Search

Pourquoi on ne doit pas s’attendre à ce que tout ce qui est « chrétien » soit gratuit ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

« Tout a un prix » : voilà une vérité à laquelle personne ne peut échapper. Et aussi déplaisant que cela puisse paraître, le milieu chrétien ne fait pas exception.

Mais qu’on se le dise, cette vérité dérange encore beaucoup de chrétiens. Sous prétexte que le Salut a été gratuit et que les chrétiens doivent tout faire gratuitement, ils deviennent de parfaits radins. Ils sont donc réticents, voire outrés, lorsque certains projets chrétiens sont payants. Une chose est sûre : l’avarice est bel et bien présente dans les ministères, dans les églises et dans les associations chrétiennes. Mais le plus triste, c’est que l’ennemi s’en réjouit et s’en sert pour empêcher l’œuvre de Dieu de s’accomplir !

Pour réaliser un projet, il faut de l’argent!

Tu veux contribuer au développement du Royaume de Dieu, tu dis aimer Dieu de tout ton être, mais lorsqu’on t’annonce qu’un projet au sein du ministère est payant, tu es choqué(e).

« Ils ne pensent qu’à l’argent » « Ils n’ont pas honte d’en faire du business ? » « Le Salut de Dieu a été gratuit, qui sont-ils pour me faire payer quoi que ce soit ? » « En tant que chrétien, tout devrait être gratuit, non ? » Eh bien, non !

Rien n’est gratuit et tout a un prix. Ces livres chrétiens dont tu te délectes, ce nouveau site chrétien qui a été mis en ligne, ces chaînes de radios chrétiennes qui ont été lancées, ces concerts, ces spectacles et tous ces nouveaux projets que tu vois, nécessitent forcément de l’argent.

Dieu a besoin de soldats fidèles pour réaliser Son œuvre. Il veut des fervents chrétiens prêts, non pas à critiquer mais à financer, autant que possible, Son projet. Veux-tu en faire partie ? Alors, mobilise-toi ! Le ministère a besoin de fonds pour fonctionner, les Hommes de Dieu requièrent un soutien financier et matériel pour faire développer le Royaume. Ne penses-tu pas que payer le billet pour assister au concert organisé par l’église, serait la moindre des choses ?

Romains 12 :13 (LSG) « Pourvoyez aux besoins des saints. Exercez l’hospitalité. »

Si tu oses dépenser des centaines d’euros pour t’acheter un Smartphone, pourquoi grognes-tu lorsqu’on te dit qu’un évènement chrétien est payant ? Si tu peux t’acheter une paire de baskets à un prix exorbitant pour te faire plaisir, pourquoi tant de réticence lorsque c’est pour faire plaisir à Dieu ? Si tu arrives à débourser beaucoup pour des choses futiles, pourquoi est-ce si dur lorsque c’est pour Dieu ?

2 Corinthiens 9 : 6 (LSG) « Sachez-le, celui qui sème peu moissonnera peu, et celui qui sème abondamment moissonnera abondamment. »

Mon ami(e), refuse dorénavant d’être un pion du diable. Accepte de contribuer à faire avancer le Royaume de ton Père. Et pour commencer, cesse d’exiger à chaque fois la gratuité !

Des gens ont aussi dépensé de l’énergie et du temps

Hormis la question d’argent, tu ne vas pas nier que, pour qu’un projet soit mis sur pied, des gens sacrifient de l’énergie et du temps dans l’organisation ! Beaucoup d’hommes et de femmes de Dieu ont dû jeûner, veiller très tard, travailler d’arrache-pied, sauter des repas et j’en passe, pour concevoir une formation chrétienne, écrire des livres ou des articles, organiser des concerts, assurer la maintenance des sites web, animer les émissions de radio ou de télé, etc.

Mais beaucoup de chrétiens ignorent, ou font semblant d’ignorer ces choses, sous prétexte que: « Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement » Matthieu 10 : 8b (LSG). Pourtant, cette attitude avare des chrétiens fait que beaucoup d’églises peinent aujourd’hui à se développer. Certaines régressent et d’autres font faillite !

La raison est simple. Au lieu de se soutenir, les chrétiens ne font que profiter les uns des autres. Nous refusons de reconnaître les efforts d’autrui. Résultat, les artistes du monde ont le droit d’hausser les prix de leurs billets mais les artistes chrétiens, quant à eux, ne peuvent pas se le permettre malgré tous les efforts qu’ils y investissent. Puisque c’est « chrétien », il faut que ça soit gratuit !

« Mais alors, si les gens n’ont pas les moyens, que vont-ils faire ? »

Voilà une autre excuse dont se servent encore beaucoup de chrétiens pour réclamer la gratuité. « Le Royaume de Dieu est donc réservé aux riches ! » « Puisqu’on n’en a pas les moyens, alors on est marginalisé ! » Mais une fois de plus, cette excuse est infondée. Pour te le prouver, comparons le ministère à une famille.

Les parents ont pour rôle de nourrir leurs enfants, gratuitement. Ces nourritures apportent déjà aux bambins les apports nutritifs nécessaires pour affronter la journée. Mais en allant au supermarché, l’enfant peut y trouver de la pizza, du yaourt, des pâtes, et d’autres nourritures qui cette fois-ci, sont payantes. Si l’enfant en a les moyens, alors il l’achète. Dans le cas contraire, il ne l’achète pas sans pour autant souffrir de malnutrition.

Dans le milieu chrétien, c’est un peu la même chose ! Chaque jour, on t’offre déjà tout sur un plateau d’argent : les enseignements à l’église, les émissions de télé ou de radio, les articles chrétiens en ligne, les chansons chrétiennes, les newsletters, les louanges, etc. Sans distinction de classe sociale ou de niveau de vie, nous recevons une quantité suffisante de nourriture spirituelle, gratuitement. Alors, si le ministère lance un nouveau projet qui va être payant, tu ne vas quand même pas t’en plaindre tel un enfant pourri gâté. Si tu n’as pas les moyens d’y participer, tu peux soutenir tes confrères en prières, au lieu de critiquer ou de clamer haut et fort que l’église fait juste du business. Si tu en as les moyens, alors apporte ta part de contribution dans cette belle œuvre du Seigneur. Ce n’est pas en réclamant la gratuité, à chaque fois, que tu vas aider le ministère !

Luc 6 : 38 (LSG) « Donnez, et il vous sera donné : on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde ; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis. »

Luc 12 : 15 (LSG) « Puis il leur dit : Gardez-vous avec soin de toute avarice ; car la vie d’un homme ne dépend pas de ses biens, fût-il dans l’abondance. »

En bref, l’avarice ne vient pas de Dieu ; notre Père ne se réjouit certainement pas de voir que Son œuvre n’avance pas faute de moyens. Cela va L’attrister de savoir qu’avec le nombre impressionnant de chrétiens fortunés dans l’église, le ministère a du mal à financer ses projets.

Dieu ne nous a jamais dit de profiter les uns des autres, de nous comporter comme des radins et des paresseux qui veulent juste recevoir, recevoir et recevoir ! Cette attitude n’est pas digne d’un enfant de Dieu. Alors, cesse désormais de grommeler, de juger ou de t’indigner car tout ce qui est chrétien n’est pas forcément « gratuit ! ».


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close