Search

Quelle attitude adopter face au Coronavirus ?

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Depuis plusieurs semaines, les médias ont mis à la une cette pandémie bien réelle qui cristallise la population des pays les plus atteints. Ces informations plus dramatiques les unes que les autres n’ont pas fini de nous secouer et de propager par la même occasion un climat d’insécurité voire de terreur, atteignant toutes les couches de la population. Le nombre de personnes officiellement contaminées, ainsi que le nombre de morts, dont rendent compte chaque jour par les médias peuvent et à juste titre ébranler n’importe qui.

Que devons-nous faire de façon pratique ?

En tant que chrétiens, la Bible nous demande de respecter les autorités, du moment que leurs directives ne vont pas à l’encontre de ce qu’enseigne la Parole de Dieu.

Romains 13:1-2 (LSG) Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures ; car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu. C’est pourquoi celui qui s’oppose à l’autorité résiste à l’ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes.

Dans chaque pays, afin de limiter efficacement la propagation de ce virus, des mesures ont été mises en place par des spécialistes de la santé, pour notre protection personnelle et aussi pour nous éviter de devenir une menace pour notre entourage. Qui de nous n’a jamais contaminé ou été contaminé par un proche ? Ne serait-ce que par un simple rhume ? Alors, face à ce virus aussi virulent, faisons preuve de bon sens.

Quelle doit être notre position spirituelle ?

Ces derniers temps, on voit sur les réseaux sociaux beaucoup de déclarations spirituelles concernant le coronavirus, assorties de versets de victoire et s’achevant par l’expression consacrée « Au Nom de Jésus ».

Ces paroles sont vraies et puissantes si elles sont accompagnées par l’élément incontournable qui leur donne leur substance active : La foi. Si tu fais ces déclarations par superstition, le cœur rempli de crainte, « pour conjurer le sort », tu te mets en danger. Si tu n’es pas capable de vaincre par la foi une simple migraine, cela montre que ton niveau de foi pour affronter quelque chose de plus grave est insuffisant. Nous devons apprendre à tirer les leçons qui s’imposent face aux événements que le monde traverse actuellement.

Depuis quelque temps, cette parole de Jésus résonne fortement dans mon cœur :

Luc 6:47-48 (LSG) Je vous montrerai à qui est semblable tout homme qui vient à Moi, entend Mes paroles, et les met en pratique. Il est semblable à un homme qui, bâtissant une maison, a creusé, creusé profondément, et a posé le fondement sur le roc. Une inondation est venue, et le torrent s’est jeté contre cette maison, sans pouvoir l’ébranler, parce qu’elle était bien bâtie.

Tout le monde connaît bien ce passage. Ce qui a attiré mon attention, c’est : « … a creusé, creusé profondément ».

Du temps de Jésus, les marteaux piqueurs n’existaient pas. Il fallait faire un effort considérable pour creuser le roc. Tu as peut-être bâti ta maison sur le Roc, mais si elle n’est pas solidement fondée, elle risque de se faire emporter comme la maison de celui qui a bâti sur le sable. Une des tentations subies par Jésus a été le défi lancé par le diable de sauter du haut du temple, soi-disant pour pouvoir être reconnu comme Fils de Dieu, après avoir accompli quelque chose d’extraordinaire. N’ayons pas cet esprit de bravade que Jésus Lui-même a condamné en disant : « Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu. » (Luc 4:12 LSG). En d’autres mots, inutile de prendre des risques qui pourraient provoquer une possible contamination.

Le coronavirus est-il un signe de la fin des temps ?

C’est ce que certains prédicateurs prétendent et qui ne fait qu’augmenter cette psychose qui a commencé à déferler dans le monde et qui malheureusement fait place au règne de la terreur parmi les chrétiens mal affermis. Depuis la nuit des temps, l’humanité fait face à toutes sortes de calamités (guerres, bruits de guerre, tremblements de terre et autres catastrophes naturelles, famines, crises économiques, épidémies, etc.). Au Moyen âge, des villes entières ont été éradiquées par la peste bubonique. Plus récemment, le VIH sida a causé la mort d’un grand nombre de personnes et la fin du monde n’est toujours pas arrivée.

Restons équilibrés et ne tombons pas dans un fanatisme religieux basé sur la superstition et la peur. Respectons les mesures données pour limiter la propagation de ce virus et il finira par s’éteindre.

Il est vrai que Jésus revient bientôt. Qu’Il nous trouve donc occupés à faire ce qui est juste et bon.


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close