Search

Quel est mon bilan spirituel de 2018 ?

La Bible dit en Ecclésiaste 7 : 8 (LSG) « Mieux vaut la fin d’une chose que son commencement »

 L’année 2018 égrène ses derniers jours, c’est la fin de l’année, le temps des bilans. Faire un bilan revient à dresser un aperçu global d’un projet ou d’une situation sur une période donnée. Il est fait en général en fin de ladite période. Il est donc clair que le timing est parfait pour dresser un bilan personnel pour 2018. As-tu fais ton bilan pour l’année ? Évidemment il s’agit de notre bilan spirituel car en tant que nouvelle création, notre première identité c’est être fils de Dieu. Peut-être ne sais-tu pas comment procéder ni par où commencer ? Je te propose qu’on y regarde de plus près.

D’abord, il nous faut clairement savoir pourquoi faire un bilan. C’est la base et c’est ce à quoi nous réfléchirons en premier. Ensuite, nous verrons trois domaines sur lesquels nous pouvons axer notre bilan. Et enfin, nous verrons ce à quoi servira le bilan, en d’autres termes comment l’exploiter.

Un bilan : mais pourquoi ?

« Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux ». Ces paroles rapportées en Ecclésiastes 3 :1 sont celles du sage roi Salomon sous l’inspiration du Saint Esprit. Ainsi, la première raison de faire un bilan est tout simplement que c’est le moment approprié.

Sais-tu que la Bible fait mention de plusieurs occasions où Dieu s’est arrêté pour faire une sorte de bilan de Sa création ? Il ne l’a pas fait au début des actes de création encore moins pendant mais à la fin. Dans le livre de la Genèse au chapitre 1 Dieu regardait ce qu’Il avait fait au bout de chaque jour et voyait que « c’était bon ».

Au terme du processus de création, Dieu fit un bilan rapporté au verset 31 (SEM) : « Dieu considéra tout ce qu’il avait créé et trouva cela très bon ».

En Genèse 6 :12 (LSG) Dieu fit un autre bilan de Sa création et des hommes en particulier. Malheureusement amer était le constat : « Dieu regarda la terre, et voici, elle était corrompue; car toute chair avait corrompu sa voie sur la terre ». Il s’en est suivi une décision ou encore une action correctrice. Nous y reviendrons plus tard.

Un bilan est un outil d’évaluation. Il permet de déceler les points forts de ce qui est évalué mais également d’en définir les axes de progression. Cela me rappelle assez une réflexion de Jésus rapportée en Luc 14 :28 (LSG): Car, lequel de vous, s’il veut bâtir une tour, ne s’assied d’abord pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi la terminer. De même, dans la vie, il faut prendre du temps pour voir où on en est avant d’aller plus loin. Il ne s’agit pas de gommer ce qu’il y a avant, mais juste d’évaluer si on est bien sur la bonne voie et de réajuster, corriger ou modifier, au besoin ce qui ne va pas.

C’est donc le moment de faire le point afin de bâtir convenablement la tour 2019. Ce qui serait bien pour faire le bilan pour 2018, serait que tu te sois donné des objectifs pour 2018. C’est une bonne base mais nous pouvons nous en passer si tu n’en as pas fait.

Comment faire son bilan pour l’année

Maintenant que nous savons les raisons de procéder à une telle intro/rétrospection, il nous faut établir les conditions dans lesquelles il faut la faire. J’en ai relevé trois mais la liste n’est pas exhaustive. Pour que le bilan soit vraiment efficace pour toi.

Prie avant. Demande au Saint-Esprit de te rappeler ton état au point de départ, c’est-à-dire en début de l’année 2018. Prends-en note. Ensuite dresse le bilan avec la plus grande honnêteté, fais-le seul autant que possible… évidemment guidé par Le Saint-Esprit. Donne-toi un temps suffisant pour le faire sans être dérangé ou interrompu. Mets tes réponses par écrit pour pouvoir plus tard, quand tu refais un bilan, voir ta progression.

Le décor ainsi planté, je te propose trois points sur lesquels axer notre bilan. Ces points sont en fait ceux qui garantissent notre maturité en tant qu’enfants de Dieu : la prière, la parole, l’éducation spirituelle.

1- La Prière

Comment était ta vie de prière au début de cette année ? L’enjeu, bien aimé, est d’avoir une « vie » de prière. Il s’agit, comme le dit la Bible en 1 Thessaloniciens 5 : 17 (LSG) de : « Prier sans cesse ».

Te réserves-tu du temps pour prier chaque matin ? Combien de temps ? Est-ce un plaisir pour toi, le plus beau moment de la journée ou plutôt une routine expédiée? Sens-tu au travers de la prière, une connexion avec Dieu ? Le sens-tu près de toi ?

Vois-tu, la prière est la base de ta relation avec Dieu. Sans elle, ton homme intérieur ne survivra pas. Ce n’est pas un acte religieux, c’est un vrai échange entre ton Père et toi. Un échange par lequel tu es instruit, tu grandis, tu es fortifié. Par la prière tu peux inviter le Roi de gloire avec Ses attributs dans ta vie, dans celle de ton pays, dans celle de ton Église, etc.

Ephésiens 6:18 (LSG): « Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications.. »

As-tu pris l’habitude faire toutes sortes de prières : des actions de grâce, des décrets, des pétitions, des proclamations ? Tes prières sont-elles conduites par l’Esprit ? Ou sont-elles plutôt tes paroles ? Ou des prières lues ? As-tu plusieurs temps de prière dans la journée ? Pries-tu en Esprit ?

Une prière efficace est une prière dans laquelle tu déclares la Parole de Dieu contenue dans la Bible. Pour la déclarer il faut la connaitre n’est-ce pas ? Où en es-tu sur ce plan ?

2- La connaissance de la Parole

Josué 1 :8 (LSG) « Que ce livre de la loi ne s’éloigne point de ta bouche; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit… »

La Lecture et la méditation sont des habitudes qui font de toi et moi des chrétiens très efficaces. En hébreux, le mot traduit par « méditer » signifie : marmonner, bredouiller, se parler à soi-même. Méditer la Parole de Dieu tous les jours signifie y penser toute la journée, la faire revenir constamment en nous, un peu comme la vache qui rumine l’herbe. Est-ce ton cas ? Connais-tu bien ta Bible ? A quelle fréquence la lis-tu ? Prends-tu le temps de repenser les versets lus ? Saurais-tu dire le contenu de quelques versets ? En connais-tu un peu plus que l’année dernière ? Sais-tu en chaque circonstance de ta vie comment les employer ? La parole de Dieu fait partie de ton armure. Ephésiens 6 : 17 Dis qu’elle est l’épée de l’Esprit.

Hébreux 4 :12 (LSG) Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du cœur.

J’aimerais mettre un accent sur cette partie où il est écrit que la Parole de Dieu « juge les sentiments et les pensées du cœur ».

Comment jugerait-elle tes pensées si elle n’y a pas accès? Si tu n’en es pas saturé ? Cela n’arrivera que si tu y plonge tes regards tous les jours. La conséquence de ce que la Parole de Dieu sature les pensées de ton cœur est qu’elle te permet de progresser dans ton éducation spirituelle.

3- Ton éducation Spirituelle : quel bilan ?

Si tu as eu une année riche dans la lecture et la méditation de la Parole, il y a vraiment motif à rendre gloire à Dieu. Car ainsi, tu as surement grandi en Christ. Et cela se verra dans ton quotidien. Qu’en dises tes proches d’ailleurs ? As-tu des défis en termes de trait de caractère ? As-tu désormais le caractère de Christ ? La colère et l’impatience ont-elles cédé la place à la douceur et la patience, des fruits de l’esprit (Galates 5 :22,23)

Galates 5 : 19-21 (LSG) Or, les œuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution,l’idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. 

Au cas où tu luttais contre l’un de ces traits de caractère, ou l’une de ces habitudes au début de l’année, où en es-tu aujourd’hui ?

Tu as peut-être été confronté à une situation difficile cette année ? Comment as-tu réagis ? Tristesse, dépression, colère, peur, angoisse, calomnie ? Ou as-tu plutôt suivi l’injonction de Paul aux Philippiens : Philippiens 4 :4 (LSG) : Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur; je le répète, réjouissez-vous 

Avais-tu des mauvaises pensées ? As-tu pu adopter la pensée divine? Quelle limitation as-tu pu dépasser ? Quels résultats as-tu obtenu ? Comment gères-tu ton temps ? As-tu réalisé les plans que le Seigneur t’a mis à cœur ou as-tu procrastiné, paressé, passé du temps sur des activités improductives ? Comment traites tu ton corps ? Sachant que c’est le temple du Saint-Esprit, as-tu pratiqué une activité sportive régulière ? As-tu surveillé ton alimentation ? T’es-tu préservé de l’impudicité ? Comment as-tu géré ton argent ? En tant qu’intendant de Dieu, l’as-tu consulté ? Ou as-tu fais des dépenses compulsives ? As-tu investis dans le Royaume de Dieu ? As-tu bénis quelqu’un ? As tu fais des économies ? Qu’en est-il de ton implication dans ton église locale ? Y sers-tu ? Ton service s’est-il amélioré ? As-tu gagné des âmes pour le Royaume cette année ?

Ce ne sont là que quelques pistes de réflexion pour t’accompagner et chacune de ces questions peuvent être traitées en profondeur. Notre leitmotiv, c’est la recommandation rapportée en 1 Corinthiens 10 : 31 (LSG) Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, soit que vous fassiez quelque autre chose, faites tout pour la gloire de Dieu.

Est-ce que cela a été le cas pour toi en 2018?

Quelle suite après le bilan ?

Revenons à Genèse 6. Dieu a regardé à ce que faisait Sa création et « …voici, elle était corrompue; car toute chair avait corrompu sa voie sur la terre »

Triste constat n’est-ce pas ? Ce fut la conclusion céleste. Il s’en est suivi une décision que nous trouvons au verset 13 (LSG) : « Alors Dieu dit à Noé: La fin de toute chair est arrêtée par devers moi; car ils ont rempli la terre de violence; voici, je vais les détruire avec la terre. » La suite, nous la connaissons : la terre fut ravagée par un déluge.

Le fils prodigue de la parabole aussi a fait un bilan.

Luc 15 : 17-18 (LSG)  Étant rentré en lui-même, il se dit: Combien de mercenaires chez mon père ont du pain en abondance, et moi, ici, je meurs de faim! Je me lèverai, j’irai vers mon père, et je lui dirai: Mon père, j’ai péché contre le ciel et contre toi.

La version Parole vivante dit qu’ « …il fait un retour sur lui-même et se met à réfléchir à sa situation… » Dans ces deux cas, il y a eu un constat ou une conclusion, s’en est suivi une prise de décision, puis une action. Le déclencheur fut une observation, un bilan. S’il y a des points à travailler, prends la décision de les traiter à la lumière de la Parole. L’étape logique après ce bilan sera certainement qu’il te serve de bases pour tes objectifs de 2019.

En conclusion bien aimé, c’est le temps de faire le bilan annuel des joies et des difficultés. Des bénédictions et des épreuves, des naissances et des départs, de la santé et de la maladie, de notre engagement vis-à-vis du Seigneur.

Quelles sont les conclusions de ton bilan ? Ton année a-t-elle concouru à la Gloire de Dieu ? Rappelons-nous la parabole des talents : ce n’est pas la quantité d’argent, ou de dons, qui est importante, mais l’engagement, l’obéissance et la manière dont nous les aurons fait fructifier. Quoiqu’il en soit, je t’encourage à te reposer sur notre Père aimant car, au final :

Philippiens 2 :13 (SEM): « … c’est Dieu lui-même qui agit en vous, pour produire à la fois le vouloir et le faire conformément à son projet bienveillant »

Pendant que tu fais ton bilan, je t’invite à considérer cette bénédiction. Médite-la toute l’année 2019. Bon bilan !!!

1 comment

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close