Search

Quel est l’âge idéal pour se marier ?

Lors de la conférence Girl Summit 2014, l’Unicef a estimé que plus de 700 millions de femmes ont été mariées alors qu’elles étaient enfants. Une sur trois a même été mariée avant l’âge de 15 ans. En 2014, en Afrique du Sud, un garçon de neuf ans et une femme de soixante-et-un ans se sont mariés. Dans le Judaïsme antique, les jeunes gens se mariaient, les jeunes filles entre l’âge de douze ans et demi et quatorze ans, et entre dix-huit et vingt-quatre ans pour leur époux.

Autre contrée, autre réalité : sont fêtées le 25 Novembre, les catherinettes, ces demoiselles qui, à 25 ans, sont célibataires. Cette tradition qui date du moyen-âge voulait que ces filles revêtent ce jour-là des tenues et des chapeaux extravagants et se rendent dans les églises ayant une statue de Sainte Catherine pour la parer de fleurs, rubans, chapeaux … Elles coiffaient la statue Sainte Catherine dans l’espoir de trouver un mari ! Parce qu’à partir de cet âge, ne pas être mariée devenait une situation critique.

Si la Bible dit en Ecclésiaste 3 :1 (SEM) « Il y a un temps pour tout et un moment pour toute chose sous le ciel », elle, ne précise pas un âge pour se marier. On peut se dire que le Seigneur ne l’a pas estimé nécessaire. Mais dans son amour il nous a laissé la liberté de faire des choix. Sa parole contient quelques directives qui assurément pourront nous guider.

L’âge légal fixé par le législateur : la base

Dans la plupart des territoires ou pays, la loi a fixé des âges minimums en dessous desquelles l’on ne peut adhérer à une entité sociale, économique, culturelle, politique, etc. Le mariage n’y fait pas exception. Dans la plupart des pays, il est fixé l’âge de la majorité et il peut varier selon le genre. Il existe des dérogations spéciales pour les mineurs mais elles restent exceptionnelles.

Tu te demandes peut-être si le Chrétien est lié par cette loi ? La réponse est oui ! La Bible nous dit :

Romains 13 :1-2 (SEM) « Que tout homme se soumette aux autorités supérieures, car il n’y a pas d’autorité qui ne vienne de Dieu, et celles qui existent ont été instituées par Dieu. C’est pourquoi celui qui s’oppose à l’autorité lutte contre une disposition établie par Dieu, et ceux qui sont engagés dans une telle lutte recevront le châtiment qu’ils se seront attirés »

Voilà donc qui est clair et devrait donc nous servir de base. Mais d’autres éléments viennent s’ajouter.

La maturité

On estime qu’en général vers l’âge de 18 ans, les jeunes gens ont atteint la maturité physiologique. A cet âge dit de la nubilité, on estime que l’individu est suffisamment mature pour contracter une union en dehors de l’autorisation de ses parents.

Le mariage est d’abord une institution divine. Se marier est une alliance avec le Père pour s’unir avec une personne avec qui l’on formerait désormais une seule chair. Entrer dans une telle alliance demande d’être mature selon Dieu, de se délester de la mentalité de l’« enfant ».

Dans la Bible le terme traduit pour enfant (qui consomme du lait par exemple) est « Nepios », qui peut être traduit par simple d’esprit ou sans maturité. La condition de  « Nepios » n’a rien à voir avec l’âge. Le Nepios est en constante demande et sa vision est très simple et limitée. Il veut recevoir du temps, de l’attention, de l’énergie, de la satisfaction instantanée au possible. Or, le mariage exige que les conjoints, unis par l’amour de Dieu, donnent et se donnent encore et encore. Il s’agit d’une disposition et une capacité à renoncer à soi pour porter l’autre. Autant l’on ne peut l’attendre de l’enfant physique, l’on ne peut attendre non plus du Nepios qu’il porte son conjoint.

Cela demande de la maturité pour aimer son épouse au point de pouvoir se dessaisir de sa vie pour elle comme Jésus pour l’Église. Cela prend de la maturité pour être soumise en toutes circonstances à son époux. Cela prend de la maturité pour les époux de prendre des décisions orientées vers l’épanouissement de leur conjoint. Si l’on n’a pas la disposition qu’il faut, on pourrait avoir au-delà de l’âge légal mais être en réalité un Nepios, un enfant, or le mariage n’est pas pour les enfants.

Cela prend de la maturité pour que l’homme connaisse sa mission.  Il devra la communiquer à son épouse qui, à son tour, telle la femme vertueuse (Proverbes 31 :10-31), fera le nécessaire pour se mettre sous la mission. Ne pas le savoir expose le couple à un parcours bien périlleux. Cela prend de la maturité pour reconnaitre que l’on a quelques blessures éventuelles et les traiter avant le mariage.

Le désir de se marier

Le mariage correspond à un désir qui vient de notre Père. Et s’Il le met dans un cœur, c’est qu’Il veut y répondre. Bien qu’elles représentent une minorité, certaines personnes ne désirent pas se marier (Matt 19 :12). Cela n’est pas contraire à la volonté de Dieu. Quel que soit leur âge et quoi que dise la société, ces personnes rendent gloire à Dieu au travers de leur vie.

D’autres personnes, même à un âge dit avancé, ont encore ce désir et Notre père veut y répondre. La Bible nous parle de plusieurs personnages à qui Dieu a donné de vivre les joies de la vie de couple (sexualité et enfantement) bien qu’étant très âgés. Notre Père n’est pas limité par le temps selon nous (Chronos). Nous ne devons pas non plus l’être. Ce qui importe ce sont les saisons (Kairos) et les circonstances.

La maturité et le désir [de se marier] sont les deux principaux critères qui « qualifient » au mariage. Ces critères ne sont pas conditionnés par l’âge. C’est pourquoi plutôt que de se fixer sur l’âge ou les années, regardons à Dieu qui pour tout a un temps fixé. Faisons cette prière ô combien sage du psalmiste :

Psaumes 90 :12 (SEM) « Oh ! Apprends-nous à bien compter nos jours, afin que notre cœur acquière la sagesse ! »

Amen !!!

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close