Search

Satan, notre plus grand ennemi: Qui est-il?

Tout le monde a probablement déjà entendu parler de Satan et ses manigances, sans savoir exactement qui il est ? Du coup, certains lui prêtent beaucoup de pouvoir pendant que d’autres choisissent carrément de l’ignorer, en croyant bien faire. Prenons donc le temps de découvrir qui il est, et de savoir comment il opère.

Aux origines il était un astre brillant

Satan qui signifie ennemi ou adversaire en grec, a d’abord été un archange au service de Dieu. A l’époque, il portait le nom de Lucifer, ou encore « Heylel » en hébreux, qui signifie porteur de lumière, astre brillant. Il était l’un des chérubins qui se trouvent constamment autour du trône de Dieu. La Bible dit de lui dans Ézéchiel 28 : 12-14 LSG : « Tu mettais le sceau à la perfection, tu étais plein de sagesse, parfait en beauté. Tu étais en Eden, le jardin de Dieu ; tu étais couvert de toute espèce de pierres précieuses, de sardoine, de topaze, de diamant, de chrysolithe, d’onyx, de jaspe, de saphir, d’escarboucle, d’émeraude, et d’or ; tes tambourins et tes flûtes étaient à ton service, préparés pour le jour où tu fus créé. Tu étais un chérubin protecteur, aux ailes déployées ; Je t’avais placé et tu étais sur la sainte montagne de Dieu ; tu marchais au milieu des pierres étincelantes ». Et parce qu’il n’a pas veillé à continuer à servir Dieu en toute humilité, parce qu’il ne cessait de recevoir de l’honneur de sa propre cour, et à cause de l’immense beauté qui était sienne, lui créature, a cru qu’il pouvait prendre la place du Créateur. Tout cela a donc corrompu sa sagesse par son éclat, et l’orgueil ainsi que l’iniquité ont fini par trouver place dans son cœur (Ezéchiel 28 : 15-19). C’est ainsi qu’il voulut prendre la place de Dieu, et ce fut sa fin. Dans Esaïe 14 : 13-14 LSG la Bible déclare : « Tu disais en ton cœur : je monterai au ciel, j’élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu ; je m’assiérai sur la montagne de l’assemblée, à l’extrémité du septentrion ; je monterai sur le sommet des nues, je serai semblable au Très-Haut ». Lire aussi Ezéchiel 28 : 2-5 LSG.

L’orgueil et l’iniquité à l’origine de sa chute

Dans Ezéchiel 28 : 17-19 LSG l’Eternel dira encore : « Je te jette par terre, Je te livre en spectacle aux rois. Par la multitude de tes iniquités, par l’injustice de ton commerce, tu as profané tes sanctuaires ; je fais sortir du milieu de toi un feu qui te dévore, je te réduis en cendre sur la terre, aux yeux de tous ceux qui te regardent. Tous ceux qui te connaissent parmi les peuples Sont dans la stupeur à cause de toi ; tu es réduit au néant, tu ne seras plus à jamais ! ». Dans Esaïe 14 : 15-16 LSG la Bible rajoute : « Mais tu as été précipité dans le séjour des morts, dans les profondeurs de la fosse. Ceux qui te voient fixent sur toi leurs regards, ils te considèrent attentivement : Est-ce là cet homme qui faisait trembler la terre, qui ébranlait les royaumes ». Dans Apocalypse 12 : 7-9 LSG, on découvre comment Satan et le tiers des anges qui l’avaient suivi dans sa rébellion, furent chassés du ciel : « Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent, mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui ».

La sphère d’influence de Satan

Dans Apocalypse 12 : 12 LSG la Bible déclare : « C’est pourquoi réjouissez-vous, cieux, et vous qui habitez dans les cieux. Malheur à la terre et à la mer ! Car le diable est descendu vers vous, animé d’une grande colère, sachant qu’il a peu de temps ». En réalité, un petit groupe d’anges déchus resta dans le deuxième ciel, un autre tomba sur la terre, et d’autres dans la mer, et enfin, d’autres encore sous la terre. C’est à partir de ces quatre (04) endroits qu’il continue son oppression contre l’homme, la créature la plus élevée de Dieu dont il est jaloux. Aussi, métaphoriquement, il est le Roi de Babylone, synonyme de Babel, symbole de confusion, qui constitue l’apanage du royaume des ténèbres. On l’appelle aussi le prince de ce monde, ou encore dieu de ce siècle, etc. Il gouverne et contrôle la terre par la ruse, la séduction et le mensonge, afin de pousser le maximum d’hommes à s’éloigner de Dieu et du plan qu’il a pour chacun de nous (Jérémie 29 : 11 et Romains 11 :29), afin qu’un grand nombre l’accompagne dans le feu éternel (Matthieu 25 : 41b), après le jugement dernier.

Ses noms et ses 4 manifestations

On l’appelle aussi le Diable (Mathieu 13 : 39) ; l´Accusateur (Apocalypse 12 : 10) ; l´Adversaire (1 Pierre 5 : 8) ; le Dragon ou le Serpent ancien (Apocalypse 20 : 2); le père du mensonge (Jean 8 : 44); le Tentateur (Mathieu 4 : 3); le prince des démons (Mathieu 12 : 24); le prince de la puissance de l’air (Éphésiens 2 : 2); le prince de ce monde (Jean 14 : 30). Il est aussi celui qui vole les semences dans les esprits (Matthieu 13 : 19), et c’est aussi lui qui corrompt les pensées et inspire toutes les formes de cohabitation avec les esprits impurs, les esprits méchants, et tous les autres types de démons. Dans le livre d’Apocalypse, cependant, on découvre ses quatre principaux noms, qui constituent aussi ses 4 manifestations majeures. Il s’agit de la manifestation du dragon, du serpent ancien, du diable et enfin de Satan (Apocalypse 12 : 9, Apocalypse 20 : 2).

Le dragon : cette manifestation est celle qui est responsable d’attaques remplies de peur. Elles ont pour but de paralyser notre foi ou d’y créer une fissure, afin de permettre que les assauts de l’ennemi puissent nous atteindre plus facilement.

Le Serpent ancien : cette manifestation de Satan a deux volets : python et vipère. Le python s’assure de nous entourer, de nous briser et de nous déstabiliser par la ruse, l’astuce, la manipulation ou même l’intimidation, pour paralyser notre marche avec Dieu. La vipère, elle, est la spécialiste des fausses nouvelles, des ragots et de médisances qu’elle balance puis disparaît.

Le diable : cette manifestation de l’ennemi nous attaque toujours avec le mensonge et la calomnie (Jean 8 : 44). Tout ce que le diable nous dit est un mensonge. Peu importe si cela correspond à la réalité que nous voyons avec nos sens ou pas.

Satan : Et enfin, il y a la manifestation de Satan. Il nous attaque en venant nous faire croire que tout ce que les trois (03) autres manifestations ont dit ou fait, est réel alors que ce sont des mensonges. Et c’est encore lui qui va ensuite nous accuser, devant le trône de Dieu, pour nous faire perdre notre assurance, ainsi que notre intimité avec l’Éternel.

Vaincu et dépouillé de son autorité

C’est donc par sa ruse qu’il a jadis réussi à séduire Adam et Eve, en les poussant à la rébellion contre l’Eternel (Genèse 3 : 1-7). C’est ainsi qu’il avait pu récupérer tout le pouvoir que Dieu avait confié à Adam (Genèse 1 : 28 ; Matthieu 4 : 8-9), en transformant ce dernier, ainsi que tous ses descendants, en esclaves (Romains 6 : 16). Comme Adam transportait en lui la semence de toute l’humanité, celle-ci était donc condamnée à la perdition, condamnée à vivre séparée ad vitam de Dieu, de son vivant tout comme après la mort, dont les clefs étaient aussi entre les mains de Satan.

Mais gloire soit rendue à Dieu, car au temps marqué, l’Eternel envoya Son fils unique, le Seigneur Jésus-Christ mettre fin à cet esclavage, pour quiconque croit en Lui. Ainsi dans Romains 3 : 23-24 LSG la Bible déclare : « Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ; et ils sont gratuitement justifiés par Sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ ». Le Seigneur Jésus ayant paru pour détruire les œuvres du diable (1 Jean 3 : 8), pour effacer l’acte dont l’ordonnance nous condamnait (2 Colossiens 3 : 13-15) et qui nous maintenait en tant que captifs de l’ennemi, Il put ravir l’autorité des mains de Satan pour nous la redonner (Luc 10 : 19 ; Matthieu 28 : 18), en plus de ravir la clef de la mort et celle du séjour de la mort. Quiconque croit en lui ne meurt plus, mais passe de la mort à la vie. Satan est donc désormais sans aucun pouvoir sur les rachetés. Voilà qui constitue la vérité spirituelle, connue dans tout l’univers (Philippiens 2 : 9 ; Éphésiens 2 : 7).

Son but et ses objectifs avant la fin

Cependant, la réalité remplie de mensonges est toute autre : Satan continue de dérober, d’égorger et de détruire l’héritage des enfants de Dieu (Jean 10 : 10a). En effet, quoi qu’il ne soit pas omniprésent, ni omniscient, ni omnipotent et qu’il soit incapable de lire dans nos pensées ou de prédire l’avenir, il conserve tout de même un pouvoir de nuisance élevé sur terre, puisqu’il est le principal responsable des tribulations que nous ne cessons de subir ici-bas. En effet, comme il continue de s’opposer à tout ce que fait Dieu, il peut soulever le monde entier contre les chrétiens, et ainsi mettre leur foi à l’épreuve. Il continue aussi à les soumettre à différents types de tentations, en plus de continuer à les accuser et les réclamer pour plusieurs péchés connus et inconnus. Les rachetés doivent savoir que Satan et ses anges déchus sont déjà jugés (Jean 16 : 11), il est sous nos pieds (Romains 16 : 20), mais il n’est pas encore ni lié dans l’abîme (Apocalypse 20 : 1-3) ni jeté dans l’étang de feu (Apocalypse 20 : 10 ; Matt 25 : 41). Chaque croyant doit donc prendre les armes de Dieu afin de pouvoir résister dans le mauvais jour, et tenir ferme après avoir tout surmonté (Éphésiens 6 : 13).

Prends conscience de ton autorité en Christ !

Désormais, Satan n’opère plus qu’à la dimension du pouvoir que ses victimes lui accordent, à la dimension du mensonge qu’il réussit à leur faire croire. Et la métaphore qui décrit le mieux son emprise absurde sur les rachetés est la suivante : Chaque jour, il se trouve illégalement dans notre banque d’héritages et de promesses. Il a entre ses mains un fusil d’assaut, en bon voleur, mais celui-ci est sans cartouche, car l’autorité nous a été donnée depuis la croix. Alors, il fait le pari que de nous-mêmes, nous finirions par succomber à sa ruse, à son mensonge ou à la peur qu’il nous envoie. Et qu’en bonne victime docile, nous finirons par lui donner nos cartouches, pour qu’il s’en serve contre nous, pour nous dérober, égorger et détruire, etc. Exactement comme il a fait hier avec Adam. Ne succombe pas à son mensonge. Il est déjà vaincu par le Seigneur Jésus.

Justement dans Jean 14 : 30 LSG le Seigneur a dit : « Car le prince du monde vient. Il n’a rien en moi ». Faisons donc le choix de ne rien avoir de Satan en nous désormais, tout en nous soumettant constamment à Dieu, en plus de lui résister vaille que vaille, et il fuira (Jacques 4 : 7).

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close