Search

Tout ce que nous avons vient de Dieu

Spread the love

Aggée 2 : 8 (LSG) « L’argent est à moi, et l’or est à moi, dit l’Éternel des armées. »

Tout ce que nous possédons sur cette terre des hommes nous vient de Dieu, peu importe ce que c’est et quelle qu’en soit la grandeur. Qu’il s’agisse d’argent, d’enfants, de biens matériels voire même de capacités intellectuelles ou physiques, ou encore du temps et bien d’autres choses, les chrétiens sont simplement des gérants de tous les biens qui leur sont confiés par Le Seigneur. Ils sont responsables de la façon dont ils en font usage. Quoi qu’il en soit, des comptes seront finalement à rendre à Dieu pour ce qui est de la gestion de Ses biens.  

La Parole de Dieu nous enseigne dans Aggée 2:8 que l’or et l’argent appartiennent à Dieu. Le Seigneur fait de nous des gestionnaires de Ses  biens en les mettant à notre disposition. Le dictionnaire définit le gestionnaire comme étant une personne ayant la responsabilité de la gestion d’une affaire, d’un service ou encore d’une administration. Il est donc très important de comprendre que tout ce que nous possédons nous vient de Dieu et que nous ne sommes que de simples gestionnaires.

Nous  commettons bien souvent l’erreur de penser que nos possessions (biens) sont le fruit de notre dur labeur, que nous sommes forts, excellents et que tout nous appartient. En réalité, certaines personnes peuvent exceller bien plus que nous, et être dotées d’un potentiel supérieur au nôtre. Néanmoins ces personnes peuvent en revanche ne pas posséder ce que le Seigneur nous a confié particulièrement. Nous devons donc être reconnaissants vis-à-vis du Seigneur et comprendre que nos biens acquis sont purement le fruit de Sa grâce. C’est le Seigneur qui nous bénit à tous les niveaux et sur tous les plans.

Plusieurs d’entre nous éprouvons un malin plaisir à nous glorifier des biens que le Seigneur nous confie. Or en agissant ainsi, nous faisons fausse route.  La Parole de Dieu nous rappelle ceci dans 1 Corinthiens 4 :7 (LSG) « Car qui est-ce qui te distingue ? Qu’as-tu que tu n’aies reçu ? Et si tu l’as reçu, pourquoi te glorifies-tu, comme si tu ne l’avais pas reçu ? »

Ainsi nos biens ne sont pas fonction de nos efforts, stratégies, capacités, potentiel, intelligence ou encore moins de nos connaissances. Par moment, nous nous comportons comme cet insensé dans la Bible qui après un bilan, découvre avoir suffisamment de biens en réserve. 

Luc 12 : 19-21 (LSG) « et je dirai à mon âme : mon âme, tu as beaucoup de biens en réserve pour plusieurs années ; repose-toi, mange, bois, et réjouis-toi. Mais Dieu lui dit : Insensé ! Cette nuit même ton âme te sera redemandée ; et ce que tu as préparé, pour qui cela sera-t-il ? Il en est ainsi de celui qui amasse des trésors pour lui-même, et qui n’est pas riche pour Dieu.

Cette parabole nous invite à devenir riches pour Dieu. En effet, devenir riche pour Dieu consiste à ne pas amasser seulement les biens pour soi-même, mais à pratiquer la libéralité en tout temps et en tout lieu dans l’intérêt du Seigneur Jésus-Christ.

Ne soyons pas égoïstes ni méchants car les biens de ce monde sont éphémères. Nous pouvons les posséder aujourd’hui, mais demain les perdre. Aussi nous n’apporterons pas nos biens dans Le Royaume des Cieux, mais tout restera sur cette terre des hommes. Nous devrions plutôt avoir cette culture de soutenir, d’aider, de semer dans la vie des autres. Il est vrai que l’homme n’est pas toujours reconnaissant. Toutefois, autant que cela dépend de nous, tant que nous avons la possibilité de faire ce qui est juste aux yeux de Dieu et notamment partager, faisons-le sans regarder à l’homme, mais plutôt à Dieu car notre récompense nous viendra de Lui et non des hommes.

Nous devons retenir que nous recevons tout du Seigneur et sommes exhortés à rendre des actions de grâces, c’est-à-dire remercier Dieu en reconnaissant que toutes les choses que nous avons (nourriture, santé, travail, enfants, nos biens de manière générale) ne sont que grâces.

Nous devons nous considérer comme des serviteurs à qui le Maître a confié des biens avant de partir en voyage, et auxquels Il demandera des comptes sur la gestion de ces biens, comme dans la parabole des talents dans le Livre de Matthieu 25 :14-30.

Shalom chez toi et que les biens de ce monde ne te disqualifient pas dans la course vers la Cité Céleste.

Write a response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Your custom text © Copyright 2018. All rights reserved.
Close