Search

Pourquoi prier pour les chrétiens persécutés ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

La persécution a toujours été une arme redoutable utilisée par le diable pour décourager et affaiblir la foi de plusieurs chrétiens. Encore présente jusqu’à ce jour sous plusieurs formes dans plusieurs pays, la persécution est un frein pour l’évangile dans le monde. Voici ce que la Bible nous recommande: Ephésiens 6.18 (LSG) « …priez pour tous les saints. »

Face à la persécution, nous ne pouvons que prier. Nous ne pouvons pas rendre les coups car nous devons être vainqueurs du mal par le bien (Romains 12.21 LSG).  La prière est notre seul atout.

Voici trois raisons majeures pour lesquelles nous devons prier pour les chrétiens persécutés:

1. L’Eglise est le corps du Christ.

Romains 12.5 (LSG) « Ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ, et nous sommes tous membres les uns des autres. »

Le corps du Christ est l’ensemble de tous les chrétiens du monde entier. Entre le corps du Christ et le corps humain, il y a des similitudes. Lorsqu’un membre du corps humain est souffrant, la douleur que ressent ce membre affecte l’ensemble du corps. Cette douleur peut aller jusqu’à paralyser le corps tout entier. Dans pareilles circonstances, ce sont tous les membres du corps qui désirent la guérison du membre souffrant. Si la jambe est souffrante, la main a tendance à toucher la jambe dans le but de la soulager, et les yeux accordent plus d’attention à la jambe.

Il en est de même pour le corps du Christ. Lorsqu’un chrétien ne vit pas sa vie chrétienne  pleinement parce qu’il est persécuté, c’est tout le corps du Christ qui est affecté. Ainsi nous devons réagir comme un corps, nous devons manifester à Dieu par le moyen de la prière, notre désir de voir Son intervention.   

2. Nous ne pouvons être insensibles à la détresse des autres.

Beaucoup de chrétiens disent aimer Jésus. Cependant, ils oublient qu’aimer un homme, c’est aussi aimer sa famille et qu’honorer un homme, c’est aussi honorer sa famille. L’Eglise est la seule et l’unique famille du Christ sur la terre. Christ et l’Eglise ne font qu’un. Etre insensible à la persécution d’un membre du corps du Christ, c’est être insensible à la persécution du Christ en personne. Saül qui persécutait les chrétiens l’a compris sur le chemin de Damas où Jésus lui dit: Actes 9.5 (LSG) «…Je suis Jésus que tu persécutes. »

 Les hommes disent: « Qui ne dit mot consent ». Rester silencieux, passif dans la prière et insensible face à la persécution d’un membre du corps du Christ, c’est consentir à la persécution du corps du Christ et donc du Christ Lui-même. 

3. Personne n’est à l’abri de la persécution.

Les hommes ont crucifié Jésus-Christ, il y a plus de deux mille ans et ils continuent de le faire jusqu’à ce jour. Lorsque le monde voit l’image de Christ dans les valeurs, le caractère et la vie d’un homme, le monde le persécute sous une forme ou une autre. Aucun chrétien n’est donc à l’abri et le monde continue d’évoluer de plus en plus vers la contestation et la répression même des valeurs défendues par la foi chrétienne. Il est important de ne pas s’imaginer que la réalité de la persécution ne concerne que les autres; elle peut frapper à tout moment à notre porte.Les ténèbres ont horreur de la lumière. Nous sommes la lumière du monde, parce qu’en nous il y a l’unique et véritable lumière du monde qui est Jésus-Christ (Matthieu 5.14 LSG). Lorsque nous manifestons la vraie lumière, le monde cherche à l’éteindre en nous par le moyen de la persécution. La délivrance des chrétiens persécutés est un fardeau que chaque chrétien devrait avoir dans son cœur et déposer tous les jours aux pieds de Jésus par le moyen de la prière.


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close