Search

Quelles leçons tirer de la vie de Samson ?

La Bible nous présente l’histoire de Samson dans le livre de Juges, dans les chapitres 13, 14, 15 et 16. Samson était un homme consacré à Dieu depuis le ventre de sa mère.

Juges 13 verset 5 (LSG) : « Car tu vas devenir enceinte et tu enfanteras un fils. Le rasoir ne passera point sur sa tête, parce que cet enfant sera consacré à Dieu dès le ventre de sa mère; et ce sera lui qui commencera à délivrer Israël de la main des Philistins. »

Il a été choisi par Dieu et puissamment utilisé pour réveiller Israël et la délivrer de la domination des Philistins. Cela faisait déjà quarante années, qu’Israël était sous l’occupation Philistine.

Samson, un homme de foi et non de Loi.

Samson, l’homme de Dieu qui a déchiré un lion, qui a tué 1000 hommes avec une mâchoire d’âne, qui a saisi les portes de Gaza pour les exhiber au sommet d’une montagne, qui a tué de nombreux Philistins lors de sa mort en détruisant le temple, était avant tout un homme de foi et non un homme de loi.

 Dans les chapitres 13, 14 et 15 il apparait cinq fois que Samson n’agit pas selon sa propre volonté mais selon la volonté de Dieu.

Juge 13 : 25 (LSG) : « Et l’Esprit de l’Éternel commença à l’agiter à Machané-Dan, entre Tsorea et Eschthaol. »

Juge 14 : 4 (LSG) « Son père et sa mère ne savaient pas que cela venait de l’Éternel: car Samson cherchait une occasion de dispute de la part des Philistins. En ce temps-là, les Philistins dominaient sur Israël. »

Lire aussi Juges 14 :6 ; Juges 14 :19 ; Juges 15 : 14-15. Samson est incontestablement un héros de la Bible, comme le confirme Hébreux 11  32-34. Mais l’atmosphère change au chapitre 16. Que s’est-il passé ? Quels enseignements pouvons-nous en tirer ?

Le danger de l’isolement et la proximité avec le péché

Dans tout le livre des Juges, Samson est le seul juge d’Israël qui a dû œuvrer seul. Les autres juges ont au moins une tribu d’Israël qui se lève, combat avec lui ou elle (Déborah). Samson est tout seul, du début jusqu’à la fin de sa vie. Dieu l’a doté d’une force surnaturelle, il est oint et consacré mais seul et son isolement va endurcir son cœur.

Au début de chapitre 14 des Juges, si Samson est poussé par l’Esprit de l’Eternel, pour épouser la Philistine, nous voyons déjà qu’il n’obéit pas à la Loi : 

Exode 34:15-16 (LSG) « Garde-toi de faire alliance avec les habitants du pays, de peur que, se prostituant à leurs dieux et leur offrant des sacrifices, ils ne t’invitent, et que tu ne manges de leurs victimes; de peur que tu ne prennes de leurs filles pour tes fils, et que leurs filles, se prostituant à leurs dieux, n’entraînent tes fils à se prostituer à leurs dieux. »

Même si ce mariage est stratégique parce que l’Éternel l’orchestre, Samson, sa chair, va s’habituer à cohabiter avec le péché. Nous voyons par ces deux éléments que s’isoler et n’être qu’un homme de foi sans tenir compte de la Loi est contraire à la tempérance, une des caractéristiques du fruit de l’Esprit. Jésus le dit Lui-même dans Mathieu 5 :17 -18 (LSG): « Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé. »

Juges 16 :1 (LSG): «Samson partit pour Gaza; il y vit une femme prostituée, et il entra chez elle. »

L’atmosphère change, le premier verset nous met mal à l’aise ; Samson était habitué à côtoyer le péché. Après avoir ouvert les portes de Gaza et les avoir exposées au sommet de la montagne, il demeure seul. La ville la plus fortifiée d’Israël, occupée par les ennemis et ouverte, mise à nu mais Israël ne bouge ni ne réagit.

Cet isolement mêlé au découragement, additionné à son habitude de vivre proche du péché, le font tomber dans les bras de Délila. Nous pouvons donc à travers cette histoire, voir l’illustration parfaite de la désobéissance à l’avertissement de Paul dans Corinthien 15 :33 (LSG): «  Ne vous y trompez pas : les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs ».

Dès le début du chapitre 16, nous comprenons que Samson n’est plus « poussé par l’Esprit de l’Eternel » comme dans les chapitres précédents.

Impatience et arrogance: un duo redoutable pour détruire des destinées!

En effet, entre le chapitre 15 du livre des Juges et le chapitre 16, il s’est écoulé 20 ans.

Juges 15 :20 (LSG) : « Samson fut juge en Israël, au temps des Philistins, pendant vingt ans. »

Vingt longues années durant lesquelles, aucun événement qui soit suffisamment important pour être relater par la Parole de Dieu, ne se produise. Il apparaît clairement au début du chapitre 16 que Samson, tente le tout pour le tout. Il choisit la ville la plus puissante et la plus fortifiée d’Israël, occupée par les Philistins ; Gaza et veut à nouveau réveiller son peuple, le peuple de Dieu.

Malheureusement, il n’est pas poussé par l’Esprit de l’Eternel comme les précédentes fois mais par son impatience et sa confiance en sa propre force, oubliant que c’est un don de Dieu. Une fois les portes de Gaza arrachées et exhibées, aucune armée israélite, aucune tribu ne se lève pour reprendre la ville. C’est précisément à ce moment là, qu’il s’enfonce dans son isolement et dans le péché et que son cœur change radicalement.

L’arrogance prend possession de son cœur, et le précipite dans sa chute. Délila, représentant l’image même de l’ennemi et de ses tentations, est entrée en scène lorsque son cœur s’est endurci. Samson n’a pas veillé sur son cœur et elle l’a harcelé pour connaître son secret.

L’ennemi, Satan agit de même avec nous: 1 Pierre 5 :8 (LSG) : « Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. ». N’étant pas poussé par Dieu mais confiant en sa propre force, débordant d’arrogance, Délila l’achève. Même lié, il pense toujours pouvoir sans sortir, et l’état de son cœur est révélé.

Juges 16 :20 (LSG): « Elle dit alors: Les Philistins sont sur toi, Samson! Et il se réveilla de son sommeil, et dit: Je m’en tirerai comme les autres fois, et je me dégagerai. Il ne savait pas que l’Éternel s’était retiré de lui ».

Cette histoire de l’ancien testament, est très révélatrice et nous enseigne richement. Beaucoup de chrétiens ont une proximité dangereuse avec le péché. Nous avons tendance à relativiser et à déformer les mises en garde de la Bible. Mais comme Samson, veillons à ne pas jouer avec le jeu de l’ennemi. Nous pensons souvent comme lui, que nous nous en tirerons comme les autres fois, ou que nous sommes plus forts que le péché, mais Samson chute, il en perd la vue physiquement mais surtout spirituellement.

À son image, nous pourrions faire des choix regrettables qui entraîneront de lourdes conséquences dans nos vies présentes ou futures. Dieu nous laisse le libre arbitre, tout comme pour Samson, l’Esprit Saint est attristé et nous n’arrivons plus à l’entendre. Il nous aime mais notre péché, notre action Il l’a en horreur. Tout comme Samson, Dieu a formé des plans sur notre vie alors que nous n’étions encore que dans le ventre de nos mères.

Il est essentiel d’être connecté avec l’Esprit Saint, de méditer Sa Parole chaque jour afin de veiller sur notre cœur et d’entendre Dieu nous guider. Nous notons également, l’importance de faire partie du corps de Christ, de ne pas s’isoler. Ne prenons pas le risque d’être un agneau au milieu des loups. L’ennemi se délecte de notre solitude et de notre isolement, il rode et cherche la moindre faille. Demeurer dans le corps de Christ nous fortifie et nous affermie.

Proverbe 4 :23 (LSG) : « Garde ton cœur plus que tout autre chose, car de lui viennent les sources de la vie »

Biens aimés, veillons sur nos cœurs, comme nous le dit ce verset afin de ne pas tomber dans l’arrogance ni l’orgueil. Nous ne sommes rien sans Dieu, c’est notre Père céleste qui nous fortifie et c’est avec Lui que nous pouvons tout. Il est celui qui nous donne la vie et nos dons par lesquels nous Le servons.

Samson l’a oublié, ne soyons pas des auditeurs oublieux. La dernière leçon à tirer de la vie de ce héros biblique, est que le temps de Dieu est le temps de Dieu, nous ne le maîtrisons pas et il ne nous appartient pas de le connaitre. Ne cédons pas à l’impatience et demeurons confiants; les promesses de Papa vont s’accomplir, Papa est bon en tout temps. En refusant de développer le fruit de l’Esprit : la patience, nous mettons notre confiance en nous-mêmes plutôt qu’en Dieu.

Un verset résume parfaitement la chute de Samson et nous devrions l’appliquer quotidiennement dans notre marche chrétienne afin de faire la différence.

Zacharie 4 :6 (LSG) « Ni par force, ni par puissance mais par l’Esprit du Seigneur. »

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close