Search

Soyez reconnaissants !

PARTAGER L'ARTICLE SUR

Un Jour, Jésus a rencontré dix lépreux alors qu’Il se rendait à Jérusalem. À cette époque, la lèpre était une maladie incurable et très contagieuse. Le lépreux perdait petit à petit sa sensibilité, des plaies se formaient sur son corps, il perdait ses doigts et un morceau de son nez. Il était le rebut de la société. Du jour au lendemain, ces hommes avaient été obligés de quitter leur travail, leur famille ainsi que leur vie sociale. Ils étaient contraints de vivre à l’écart et à chaque fois qu’une personne s’approchait d’eux, ils devaient sonner d’une clochette et dire: « lépreux, lépreux! » pour que les gens aient le temps de s’éloigner à cause de cette maladie qui était très contagieuse. En d’autres termes, ces individus étaient condamnés à vivre dans la solitude en attendant leur mort.

Quand ils ont vu Jésus sur le chemin, leur espoir de retrouver une vie normale a immédiatement refait surface. Ils ont crié à Jésus, lui demandant de les guérir, et Jésus leur a répondu: « Allez  vous montrer au sacrificateur » (Lc17:14) ! Ceci était une exigence de la loi afin de constater que le lépreux était purifié de sa lèpre. En d’autres termes, en entendant cette parole, les dix lépreux ont reçu dans leur cœur par la foi,  la guérison de leur maladie en s’appuyant uniquement sur Sa Parole. Cela nous montre que ces hommes ne manquaient pas de foi.

Se voyant guéris en chemin, neuf d’entre eux ont continué leur route, tandis qu’un seul est revenu sur ses pas.  » Il tomba sur sa face aux pieds de Jésus, et Lui rendit grâce. » (Lc.17:16). Je suis sûre que Jésus a été fortement attristé de ce que les neuf autres n’ont pas pris la peine de revenir pour dire merci.

L’ingratitude est quelque chose de bien triste, qui peut se retrouver dans le cœur de beaucoup d’êtres humains. Beaucoup de chrétiens lorsqu’ils rencontrent des problèmes comme la maladie ou le chômage, seront presents à toutes les réunions d’église mais dès qu’ils ont reçu ce qu’ils cherchaient, on les voit disparaître.

Toujours dans l’Évangile de Luc, cette fois au chapitre 7 nous voyons l’histoire de cette femme pécheresse qui, ayant appris que Jésus était dans la maison d’un pharisien, emmènera un vase rempli de parfum et en verser le contenu sur les pieds de Jésus. Cette femme va démontrer sa reconnaissance et apporter son l’adoration sans se préoccuper du regard critique des pharisiens et des personnes qui étaient dans cette maison. Elle voulait juste montrer au Seigneur qu’elle L’aimait et qu’elle était reconnaissante parce qu’Il lui avait pardonné ses péchés. (Lc.7:35-50)

La reconnaissance, c’est la marque de notre amour et de notre appréciation pour tout ce que le Seigneur fait pour nous. Nous devons être conscients que  Dieu ne nous doit rien mais que par contre, nous Lui devons tout.

Montrons notre reconnaissance !

« C’est pourquoi, recevant un Royaume inébranlable, montrons notre reconnaissance en rendant à Dieu un culte qui Lui soit agréable, avec piété et avec crainte » (Heb.12:28)

Si vous prétendez aimer quelqu’un et que vous ne le lui dites jamais et que vous ne faites rien pour le lui montrer, cette personne pourra douter de votre amour. Il y a des personnes qui ne viennent à Dieu que parce qu’elles ont besoin de quelque chose. Si c’est votre cas, il est temps que cela change !

« Et que la paix de Christ, à laquelle vous avez été appelés pour former un seul corps, règne dans vos cœurs. Et soyez reconnaissants. » (Col.3:15)

C’est par notre reconnaissance, notre amour, nos actions de grâces que nous pourrons toucher le cœur de Dieu. La Parole de Dieu déclare que nous sommes des rois et des sacrificateurs (Apo.1:6). Cela veut dire que nous sommes appelés à exercer un ministère envers le Seigneur, c’est-à-dire Lui offrir notre louange et notre adoration.


PARTAGER L'ARTICLE SUR
Write a response

Laisser un commentaire

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close