 6 :5 S21). Nous savons enfin ceci : « Tel est le message [de la révélation promise par Dieu] que nous avons entendu de Lui et que nous vous annonçons maintenant, que Dieu est Lumière [Il est saint, Son message est véridique, Il est parfait dans la justice], et qu’en Lui il n’y a point de ténèbres [aucun péché, aucune iniquité, aucune imperfection] ». On voit donc clairement que Dieu n’est pas à blâmer dans tous les drames qui nous arrivent sur terre.

    En effet, le monde dans lequel nous vivons est encore sous la puissance du malin (1 Jean 5 :19 LSG). Et ce dernier prend plaisir à dérober, égorger et détruire (Jean 10 :10a). Il cherche aussi à nous ravir notre joie, notre paix ainsi que notre justice devant Dieu (Romains 14 :17). En faisant le pari que plus il nous fera souffrir, plus vite nous abandonnerons les voies de Dieu pour retourner vers le monde et la rébellion, en maudissant (dire du mal) Dieu, comme il a jadis voulu pousser Job à faire. En effet, sa femme, inspirée du diable, lui dira : « Maudis Dieu, et meurs ! ». Job 2 :9 LSG. Quiconque osera le faire, tombera dans les pièges de l’ennemi, qui reviendra encore apporter des malédictions dans sa vie.

    Cependant, le Seigneur, qui nous a tant aimés qu’IL a donné son fils unique, afin que quiconque croit en LUI ne périsse point mais ait la vie éternelle (Jean 3 :16 LSG) nous dit ceci : « Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde ». Job qui a beaucoup souffert, a pu résister aux attaques de l’ennemi, en demeurant fidèle à Dieu jusqu’à la fin. Il dira : « mon rédempteur est vivant, Et qu’il se lèvera le dernier sur la terre » Job 19 :25. Que dire de nous, qui avons l’Esprit de Dieu en nous ? Devrions-nous abandonner devant l’ennemi ? Dans 1 Jean 4 :4 la Bible déclare : « Vous, petits-enfants, vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus, parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde ».

    Mon frère, le Seigneur ne nous a pas laissés seuls ! Il nous a donné l’esprit de consolation, le Saint-Esprit, qui est là pour panser nos peines et douleurs. IL veut te remplir de Sa joie pour que celle-ci devienne ta force (Néhémie 8 :10 LSG). Et c’est capital de recourir à Lui. Car la Bible déclare : « Un cœur joyeux peut guérir une maladie, mais la tristesse fait perdre des forces ». (Proverbes 17.22) Renoncer au Christianisme t’exposera donc aux pires attaques de l’ennemi, car tu auras simplement renoncé à tes armes spirituelles, à la prière, à l’obéissance à la parole de Dieu, sans toutefois perdre ton statut d’enfant de Dieu. Un vrai drame : Stp, ne donne pas cette occasion à l’ennemi.

    Voici ce que le Seigneur me prie de te dire : « Viens à moi, Deven, toi qui es fatigué et chargé, et je te donnerai du repos » (Matthieu 11 :28). Aussi je te prie de faire cette prière de tout ton cœur, pour répondre au Seigneur : « Seigneur Jésus, viens prendre mes souffrances et mes douleurs maintenant. Je les dépose à tes pieds. Viens consoler mon âme. Remplis-moi de ta joie et de ta paix. Désormais, quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi : Ta houlette et ton bâton me rassurent. Tu es mon berger, je sais que je ne manquerai de rien. Je te fais confiance pour la suite de l’ennemi, au nom suprême de Jésus ».

    Fais cette prière et tu verras ce qui va se passer, mon frère. Tu chasseras les ténèbres de ta vie, et Sa joie commencera à t’envahir. « C’est moi qui vous réconforte, c’est bien moi, dit le Seigneur… » Esaïe 51 :12. Que le Seigneur te bénisse abondamment.

  2. Bonjour ! Merci de votre message. J’ai lu mais je reste toujours dans ma position avant la lecture. Je vais essayer d’être bref dans mon histoire et j’attends vraiment votre réponse s’il vous plaît.

    J’ai 24 ans et j’habite en Afrique du sud depuis maintenant 2 ans et ma famille est en république du Congo. L’année dernière en octobre du 17 j’ai appris une mauvaise nouvelle sur la mort de ma mère biologique alors qu’à la veille je dormais tard pour prier pour toute ma famille. Cette nouvelle m’a bouleversé, je suis allé enterré ma mère et je n’arrivais plus à prier mais au bout d’un moment avec les conseils des amis et tout j’ai repris la prière. Alors que je n’ai pas encore vraiment digéré la mort de ma mère et voilà sa petite soeur qui était depuis mon jeune âge très proche de nous et elle était devenue une maman pour moi. Elle était la troisième personne la plus importante j’apprends le13 Juin de ce mois qu’elle nous a laissé ce choque m’a poussé à rejeter le Christianisme car avant que je ne vienne à Christ j’avais déjà beaucoup de problème et depuis que j’y suis les problèmes continuent à croître malgré tous les jeûnes et prières que j’ai pu faire. Comment avoir la joie de vivre ainsi ?

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close