Search

Suis-je le gardien de mon frère ?

Spread the love

La fraternité est un lien fort qui lit deux personnes. Ici nous ne nous limitons pas seulement au lien parental qui unit deux personnes d’une même famille. Nous parlons de la grande famille qui nous regroupe tous en tant que frères dans le Seigneur. Nous allons plus loin en disant que nos frères dans le seigneur peuvent se retrouver aujourd’hui dans le monde ; autrement dit, notre fraternité peut ne pas être définie seulement par le cercle formé par l’Église. Ainsi, le berger pouvait dire : il y a d’autres brebis qui ne sont pas encore dans la bergerie. Ils ont besoin d’être eux aussi gardés afin qu’ils soient ramenés en son temps parmi leurs frères.

Être gardien de son frère est une grande responsabilité cela est certain, mais aussi un privilège, un honneur et surtout un moyen d’aller vers la perfection. En effet, qui peut être le gardien de l’autre s’il n’est lui-même en sécurité. Il ne serait pas sage de mettre sa vie et celle des autres en danger.

Qui peut être le Gardien de son frère ?

Luc 6 :39 (LSV) « Il leur dit aussi cette parabole : Un aveugle peut-il conduire un aveugle ? Ne tomberons t-ils pas tous deux dans une fosse ? »

Personne ne peut assurer la sécurité de l’autre s’il se trouve dans le même état que celui qu’il espère protéger. Être le gardien de son frère c’est l’aimer, le protéger, le conseiller, l’accepter, l’aider, le relever, le soutenir, et surtout intercéder pour lui auprès de Papa.

Pour devenir soi-même une personne capable d’apporter tout cela à son frère, il va falloir te construire une personnalité qui te permette de jouer ce rôle. Il faut nécessairement être un modèle aux yeux des autres et spécialement aux yeux de celui que tu dois garder. Cette personnalité, ce caractère que tu te forges est la voie qui te permet d’accomplir la tâche aisément.

Alors comment y arriver ? Il n’y a qu’un seul moyen, suivre le Maître et marcher dans Ses pas. Jésus doit être le modèle que tu dois suivre à ton tour ; ne faire que ce que tu L’as vu faire et ce qu’Il te recommande de faire. Jésus Lui-même ne faisait que la volonté de Son père le Dieu Tout-Puissant ; tous reconnaissent qu’Il est le Seul vrai modèle de vie sur cette terre.

Parmi les douze disciples de Jésus, pourquoi Pierre a été le seul choisi pour devenir le gardien des autres ? En étant disciple, il manifestait la connaissance profonde de Son maître à travers ses déclarations. L’une d’entre elles était celle par laquelle il a reconnu que Seul Jésus avait les paroles de la vie qu’il leur fallait. Rien d’étonnant qu’il soit après choisit comme le protecteur de ses frères.

Jean 6 : 68 (LSV) « Simon Pierre lui répondit : Seigneur, à qui irons- nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle ».

Les paroles de la vie sont celles qui nous transforment et qui travaillent en nous, de sorte que nous puissions devenir une personne pleine et complète. Il ne s’agit pas d’être parfait car nous sommes toujours sur le chemin de la perfection, mais il s’agit d’être capable de donner sans forcement espérer recevoir en retour. Jésus a dis à Ses disciples qu’ils étaient déjà purs à cause de la Parole qu’Il leur a donnée. Cette purification se manifeste lorsque tu acceptes de la mettre pratique.

Imagine toutes les recommandations du Seigneur, Ses enseignements depuis le sermon sur la montagne jusqu’au jours où Il a été enlevé de d’auprès de Ses disciples. A coup sûr, celui qui demeure en Lui porte d’abondants fruits. De surcroît, Il a promis être avec toi jusqu’à la fin du monde et a tenu cette promesse en envoyant le Saint-Esprit.

Ainsi, celui qui est le gardien de son frère est habité par le Saint-Esprit et Il bouge en lui en tout moment. Il ne peut vivre en dehors de la présence divine, c’est-à-dire loin de l’Esprit Saint, puisque Celui-ci est son conseiller, son guide, son consolateur, lui rappelle ce que le Maître a enseigné, sa source de sagesse et de joie.

Sans être cette personne, cette tâche honorable devient un fardeau voire un danger.

Comment être le gardien de son frère ?

Pour mettre cette personnalité que tu t’es forgée auprès du Maître au service de ton frère, il faut être aussi quelqu’un d’attentionné, compatissant et ouvert d’esprit. En effet, être le gardien de l’autre signifie le comprendre sans jugement, l’amener avec patience à reconnaître ses faiblesses ou ses tors, lui montrer le chemin à suivre. Le chemin de la repentance, le chemin de la purification et de la sainteté, le chemin de la foi, le chemin du pardon…

L’un des caractères importants de cette personnalité est de posséder un esprit ouvert pour ne pas juger l’autre. Si tu te vantes de la grâce que l’Éternel t’as faite et au lieu d’être un bon gardien tu deviens le juge de cette âme fragile, soit tu l’éloignes du Seigneur soit tu l’enfonces dans le mal qu’elle subit déjà ; tu perds la bataille. Car effectivement, il s’agît d’être le gardien de l’âme de l’autre et c’est un combat contre le Diable. 

Dans un moment de confusions et de questionnements que j’ai eu dans ma vie, j’ai été témoin d’une compassion extraordinaire qu’une personne que je peux appeler en ce moment le gardien de mon âme m’a démontrée. Cette compréhension, sans le moindre jugement à été la pièce maîtresse du rôle que cette personne a joué dans ma vie. Tu peux imaginer le résultat aujourd’hui.  

En résumé, l’amour est la clé, l’amour que tu reçois du Seigneur, l’amour que tu Lui manifestes et l’amour que tu donnes à ton prochain ; cet amour plus grand que la foi et l’espérance (1 Corinthiens 13) est le secret du succès de cet appel.

Jean 21 : 17 (BFC) « Puis Il lui demanda une troisième fois : Simon, Fils de jean m’aimes-tu ?  Pierre fut attristé de ce que Jésus lui avait demandé pour la troisième fois : m’aimes-tu ? Et il lui répondit : Seigneur, tu sais tout, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit prends soin de mes brebis ».

Aujourd’hui cette parole s’adresse à nous tous qui aimons le Seigneur. Prenons soin les uns des autres. Soyons des gardiens pour nos frères.

Ephésiens 4 : 1-3 (BFC) « Je vous en supplie, donc, moi qui suis prisonnier parce que je sers le Seigneur : vous que Dieu a appelés, conduisez-vous d’une façon digne de cet appel. Soyez toujours humbles, doux et patients. Supportez-vous les uns les autres avec amour. Efforcez-vous de maintenir l’unité que donne l’Esprit Saint par la paix qui vous lie les uns aux autres. »

Que le Seigneur fortifie tous ceux qui jouent ce rôle dans la vie de leurs frères. 

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close