Search

Quelles sont les caractéristiques d’un disciple engagé ?

Des personnages de la Bible telles que Paul, Pierre, Jean, Jacques, etc. étaient tous disciples de Christ. Leur ressemblance au Christ devenait tellement importante que les païens pour se moquer d’eux les appelaient « christos » qui signifie « petit Christ » ou dans certaines traduction « fait comme Christ ». Par définition donc, un chrétien c’est quelqu’un qui agit comme son maitre, qui dans notre cas est Christ. Normalement, c’est ce qui doit être, c’est ce à quoi nous devons nous atteler. Toutefois, de nos jours, nous constatons que le terme chrétien a perdu son sens d’origine, car un chrétien de nos jours (dans la pensée du monde notamment) c’est quelqu’un qui part à l’église. Cela est faux, chrétien vient de Christ! Nous sommes appelés comme Celui qui nous a sauvés. Au cours de notre partage nous allons nous focaliser sur la notion de disciple engagé avant d’en expliquer les caractéristiques.

Qu’appelle t-on disciple engagé ?

Jacques 1:22-25 : « Seulement, ne vous contentez pas de l’écouter, traduisez la en actes, sans quoi vous vous trompiez vous-mêmes. En effet, si quelqu’un se contente d’écouter la Parole sans y conformer ses actes, il ressemble à un homme qui, en s’observant dans un miroir, découvre son vrai visage : après s’être ainsi observé, il s’en va et oublie qui il est. Voici, au contraire, un homme qui scrute la loi parfaite qui donne la liberté : Il lui demeure fidèlement attaché et, au lieu de l’oublier après l’avoir entendue, il y conforme ses actes ; cet homme sera heureux dans tout ce qu’il fait. »

Dans ce passage, la Bible nous parle de deux types de personnes ; le premier type se contente juste d’écouter tandis que le second écoute et met en pratique ce qu’il entend. Cette dernière catégorie est celle que nous appelons des disciples engagés. En effet, un disciple est celui qui fait comme son maitre, c’est un individu qui suit l’exemple de quelqu’un (ce quelqu’un ici c’est notre Seigneur Jésus-Christ) et la Bible va plus loin en disant que ce type de personne d’une part n’oublie pas la Parole après l’avoir entendue et d’autre part, de tels disciples sont heureux dans tout ce qu’ils font. A l’opposé, la première catégorie se limite juste à écouter en se trompant elle-même. « Comment peut-on se trompez soi-même ? » me demanderas tu ; et bien c’est tout simple ; prenons un cas pratique : Avant j’étais quelqu’un qui adorait insulter ses semblables de toutes sortes de mots que je ne saurai prononcer aujourd’hui, et cela nous faisaient très souvent rire moi et mes camarades. Tant bien que certains enfants de Dieu de ma salle de classe me disaient que le Seigneur Jésus n’appréciait pas cela, je ne cessais de leur répéter : « C’est juste pour plaisanter ! » Or pécher, en plaisantant reste toujours péché car la Bible nous dit dans Ephésiens 4 :29 : « Qu’aucune parole mauvaise ne sorte de votre bouche ; dites seulement des paroles utiles, qui répondent à un besoin et encouragent autrui, pour faire ainsi du bien à ceux qui vous entendent ». Je me trompais moi-même par des faux raisonnements ; gloire à Dieu Il m’a montré mon erreur.

Il est donc important de savoir dans quelle catégorie tu te situes présentement : Es-tu disciple investi ou auditeur oublieux qui se trompe lui-même ?

A qui obéis tu ?

Romains 6 :16 : « Ne savez-vous pas qu’en vous mettant au service de quelqu’un comme des esclaves pour lui obéir, vous êtes effectivement les esclaves du maitre à qui vous obéissez : ou bien du péché qui entraine la mort, ou bien de l’obéissance qui conduit à une vie juste ? »

J’entends souvent certains dire qu’ils servent Dieu mais à regarder leur vie de plus près, on y voit bien qu’ils Le servent « à  leur façon »; c’est-à-dire ils mènent une vie selon leurs pensées et leurs envies pendant toute la semaine et le dimanche matin ils se revêtent d’un vêtement spirituel étincelant de sainteté, enchainant les discours en langues et faisant des prières énergiques. Très souvent, nous pensons servir puissamment Dieu en menant pourtant cette vie. Oui tu sers Dieu, mais je peux te garantir que Dieu n’est pas un Dieu de faux-semblant, car le Saint-Esprit ne cohabite pas avec l’iniquité ; et le plus triste c’est qu’une fois devant le Créateur, Il dira « Je ne t’ai jamais connu, retire-toi de moi, toi qui commet l’iniquité ». On ne se moque pas de Dieu, ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi. Ne pas Le servir en tout, c’est ne pas Le servir du tout.

Romains 8 :9 : «  Mais vous, vous ne vivez pas selon votre propre nature ; vous vivez selon l’Esprit Saint, puisque l’Esprit de Dieu habite en vous. Celui qui n’a pas l’Esprit du Christ ne lui appartient pas. »

De plus, le disciple investi est celui qui ne vit plus selon sa conception des choses ou ses cinq sens encore appelés dans certaines versions : la chair. C’est-à-dire, notre propre nature ; le « moi ». Par exemple, souvent nous avons tendance à envier les autres, et à les mépriser sans aucun réel motif et des fois, nous allons même jusqu’à nous disputer avec eux. Or, le disciple interpelé par l’Esprit de Christ se rappelle de la Parole qui dit : « Autant que cela dépends de vous, soyez en paix avec tous( romains 12 :18) ». Alors, il se fait violence et ne  laisse pas l’envie ou la jalousie ronger son cœur. Mieux, concernant l’impudicité, étant jeunes nous sommes souvent attaqués de diverses manières ; la chair désire regarder tout ce qu’il y a d’impur, mais l’Esprit nous rappelle qu’il est écrit : « Je vous dis quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur (Matthieu 5 :28).  Par ces Paroles, le chrétien investi va faire non ce que sa chair l’ordonne de faire, mais ce que le Saint-Esprit va lui souffler. Et on peut davantage multiplier les exemples ; tout cela pour nous montrer qu’en tant qu’être né(e) de nouveau, nous avons notre chair qui ne peut être enlevée mais qui doit être crucifiée avec Christ et  l’Esprit de Dieu qui nous guide dans la Vérité et la Vie (Jésus Christ). Le disciple investi est une personne qui agit quotidiennement  en fonction des directives de l’Esprit, et en agissant ainsi, il n’accomplit pas les désirs de la chair et demeure agréable à Dieu.

Pourquoi obéir à Dieu ?

Jean 14 :15 : « Si vous m’aimez, gardez mes commandements. » (Louis Segond)

La Bible ne dit pas si vous m’aimez, commentez ;  mais plutôt si vous m’aimez gardez mes commandements. Garder, mettre en pratique les commandements de Dieu est l’une des plus grandes preuves d’amour qu’un homme puisse montrer à Dieu, car en agissant ainsi il montre sa soumission et son attachement à l’Éternel. Le Seigneur Jésus est même allé plus loin en disant : « Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande » (Jean 15 :14 LSG). En faisant ce que Dieu demande, nous devenons des amis de Dieu, et nous avons l’assurance de vivre une vie heureuse ici-bas et surtout dans l’éternité.

Obéir par amour et non par peur

1 Jean 4 :18 : « La crainte n’est pas dans l’amour, mais l’amour parfait bannit la crainte ; car la crainte suppose un châtiment. »

« Repends toi sinon tu vas aller en enfer !… Donne ta vie à Jésus sinon l’enfer t’attendra après la mort ! Tu es sur le chemin de l’enfer repends toi ! Arrête de pécher sinon le diable risque de bloquer ton mariage ! »

C’est souvent ce genre de phrases que certains utilisent pour encourager x ou y à pratiquer la Parole de Dieu. Or la Bible nous dit clairement que l’amour parfait exclu la crainte, ce qui signifie que le désir de Dieu n’est pas que nous Lui obéissions par crainte d’un châtiment mais plutôt par amour pour Lui. Car celui qui obéit par crainte possède de nombreuses lacunes contrairement à celui qui obéit par amour :

  • Au niveau de la durée : Celui qui obéit par crainte d’un châtiment ne fera pas autant preuve de persévérance dans l’épreuve, que celui qui est motivé par le désir de plaire à Christ, motivé par la soif de Dieu.
  • Au niveau de l’intégrité : Celui qui sert Dieu influencé par la peur aura tendance à tomber dans le péché lorsqu’il sera loin de ses frères et sœurs (Car après tout qui va le savoir ?) ; à l’opposé de celui dont l’amour motive l’obéissance va se rappeler que le Seigneur Jésus est avec Lui tous les jours et qu’Il se doit de rester dans le droit chemin.
  • Au niveau de l’épanouissement : La Bible nous enseigne que les commandements de Dieu ne sont pas pénibles… Cela est vrai si et seulement si la personne a un amour brulant pour le Seigneur ; dans le cas contraire, cela est perçu comme des interdictions.

Pour terminer, il est important, je vais même dire capital, qu’un(e) chrétien(ne) né(e) de nouveau mène une vie d’obéissance et de soumission à Christ ; car tu peux être le meilleur chantre de ta chorale et être rejeté le dernier jour, tu peux prêcher incroyablement bien et être rejeté le dernier jour, tu peux même donner tout ton argent aux pauvres et être rejeté le dernier jour. Cependant, il est impossible que tu mènes une vie de sainteté et que tu sois rejeté le dernier jour, car sans la sanctification et l’obéissance personne ne verra Dieu. Certains me diront : « Je veux bien obéir à Christ mais c’est trop dur… ». Ne t’inquiète pas, c’est une étape par laquelle nous sommes tous passés; voici un conseil pour pouvoir obéir plus aisément au Saint Esprit :

Luc 6 :48-49 : « Il est semblable à un homme qui, bâtissant une maison, a creusé, creusé profondément, et a posé le fondement sur le roc. Une inondation est venue, et le torrent s’est jeté contre cette maison, sans pouvoir l’ébranler, parce qu’elle était bien bâtie. »

La Bible parle ici d’un homme qui écoute la Parole et la met en pratique. Ce qui est à noter ici c’est le fait qu’elle précise « a creusé, creusé profondément » puis a posé les fondations. Lorsque je lisais ce passage l’Esprit Saint me faisait comprendre que la maison représente la vie d’obéissance de la personne, les torrents et les inondations sont les épreuves et les tribulations. Mais que représentent les fondations ? … C’est quelque chose que personne ne voit ; la maison ne s’écroule pas à cause d’elles, parce qu’elles sont profondément ancrées dans le roc qui est Christ. Quelque chose dans le secret. En fait les fondations représentent ton intimité avec Christ, le temps de qualité que tu passes seul à seul avec Lui. Plus ton intimité avec Dieu est profonde, plus ton obéissance sera parfaite. Rappelons-nous de ceci : Même le Seigneur Jésus passait du temps, très tôt le matin, seul à seul avec Son Père. Et toi, passes tu un temps de qualité avec Dieu quotidiennement ?

Car un disciple qui n’obéit pas à son maître, n’est pas réellement un disciple… L’obéissance n’est pas une qualité, mais une nécessité.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close