Search

S’offrir des cadeaux pendant les fiançailles : quelques précautions à prendre.

Spread the love

Considérant les différents sens que peut revêtir le mot “offrir”, tels que nous les retrouvons dans le dictionnaire français Le Larousse : Donner quelque chose à quelqu’un, le lui remettre en cadeau ; Payer quelque chose à quelqu’un ; Mettre quelque chose à la disposition de quelqu’un sans qu’il le demande ; Laisser à quelqu’un la possibilité de faire quelque chose ; Faire une proposition d’achat ou de rémunération…Que pouvons-nous dire de nos pratiques en ce qui concerne les cadeaux qu’on s’offre pendant le temps de fiançailles ? Cet élan de générosité a t-il des limites auprès de la personne avec qui nous envisageons passer le reste de notre vie ?

Offrir, c’est donner, et donner c’est faire don de quelque chose ou de soi, sans rien attendre en retour. La période de fiançailles est la période pendant laquelle un homme et une femme s’engagent et se promettent une relation maritale pour la vie.

Cette période d’avant le mariage et qui n’est pas encore le mariage pour lequel la pratique de l’unité dans chaque domaine de la vie du couple demeure le principe, reste une période du commencement de la mise en place du fonctionnement futur du couple, avec l’éventualité de l’arrêt de la relation pour des raisons valables mettant en mal la construction du couple. Raison pour laquelle le sage Salomon déclare dans le livre des Cantiques des cantiques 8:4 (LSG 21) : “Je vous en supplie, filles de Jérusalem, ne réveillez pas, ne réveillez pas l’amour avant qu’elle ne le veuille!”

Il est important pour la formation de ce couple fiancé de garder leur lucidité pendant toute cette période, afin de confirmer le choix de leur partenaire sans que celui-ci ne soit corrompu par des sentiments amoureux. 

Or, le don ou les cadeaux ont de par leur essence le pouvoir d’adoucir, d’apaiser les émotions pour les apprêter à croire à l’amour et à la considération de la personne qui offre. De manière naturelle, les cadeaux peuvent corrompre le discernement de la personne qui reçoit et aveugler son jugement sur la personne qui offre. De la part de celui qui offre, ils peuvent aussi s’avérer un bon outil de manipulation des sentiments de celui qui reçoit. 

Proverbes 21:14 (LSG 21 ) : “Un cadeau fait en secret apaise la colère, un pot-de-vin donné sous le manteau calme une fureur violente.”

Si un cadeau fait en secret peut apaiser des émotions tumultueuses, alors que ferait n’importe quel cadeau au vu de tous ?

Genèse 32:21 (LSG 21) : «Vous annoncerez aussi : «Ton serviteur Jacob vient derrière nous.» Il se disait en effet: «Je l’apaiserai par ce cadeau qui me précède. Ensuite je le verrai en face et peut-être m’accueillera-t-il favorablement.»

Soulignons ici que toutes promesses de cadeaux sont assimilées à un cadeau, car cette promesse peut aussi avoir un pouvoir et une influence sur les émotions et le discernement de la personne à qui on promet monts et merveilles. 

Notre propos ici, n’est pas d’interdire de se promettre un bel avenir moins encore de s’offrir des cadeaux, loin de nous cette pensée. En revanche, nous soutenons le fait que la motivation derrière un don pendant la période de fiançailles ne doit pas être poussée par la volonté d’acheter, de corrompre ou de brouiller le choix des partenaires. 

Attendre le consentement éclairé du choix de votre partenaire comme compagnon de route est capital, avant de l’assaillir de cadeaux, expression de votre don de soi vis à vis de lui/elle. Recevoir les cadeaux alors que les choix des partenaires ne sont pas fermes, risque de vous exposer à des blessures émotionnelles importantes en cas de non aboutissement de votre projet de mariage. 

Les cadeaux chargés émotionnellement d’expression d’amour de l’autre deviennent des fardeaux lourds et gênants à assumer au quotidien. Les cadeaux peuvent être utilisés comme un appât de la part d’une personne malveillante pour vous faire tomber dans une relation avec une personne qui n’est pas celle de votre destinée, au risque de vous faire vivre un cauchemar sans nom.

La connaissance et l’acceptation de la valeur intrinsèque de chacun des partenaires doit prévaloir avant leur expression matérialisée par des cadeaux. Sauter cette étape ouvre la porte à la corruption émotionnelle, base de la corruption du couple en formation ou de la destruction de l’union à venir.

Garder ou établir une relation dans le but de profiter de ton partenaire parce qu’il/elle serait en mesure de te prendre en charge, ta famille, tes études, régulariser ta situation administrative… est très malsain, risqué voire dangereux pour la formation du couple futur.

Proverbes 10:22 (LSG 21) : “C’est la bénédiction de l’Eternel qui enrichit, et Il ne la fait suivre d’aucun chagrin.”

Commencer la relation de couple en respectant les principes divins de l’institution du mariage ne pourra que nous enrichir et jamais cela ne nous fera regretter notre choix. Que Dieu nous accorde la grâce de faire Sa volonté et de demeurer dans Ses principes dans ce domaine ô combien important !

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close